Archive | leadership RSS feed for this section

bravo aux 2 volontaires mis à l’honneur par le PMI en France !

7 juil

Pour la première fois au sein du PMI France et à l’initiative de Loïc Lannel, Directeur des Volontaires, deux prix ont été décernés : celui du Directeur/Responsable de l’année 2014 et celui du Volontaire de l’année 2014

Les lauréats sont:

  • Volontaire de l’année 2014: Lise Laroche, chargée de communication du forum national 2015 qui s’est déroulé à Grenoble les 25 & 26 mars
Lise Laroche

Lise Laroche

 

  • bruno laude

    Bruno Laude

    Directeur/Responsable de l’année 2014: Bruno Laude, chef de projet du forum national 2015

 

Nous les félicitons pour leur engagement et les remercions de leur implication au sein de l’association PMI France.

PMI Forum National

ouvrez les yeux sur la valeur des différences !

24 juin

Comment bénéficier et tirer parti de toutes les différences au lieu de chercher à tout prix à les éviter…

Jean-Baptiste Hibon

Jean-Baptiste Hibon

Je participais il y a quelques semaines à un excellent événement organisé par le PMI France sur la Gestion des Talents.

L’un des intervenants, Jean-Baptiste Hibon, m’a littéralement donné une grande claque et ouvert les yeux sur mes propres préjugés et mon encore trop limitée valorisation des différences.

Je vous invite à en faire l’expérience à travers son intervention à un TEDx en Alsace et surtout à faire appel à lui pour vos séminaires en entreprise car il peut en seulement 30 minutes vous faire passer d’un état d’esprit dans lequel vos réflexes mentaux étaient « Normal versus Anormal » à les transformer en « Ordinaire versus EXTRAordinaire ».

La théorie du meilleur: Jean-Baptiste Hibon at TEDxAlsace

Parce que son élocution est abîmée, il donne envie de l’écouter vraiment. Ainsi il nous frappe au cœur. Et quand ses mots nous submergent d’émotion, c’est sa distance par rapport à lui-même et son sens de l’autodérision qui nous aident à grandir.

soyez courageux, demandez de l’aide

18 juin

Be Brave Ask for Help

http://blog.melonicoaching.com/ask-for-help par Margaret Meloni

« Allez-y, donnez-moi les étapes que vous entreprendrez pour réussir cette mission. »

Ceci est la question qu’AUCUN de mes premiers managers ne m’a jamais posée sur mon travail. Et, étais-je soulagé qu’ils n’aient jamais posé cette question. Pourquoi ? Parce que je n’en avais aucune idée! Quand j’étais novice dans le monde du travail, j’avais eu peur de poser des questions ou d’admettre ce que je ne savais pas. Je me précipiterais dans mon bureau et cherchais frénétiquement les informations dont j’avais besoin pour mener à bien ma nouvelle mission.

Image courtesy of Sira Anamwong / FreeDigitalPhotos.net

Image courtesy of Sira Anamwong / FreeDigitalPhotos.net

Si n’importe lequel de mes premiers superviseurs m’avait demandé comment j’allais faire mon travail, ils auraient su que j’avais besoin d’un peu d’aide. S’ils m’avaient simplement demandé de leur répéter dans mes propres mots ce qu’ils venaient de dire, ils auraient su que j’avais un problème.

Qu’en est-il de ma responsabilité ? Qu’en est-il du fait que j’aurais pu et dû demander de l’aide et pourtant ne l’ai pas fait. Bien que je n’aie jamais sérieusement bousillé quoi que ce soit, mon incapacité à demander de l’aide a certainement coûté du temps et de l’argent à ma société. Bien sûr, je pourrais aussi avoir appris beaucoup plus rapidement en demandant de l’aide aux autres. Pourtant j’étais convaincu que si j’admettais que je ne savais pas faire quelque chose, j’aurais de gros ennuis. Idiot, j’ai laissé la peur mener la danse.

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

La vérité est que demander de l’aide est un signe de force, pas un signe de faiblesse.

help wanted

Cela demande du courage de demander de l’aide. Demander de l’aide signifiait surmonter ma crainte de sembler faible ou ignorant ou bête. Demander de l’aide nécessitait de surmonter ma crainte d’être dans l’embarras.

Un leader fort sait quand demander de l’aide. Il ne s’inquiète pas de paraitre faible ou ignorant. Il sait que ses forces viennent non pas seulement de son for intérieur, mais de l’intérieur de son équipe. S’il s’entoure de d’autres qui possèdent l’expertise dont il manque, il a alors un groupe plus important de compétences et de connaissances dans lequel puiser.

example positifUn leader qui demande de l’aide devient un excellent modèle à émuler pour les autres. Cela demande plus de force d’être vulnérable que de mener par l’ego. Nous pouvons nous rapprocher des autres en admettant que nous ne savons pas tout. En demandant de l’aide, nous pouvons devenir plus accessibles et au lieu du rejet, nous pourrions faire l’expérience de l’acceptation. Quand nous sommes assez intelligents pour reconnaître que nous avons besoin d’aide, nous prouvons que nous ne sommes pas ignorants.

Souvenez-vous en, reconnaissez quand vous avez besoin d’aide et sachez que quelqu’un attend seulement que vous demandiez.

  • Avez-vous jamais demandé de l’aide et été heureux de l’avoir fait ?
  • Avez-vous été demander de l’aide et avez ainsi développé une relation professionnelle plus forte ?

Accepteriez-vous de partager ici vos propres exemples?

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

5 principes de leadership pour réussir son projet (R)

15 juin

Thomas Juli, que j’ai eu le plaisir de rencontrer à plusieurs évènements du PMI a publié il y a déjà quelques années un ouvrage sur le leadership dans le management de projet qui reste d’actualité. L’article ci-dessous expose quelques-uns des principes qui font d’un chef de projet un meilleur leader.

Five Leadership Principles for Project Success

http://www.pmhut.com/five-leadership-principles-for-project-success

Par Thomas Juli

Nous avons tous un besoin vital de projets réussis.

Mais que signifie exactement un projet réussi ?

  • Le succès du projet est-il la livraison réussie, dans les temps et dans le budget ?
  • Ou est-ce que c’est le chemin emprunté pour réussir ?
  • Les résultats importent-ils toujours le plus ?
  • Qu’est-ce d’autre que le projet réussi ?
  • Et qu’est-ce que cela demande d’atteindre le succès sur le projet ?
  • Le succès tombe-t-il du ciel ?
  • Est-il limité à quelques chanceux qui se trouvent au bon endroit juste au bon moment ?
  • Est-ce une coïncidence ? Ou pouvons-nous en réalité planifier le succès ?

Il n’y a aucun doute que le bon management de projet est un facteur critique de succès. C’est-à-dire un projet ne peut pas être exécuté sans management de projet, que ce soit formel ou informel. Vous devez avoir quelque chose qui assure la cohésion. Sous-jacente est la supposition que nous avons besoin d’une certaine forme d’ordre pour organiser et exécuter un projet. Quelqu’un doit faire ce quelque chose. En ce sens, le management de projet aide à poser un cadre, fournissant la structure et direction au chaos potentiel. Sans cette structure, un projet ne mène ne nulle part; il échouera très probablement, s’il parvient jamais à décoller.

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

Si vous voulez produire des résultats de ce chaos apparent, vous devez mettre en place la structure qui permet la créativité, l’innovation et les résultats. Le management de projet fournit d’excellents outils pour bâtir cette structure. Ils sont importants et nécessaires au succès de projet. Mais sont-ils suffisants ? Je ne le pense pas. En fait, je revendique qu’à moins que vous ne les ajustiez dans la bonne direction, ils restent inefficaces. Si vous voulez vraiment sécuriser le succès de votre projet, vous devez comprendre ce qu’il faut faire pour donner la bonne direction. Le management de projet seul n’y parviendra pas. Cela demande du leadership – votre leadership.

Sans leadership de projet, il n’y a aucune direction dans le management de projet. Le leadership est le facteur décisif pour améliorer les chances de réussite des projets. Par conséquent, le management de projet efficace doit se baser sur de solides fondations en leadership de projet. Sans leadership, il y a de grandes chances que ce projet ne soit “qu’un autre projet.”

Basé sur ma propre expérience dans le management de projet et l’examen de littérature sur le leadership, le management de projet, le business, les systèmes et la théorie de la complexité, j’ai identifié cinq simples mais puissants principes de leadership qui, si appliqués systématiquement, peuvent vous à mener votre projet au succès.

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

Les cinq principes de leadership pour le succès du projet sont :

  1. Construire la vision
  2. Nourrir la collaboration
  3. Promouvoir la performance
  4. Cultiver l’apprentissage
  5. S’assurer des résultats

Considérons chaque principe à tour de rôle.

Principe 1 : Construire la vision

Partager une vision et des buts communs et avoir la même compréhension du suivi du progrès vers cette vision est sont des facteurs clefs dans le succès d’un projet et d’une équipe.

Une vision de projet donne l’image complète de votre projet. Les objectifs de projet qualifient cette vision, la rendent spécifique. Tant la vision que les objectifs de projet sont cruciaux pour le succès de projet. Ensemble ils définissent la direction et donnent le ton de votre « voyage projet ». Ils se complémentent l’un l’autre. La vision inspire votre voyage. Elle définit le but de votre projet.

La clé à la construction de la vision est que les gens doivent pouvoir toucher du doigt la vision dans leurs activités quotidiennes. Donnez-leur la chance de s’identifier avec la vision. Impliquez-les dans la construction de cette vision et de participer à en faire une réalité. Cela aide à construire le relationnel et la nécessaire adhésion de ces personnes à réaliser le projet. Faites-en des fans de la vision. Laissez-la constituer leur motivation et leur passion. Laissez-les en délirer.

L’histoire d’un visiteur qui était curieux d’un chantier en construction illustre la puissance d’une vision commune du projet. Ce visiteur s’est approché d’un groupe d’ouvriers pour en découvrir davantage sur la construction. Le premier ouvrier a répondu qu’il posait des briques. Le deuxième ouvrier lui a dit qu’il construisait un mur. Alors il a posé la question à un troisième ouvrier. Celui-ci a expliqué que lui et les autres personnes dans son équipe construisaient une cathédrale. La chose intéressante était que chaque ouvrier faisait en réalité la même activité. Pourtant les motivations et attitudes différaient beaucoup. Le troisième ouvrier savait qu’il consacrait son temps et ses efforts à quelque chose de grand. Son projet pouvait consister à construire un mur. Mais c’était la vision du projet de construire une cathédrale qui l’avait séduit.

Une vision de projet sans objectifs peut vous donner une idée de la direction, mais vous ne pourriez jamais approcher de la destination sans produire des résultats tangibles à un certain moment. D’autre part, des objectifs de projet sans une vision peuvent décrire le résultat final désiré et les délais, mais ils ne peuvent pas inspirer l’enthousiasme nécessaire dans votre équipe pour mener le projet au succès. Ils ne fournissent pas de signification au travail.

En tant que leader de projet vous devez vous assurer qu’aussi bien la vision que les objectifs de projet sont en place. Les leaders de projet ne commencent pas de projet sans une vision de projet et des objectifs. Si vous voulez être ou devenir un leader de projet, vous construire la vision et les objectifs de projet ou vous assurer qu’ils sont en place, limpides, qu’ils sont compris par chaque personne activement impliquée dans le projet. C’est là la signification du premier principe de leadership. Commencez avec une vision unifiée et sachez où vous en étiez avant et où vous en êtes pendant votre projet. Connaissez votre environnement, connaissez votre potentiel et identifiez vos limites et surmontez-les. Construisez et impliquez votre équipe et nourrissez une collaboration effective à tous les niveaux. Cela nous amène au deuxième principe de leadership : nourrir la collaboration.

Principe 2 : Nourrir la collaboration

certifications PMIUne équipe performante amène des effets de synergie; l’impossible devient possible. C’est pourquoi la collaboration active d’équipe est cruciale.

Le succès de projet n’est pas la somme d’accomplissements individuels.

L’équipe de projet livre le projet. Comme tel, l’équipe est le corps et l’âme du projet. En corollaire, le succès de projet est, ou devrait toujours être, le succès de l’équipe. Les leaders efficaces de projet comprennent la valeur et l’énorme potentiel de la collaboration. C’est pourquoi ils favorisent activement la collaboration. Ils servent de modèles à émuler et font partie de l’équipe. Ils participent et contribuent ainsi activement à la collaboration.

La collaboration est nécessaire pour que l’équipe atteigne la vision et les objectifs du projet. De la même manière, la vision de projet doit inclure le concept de collaboration; il doit faire partie de la vision tout autant que les objectifs de projet. La collaboration est le moyen de réaliser les objectifs et d’approcher de la réalisation de la vision. C’est un élément central de chaque projet. C’est pourquoi la vision et la collaboration vont main dans la main. Vous ne pouvez pas vous atteindre des résultats de projet sans collaboration. D’autre part, la collaboration sans cause commune ne mène nulle part.

La collaboration est l’oxygène du travail d’équipe.

teamworkElle est ce qui rend le travail d’équipe possible en premier lieu. Elle englobe la communication, l’exécution individuelle et en commun, la livraison de résultats tant au équipe qu’individuel.

Si vous voulez augmenter la collaboration vous devez commencer par vous-même. Soyez un modèle à copier pour les autres : Partagez les informations ouvertement. Donnez et acceptez tout retour d’information ouvert et constructif. Soyez un bon joueur d’équipe et travaillez avec votre équipe.

Comprenez que le projet c’est l’équipe.

Le leadership de projet devient le leadership d’équipe. Cela implique que si vous voulez être un leader efficace de projet vous devez aussi être un bon joueur d’équipe.

Accroître la collaboration peut être difficile de temps en temps. Cela demande beaucoup d’efforts et peut être consommateur de temps. Les récompenses, cependant, sont à la mesure de chaque minute investie. Avoir mutuellement compris et supporté les règles d’engagement, caractérisées par la communication ouverte et la collaboration efficace, rend la vie de projet beaucoup plus facile. Une fois que vous avez créé une atmosphère de confiance, d’esprit d’équipe et de plaisir, les effets de la synergie d’équipe apparaissent. Des choses magiques peuvent se produire, la productivité augmente et la qualité des livrables de l’équipe s’élève. La collaboration prépare le terrain pour la performance au niveau individuel et au niveau de l’équipe. En tant que leader de projet vous voulez cultiver ce terroir de performance. Cela nous amène au troisième principe de leadership : promouvoir la performance.

winner attitudePrincipe 3 : Promouvoir la performance

Planifier est bon et important. Au bout du compte, vous et votre équipe devez produire. Comme vous êtes le leader, c’est votre responsabilité de créer un environnement qui promeut la performance, tant au niveau de l’équipe qu’au niveau individuel.

Construire la vision et accroître la collaboration sont des pré-requis au succès de projet. Hélas, ils sont inutiles si vous ne pouvez pas déplacer votre équipe vers la performance. C’est pourquoi vous voulez créer un environnement qui promeut la performance. Les règles suivantes aident à le réaliser.

La règle 1 : Soyez un modèle à émuler.

Peu importe sur quel projet vous travaillez, soyez conscients que vous êtes un modèle à émuler pour votre propre équipe et autres. Agissez comme tel. Alignez vos actes et vos propos  et soyez honnête avec vos propres principes. Démontrez un authentique leadership.

La règle  2 : Créez le bon environnement.
équipe en face à face

Si vous voulez promouvoir la performance dans votre équipe, prenez le temps de découvrir ce qui motive chaque membre individuel de l’équipe et l’équipe dans son ensemble. Découvrez ce que les membres individuels de l’équipe et l’équipe au complet doivent réaliser. Apprenez comment vous pouvez aider l’équipe à être performante.

La règle  3 : Donnez du pouvoir à votre équipe.

Vous devez permettre à votre équipe de faire son travail et d’être performante. Donnez le pouvoir à votre équipe et toutes les informations dont elle a besoin pour faire son travail et être performante. Donnez à votre équipe l’occasion d’exceller et d’avoir un apport actif dans le succès du projet.

Image courtesy of Stuart Miles / FreeDigitalPhotos.net

Image courtesy of Stuart Miles / FreeDigitalPhotos.net

La règle 4 : Développez une attitude orientée solution-et-résultats envers des problèmes et des risques.

Les équipes performantes se concentrent sur les solutions et les résultats plutôt que les problèmes. On ne voit pas le problème ou le risque comme un arrêt potentiel du projet, mais comme une chance d’apprendre et de prouver ses compétences au niveau du groupe et de l’individu.

La règle 5 : Invitez une compétition productive.

La compétition productive peut en réalité aider à promouvoir la performance – à condition que la compétition vise à améliorer la performance de l’équipe et soit liée à la collaboration et au partage social.

La règle 6 : Laissez-les y parvenir.

Quand vous et votre équipe avez conjointement construit une vision commune et avez développé des règles de collaboration, il ne devrait y avoir aucun besoin de micro-manager des membres de l’équipe. Ayez foi en votre équipe et laissez-la faire son travail.

La règle 7 : Célébrez la  performance.
ajouter de la vie et de la couleur

“Cherchez les comportements qui reflètent l’objectif et les valeurs, le développement de compétence et de travail d’équipe et récompensez, récompensez, récompensez ces comportements” Blanchard, K. H. (2001). High Five! The Magic of Working Together. New York : HarperCollins p. 190. Assurez-vous que cette célébration coïncide avec la livraison réussie du projet.

La performance durable peut être atteinte. Cela demande pratique, formation, endurance et une orientation résultats envers les défis du projet pour la développer et la supporter. Pourtant, la performance et le succès de projet ne tombent pas du ciel. Vous devez vous préparer et travailler sur eux, en apprenant des erreurs et des échecs. Il ne peut pas y avoir de performance sans formation ou apprentissage. Cela nous mène au quatrième principe de leadership): cultiver l’apprentissage.

Principe 4 : Cultiver l’apprentissage

enfant apprenant à marcherEn tant qu’humains nous faisons tous des erreurs. Les leaders efficaces encouragent leurs équipes à explorer de nouvelles avenues et à faire des erreurs et apprendre d’elles. Un leader efficace intègre un temps suffisant pour que l’équipe apprenne, crée et innove.

En tant que le leader de projet, vous servez de partenaire et d’entraîneur pour étudier et partager l’information. Vous facilitez l’apprentissage. Vous n’êtes pas la source unique d’informations. Au lieu de cela, vous créez un environnement apprenant pour votre équipe. Exposez l’attente que vous avez de chacun dans votre équipe qu’il vous rejoigne et vous supporte dans la culture de l’apprentissage pour le but du projet.

Apprendre n’est pas une activité ponctuelle, disons, sous forme de formation professionnelle préalable ou au tout début de votre projet. C’est en continu et devrait être à l’ordre du jour quotidien de votre équipe. Établissez des sessions régulières avec votre équipe où vous passez en revue la performance passée, partagez des informations sur des accomplissements prévus, adressez et résolvez les obstacles ensemble. Invitez des revues externes. Des vues extérieures offrent des perspectives différentes; perspectives fraîches et non biaisées. Si elles aspirent à aider l’équipe à identifier des risques et des questions inconnus et les surmonter, ces revues externes de projet peuvent être une super occasion d’apprendre.

Quand vous ou votre équipe faites des erreurs, apprenez d’elles. Corrigez vos défauts, améliorez votre performance et continuez à avancer vers l’accomplissement de la vision du projet. Cultivez l’apprentissage depuis le début de votre projet. Cela augmente significativement la vitesse à laquelle votre équipe peut exécuter et supporter la performance tout le temps et sécuriser ainsi la livraison.

Innovation Road Sign with dramatic clouds and sky.Créez un espace pour que vos membres d’équipe soient créatifs, essayez quelque chose de nouveau, partagez leurs idées et apprenez les uns des autres. Prévoyez un temps suffisant pour que votre équipe pense en dehors des limites, au-delà des chemins connus et trouve de nouvelles avenues pour atteindre les objectifs des projets. Autorisez votre équipe à être performante, faire des erreurs, apprendre et innover. Cela permet de réduire l’incertitude quand l’information circule plus librement. Les membres de l’équipe n’ont pas peur de faire des erreurs. Ils voient les erreurs comme des opportunités d’apprendre et ils s’entraident pour résoudre les problèmes. En corollaire, si vous voulez que la performance apporte les résultats désirables vous devez cultiver l’apprentissage. Il ne peut pas y avoir de performance durable sans apprentissage et il ne peut pas y avoir de résultat sans performance.

Principe 5 : S’assurer des résultats

Délivrer des résultats est un besoin ET un résultat du leadership efficace de projet.
résultats

La livraison du projet est un effort d’équipe, pas un effort individuel. Le leader efficace de projet construit et guide l’équipe pour livrer des résultats en incorporant les quatre premiers principes de leadership.

S’assurer des résultats ne concerne pas seulement les résultats finaux. Pas plus que le succès du projet et le leadership de projet. Le cinquième principe nous dit que dans toutes nos activités nous gardons à l’esprit la vision de projet et produisons les résultats qui profitent à l’objectif du projet. Le succès n’est pas défini par un seul produit  ou service délivré à l’achèvement du projet. C’est l’accumulation des nombreux résultats apportés par chaque principe de leadership. La vision, la collaboration, la performance et l’apprentissage sont tout aussi importants. Ils culminent dans les résultats. Quand vous parlez du succès de projet, le chemin pour parvenir à ces résultats importe aussi. En corollaire, un leader de projet efficace regarde toujours au-delà de la livraison de résultats.

Le cinquième principe de s’assurer des résultats nous rappelle que nous devons nous assurer que les résultats des quatre autres principes sont alignés sur la vision et les objectifs du projet.

objectif butIls doivent servir le but de projet. S’assurer des résultats n’est pas une activité qui se concentre seulement sur les livrables finaux du projet. Il en appelle à toutes nos activités de projet qui seront orientés vers les résultats, gardant les livrables finaux à l’esprit. C’est un appel à un leadership orienté solution et résultats.

L’assurance de résultats offre d’excellentes occasions d’apprentissage, qui aident à leur tour à accroître la collaboration, améliorer la performance, provoquer l’innovation et nous approcher ainsi de la compréhension de la vision du projet. Des résultats intermédiaires de projet servent de reflet du leadership de projet et de combien les cinq principes de leadership sont correctement pratiqués. Ils révèlent la vraie qualité de collaboration d’équipe, la performance d’équipe et l’apprentissage d’équipe. C’est une forme d’assurance qualité de leadership efficace pour le succès de projet.

Leadership dynamique de projet

configure-disc-jockey-disco

Le bon dosage des 5 principes est peut-être le plus important

Aucun principe isolé n’est le plus important. C’est la combinaison des cinq principes de leadership qui aide à sécuriser le succès du projet. La construction de la vision est le principe par lequel commencer, mais vous ne pouvez pas réaliser de résultat si vous n’embrassez pas tous les cinq principes ensemble comme un système. Le leadership n’est pas simplement la somme de l’application des cinq principes. C’est aussi comprendre et vivre la dynamique de chaque principe aussi bien que l’ensemble des cinq principes.

Si vous voulez gagner une compréhension plus profonde d’un principe de leadership spécifique, vous devez prendre en compte les quatre autres principes et comment ils touchent celui que vous regardez.

L’application des cinq principes de leadership dans la vie quotidienne du projet exige que le leader de projet pratique les cinq principes constamment et de manière consistante. C’est un exercice continu. Selon où vous en êtes dans un projet, il peut y avoir un accent plus fort sur un ou deux principes. Mais vous ne pouvez pas en isoler un des autres. Le leadership holistique comprend tous les cinq principes.

Les cinq principes de leadership servent de direction vers un leadership efficace et contribuent au succès du projet. Les suivre et les pratiquer n’est pas une garantie de succès, mais ils le rendront plus probable.

CSP Formation

Partenaire de DantotsuPM

Le succès de projet commence et finit par le leadership de projet.

long-road-straightCependant, même si les principes de leadership peuvent être appliqués par chaque membre de l’équipe indépendamment de son rôle, le leadership n’est pas limité à une seule personne ou à un seul rôle. Nous savons qu’en tant que leaders de projet nous ne pouvons pas réussir par nous-mêmes. Nous avons besoin de l’aide et du support de nos équipes. C’est pourquoi il est important de construire des équipes et leur donner le pouvoir d’exécuter et de livrer. Le succès du projet n’est pas un question d’accomplissements individuels. C’est un effort commun et devrait être traité et honoré comme tel. La compréhension des principes peut être la première étape vers le succès du projet. C’est à vous de prendre cette direction et d’avancer.

« L’orchestre entreprise » : visitez le nouveau site de Michel Podolak !

10 juin

J’ai eu la chance de participer à deux sessions animée par Michel Podolak et je ne peux que vous recommander ses interventions en entreprise dans les domaines de l’art de la coopération et de la cohésion d’équipe.

Michel Podolak, chef d’orchestre et entrepreneur et ayant dirigé de nombreux orchestres, a décidé il y a déjà de nombreuses années de se tourner vers la création, notamment avec « Artistes en Mouvement » et vers le monde de l’entreprise avec des séminaires destinés aux dirigeants et aux managers.

« Tout comme le dirigeant, le chef d’orchestre doit savoir prendre de la distance », m’expliqua-t-il. De la distance par rapport à son domaine d’expertise (ou son business), par rapport à son équipe, à ses musiciens avec lesquels il faut parvenir à trouver la bonne distance, et puis apprendre à créer des ponts entre les disciplines comme le faisait si bien Léonard de Vinci.

Visitez son nouveau site web

Visitez son nouveau site web

Michel a récemment refondu totalement sa présence sur le web et je vous invite à visiter son site www.mpodolak.com sur lequel il présente ses créations artistiques et sa vision de l’entreprise.

Visionnez cette vidéo qui donne un aperçu de l’une des prestations de Michel Podolak (son intervention commence à 3 minutes du début).

 Relisez ce billet rédigé après sa visite au PMI France-Sud:

avec un peu d’avance sur la fête de la musique, les chefs de projet de la côte d’Azur ont trouvé leur chef d’orchestre !

June 16 – Webinar (PMI) – Strengthen Your Project Management Leadership Skills

25 mai

The best Project Managers are outstanding leaders.

The book

The book

They motivate, bring people together, and accomplish great things. They are the pillars of any organization. They are the ones that succeed.

Leadership competence is not an optional project management skill, but a key part of being a successful and respected Project Manager.

Please join Laszlo A. Retfalvi P.Eng. PMP PMI-RMP as he reviews the Project Management Leadership Model and discusses proven techniques to strengthen your leadership skills to meet today’s project challenges.

Registration for PMI members

June 3 – Webinar (PMI) – Influence and Lateral Leadership Across Cultures

20 mai

Influencing without formal authority

banana revolverModern leaders and managers increasingly recognize the importance of being able to influence people over whom they don’t have formal authority.

Because authority is becoming an ambiguous concept, contemporary leaders can no longer simply tell others what to do, particularly when facing common issues such as:

  • Working across departments in a matrix and flat structure, where authority and responsibility are unclear.
  • Working across cultures in multi-site or multinational organizations.
  • Managing projects across national boundaries.
  • Managing cross-functional and cross-cultural teams located in different countries.
  • Trying to get ideas accepted upward and across organizations.

Registration for PMI Members

CSP Formation

Partenaire de DantotsuPM

Chefs de projet: n’hésitez pas à mettre les mains dans le cambouis !

19 mai

Project Managers: Get Your Hands Dirty!

http://www.pmhut.com/project-managers-get-your-hands-dirty par Pam Stanton

beetle 1La plupart des chefs de projet se rendent compte que c’est leur boulot de se concentrer sur la stratégie globale et le suivi de l’avancement. Peu de chefs de projet, et peu de gens en fait, sont inspirés par les tâches rébarbatives. Pourtant de chaque nuage stratégique, doit tomber un peu de pluie tactique.

Dans chaque projet, il y a un point où le travail passe « de la pensée novatrice cool » à « la collecte de données ennuyeuse » ou quelque chose de tout aussi désagréable. Ceci est précisément le point où les choses tombent d’habitude en lambeaux. Les membres de l’équipe s’ennuient et sont frustrés.

Cela nécessite un travail acharné de trouver des données, rassembler des expressions de besoins et construire des spécifications fonctionnelles. C’est aussi l’épine dorsale de tout ce qui suivra, que ce soit une solution, un design, un système, un produit, ou toute autre chose que vous essayez de produire.

car repair webCeci est un point bas prévisible dans les festivités et une fosse dont vous pouvez sortir l’équipe avec succès. En tant que chef de projet, il est critique pour vous d’inspirer votre équipe pendant cette phase.

Une des meilleures façons de faire ceci est de mettre les mains dans le cambouis. Sautez dans la fosse et aidez dans la collecte et l’analyse des données. Aider à trouver les bonnes sources de données. Facilitez des sessions de collecte des besoins. Éliminez autant d’obstacles que vous le pouvez pour l’équipe. Parce que quand l’équipe sortira de l’autre côté de la fosse avec faits et données, les choses intéressantes vont commencer. Vous pouvez enfin construire quelque chose!

beetle 3En étant aux côtés de votre équipe, vous développez une immense crédibilité et la fidélité dont vous aurez besoin quand les choses deviendront difficiles pendant le déploiement.

16 raisons pour lesquelles les personnes ne vous écoutent pas quand vous parlez

13 mai

16 Reasons People Don’t Listen When You Speak

http://leadershipfreak.wordpress.com/2014/09/19/16-reasons-people-dont-listen-when-you-speak/

  1. Trop de paroles. Vous aboyez sans cesse comme un petit roquet.
  2. Ignorance. Vous ne savez pas de quoi vous parlez. Les leaders confus entrainent leurs organisations vers la confusion.
  3. daydreamingDanse. Vous n’en venez pas au fait, vous dansez autour du sujet. Les esprits errent quand vos paroles errent.
  4. Pas de suivi jusqu’au bout. Vous avez des antécédents de ne pas mener des projets à terme.
  5. Aucun objectif ou but plus élevé. Manque de sens.
  6. Aucun appel à l’action. Personne ne sait ce que vous voulez si vous ne le savez pas vous-même.
  7. Déconnexion dans les valeurs. Ce qui vous importe ne compte pas pour elles.
  8. Plaintif mais sans solution ni action. Ne vous plaignez pas si vous ne prévoyez pas d’agir, jamais.
  9. Aucune fermeté ni résolution. Vous ne croyez pas en ce que vous dites.
  10. Drame. Vous avez hurlé « le ciel nous tombe sur la tête » quand ce n’était pas le cas.
  11. SONY DSC

    parler sans écouter

    Parler avant d’écouter ou sans préparation.

  12. Aucune passion. Vous ne vous souciez pas de ce que vous dites. Si cela vous est égal, arrêtez immédiatement de parler.
  13. Aucun amour. Vous ne vous souciez pas des personnes auxquelles vous parlez.
  14. Vous ne prenez pas les autres au sérieux. Attendez-vous à ce que vos mots ne les touchent pas quand les leurs ne vous importent pas. Prenez les autres au sérieux si vous attendez qu’ils vous prennent au sérieux.
  15. Tout cela vous concerne vous et pas eux. Vous êtes d’un mortel ennui égocentrique. Commencez par eux, pas par vous.
  16. Déconnexion. Vous êtes juste sorti de votre tour d’ivoire pour adresser les masses.

Ne vous attendez pas à des réponses enthousiastes à des messages ambigus.

Donnez votre ressenti et commentaires sur ce billet:

  1. Laquelle des raisons pour lesquelles les gens n’écoutent pas est la plus dévastatrice ?
  2. Comment des leaders à succès parlent-ils pour que les gens les écoutent ?

Julian Foster: Communication is key

The Programme Director at Heathrow Airport, explains why a key skill for project managers is making sure messages are delivered to the right people at the right time.

26 Mai – Montpellier – Management collaboratif : l’entreprise libérée, créative et rentable

12 mai

PMIFR Languedoc RoussillonLa Branche Languedoc-Roussillon du PMI France vous invite à assister à cet événement qui aura lieu le Mardi 26 Mai 2015 de 18h00 à 20h00 à la l’IAE de Montpellier Ecole Universitaire de Management. L’événement est gratuit et sera dispensé en Français.

Certains l’appellent le management collaboratif, d’autres « l’entreprise libérée » ou encore « la sociocratie ». Cette nouvelle approche managériale sera sûrement l’une des sources d’innovation la plus importante du XXIème siècle.

A travers l’aventure des entreprises qui ont osées ce type de management (Gortex, la FAVI, Union Plastic, Ninkasi, Harley Davison…), vous découvrirez comment bien-être et liberté deviennent les meilleurs amis de l’innovation et de la rentabilité.

Ce film d’animation propose une première approche en seulement 1 minute du concept de l’entreprise libérée développé par Isaac Getz et Brian Carney dans leur livre : « Liberté & Cie : Quand la liberté des salariés fait le succès des entreprises »

liberté & compagniePour les membres du PMI, vous pourrez réclamer 2 PDUs pour la participation à cette conférence.

Inscriptions sur le site web S'inscrire ou par email à pmi.branche.lr@gmail.com avant le vendredi 22 Mai, afin de valider votre inscription. Si des membres de votre réseau veulent également s’inscrire il leur suffit de suivre la même procédure.

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 327 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :