Archive | leadership RSS feed for this section

8 février – Grenoble – Les Secrets de la Communication des Leaders

25 Jan

Les leaders se doivent de prêter attention à la qualité, la précision et la puissance de leur message… alors qu’il est rare qu’ils le fassent vraiment.

Session animée par Carol Bausor

Session animée par Carol Bausor

Le langage des leaders est au service d’un objectif bien différent de celui que l’on utilise dans d’autres rôles.

La communication des leaders doit fournir du sens au présent, au futur, démontrer la détermination face aux difficultés, clarifier des questions qui restent obscures pour les autres et faire adhérer à un objectif commun. Sans oublier l’inspiration qu’elle doit créer.

Et ceci n’existe pas si votre communication est … saveur vanille (tout le monde l’aime mais personne ne s’en enthousiasme).

Alors, savez-vous bien informer, convaincre, inspirer ?

Détails de cette manifestation organisée par PMI France, Branche Rhône-Alpes

March 17 – Zürich – Taming Tigers

22 Jan

« Everybody has a Tiger. It is the thing that snarls at us when we think about making a change in our lives and stops us developing and achieving our potential. »

taming tigersIt is with great pride that PMI Switzerland is able to feature one of the world’s leading inspirational speakers, Jim Lawless for the 2016 Spring Highlight evening event.

Jim has put his life on the line to prove his theories. Over half a million people on five continents have been inspired by Jim’s presentations and many more by his book, Taming Tigers.

Described as “the antidote to self help” Taming Tigers is a highly practical and useable no-nonsense approach to achieving things you never thought you could.

Jim Lawless

Jim Lawless

Our stories all have different beginnings. But there comes a point when we can seize the pen and write our story.

Taming Tigers doesn’t offer short cuts or quick fixes.

It offers everything you need to find the desire, confidence and courage to do things you never thought you could.

To test Taming Tigers, Jim went from overweight consultant to televised jockey in a year and he has entered the record books as the first Briton to free dive below 100m.

The Ten Rules have been used in companies from San Francisco to Bankok, from Apple to Virgin.

Now it’s your turn.

votre organisation est-elle prête à changer ?

18 Jan

Is Your Organization Ready for Change?

http://www.ginaabudi.com/is-your-organization-ready-for-change-2 par Gina Abudi

Avant que vous ne lanciez cette grande initiative de changement, vérifiez si votre organisation est prête pour cela. S’ils ne sont pas prêts et que vous passez outre, vous aurez bien des difficultés à l’amener à une conclusion réussie. Prenez le temps avant de lancer l’initiative de changement de vous assurer que l’organisation est prête à avancer.

ready to goConsidérez les éléments suivants :

  • Y-a-t-il un sentiment général que ce changement est nécessaire pour le succès à long terme de organisation ? (Voient-ils le problème comme vous voyez le problème ? Partagent-ils la même vision ?)
  • Les collaborateurs comprennent-ils le but/objectif final de l’initiative de changement ?
  • Les collaborateurs voient-ils de la valeur dans le changement à la fois pour l’organisation Et pour eux-mêmes ?
  • Y-a-t-il assez de confiance dans le leadership pour procéder avec ce changement ?
  • A-t-il été communiqué aux collaborateurs et comprennent-ils, comment le changement les impactera personnellement ?
  • Les collaborateurs ont-ils les compétences nécessaires, la connaissance, ou l’expertise pour le race runnerschangement ? Sinon, de la formation est-elle prévue pour eux ?
  • Les erreurs sont-elles acceptables dans l’organisation et vues comme des opportunités d’apprendre ?
  • Y-a-t-il une période de transition pour le changement ?
  • Les collaborateurs impactés par le changement comprennent-il comment le changement les impactera ? Recevront-il du support ?
  • Avez-vous d’autres initiatives majeures dans l’organisation qui aurait un impact sur cette initiative ou risquerait de distraire des collaborateurs ?
  • Avec quelle efficacité les initiatives de changement passées ont-elles été gérées et implémentées ? Les leçons ont-elles tirées de ces initiatives passées et passées en revue puis appliquées aux initiatives de changement suivantes ?

Les collaborateurs doivent être engagés dans les discussions autour de l’initiative de changement pour qu’ils comprennent ce qui se passe et pourquoi. Ils pourront alors se sentir plus confortables et confiants sur l’initiative. Envisagez d’assigner des représentants venant de partout dans l’organisation pour travailler sur le projet de changement.

win

Plus nous communiquons et socialisons sur une initiative de changement prochaine, plus nous réussirons dans l’atteinte de nos buts et objectifs parce que nous aurons préparé et engagé les équipes et avons obtenu leur support et engagement.

January 20 – Webinar – Secrets of the Thoroughbred Leader – Are You One?

7 Jan

A critical component for a Project Manager’s success is oftentimes their ability to build and sustain a high performing team.

leadershipTo make matters more difficult most PMs don’t have the benefit of traditional managerial authority over these resources, and the dynamics can often be quite difficult to manage. In this engaging presentation participants will learn about the “Thoroughbred Style” of management and why it’s oftentimes the secret to leading a high performing team.

We will also explore specific techniques for managing team conflict, building a solid team infrastructure, influencing without authority, encouraging effective and productive team communications, and maintaining high morale on the team.

Register for this webinar

100% des gagnants ont joué… pas de succès sans échecs dans le management de projet

2 Dec

lotteryAu Loto, il est certain que tous les joueurs ne vont pas gagner, dans les faits, très peu gagneront, c’est le principe de base toute loterie.

Le management de projet n’est pas une loterie et une bonne formation permet d’améliorer significativement ses chances de succès.

Pourtant, quasiment aucun chef de projet ne peut se prévaloir de ne jamais avoir connu l’échec sauf à être en tout début de carrière ou à avoir toujours joué « petit bras ». La réalité est que l’échec est souvent ce qui nous fait le plus apprendre.

La peur de l’échec ne doit donc pas nous paralyser. Voici 2 très brèves vidéos sur ce sujet.

La première est de Tom Peters dont je suis fan depuis de nombreuses années. Tom nous parle de Sam Walton, le fondateur de la chaîne Wallmart et de son attitude face au risque d’échouer et de comment il répondait à l’échec.

La seconde vidéo reprend en une minute quelques échecs ou réponses négatives retentissants (très américains je vous le concède) qui n’ont pas empêché leurs auteurs de connaître une réussite éclatante un peu plus tard.

Ces rebuffades les ont même probablement aidé à réussir.

Il en va de même des difficultés que vous ne manquerez pas de rencontrer sur vos projets !

connaissez-vous l’histoire de la toute petite grenouille ?

26 Oct

The Tiny Frog Story

http://personalexcellence.co/blog/frog par Celestine Chua

Avez-vous déjà entendu parler de l’histoire de la petite grenouille ? Je l’ai trouvé très significative (l’histoire provident de cette page Web et a été enrichie par moi-même) :

animal-green-frog-mediumIl était une fois un groupe de grenouilles minuscules qui avaient prévu une compétition. Le but était d’atteindre le sommet d’une tour. Une énorme foule de grenouilles était rassemblée pour observer la course et encourager les concurrents.

La course a commencé.

Pas une grenouille dans le public ne pensait que les concurrents atteindraient le sommet. Après tout, c’était une tour ÉNORME!

frog storyLa foule a grossi et beaucoup ont hurlé:

  • « Oh, c’est BEAUCOUP TROP DIFFICILE!!
  • « Elles ne réussiront jamais. »
  • « Pas une chance qu’elles réussissent. La tour est trop haute! »

Une à une, les grenouilles minuscules se sont effondrées et sont tombées de la tour. Cependant, il y avait un groupe de grenouilles déterminées qui se sont élevées de plus en plus haut.

Mais la foule a continué à hurler,:

  • « C’est trop difficile!!! Personne ne réussira!« 

Découragées et convaincues par ces cris négatifs, davantage de ces toutes petites grenouilles minuscules se sont effondrées et sont tombées de la tour. Beaucoup de grenouilles qui s’élevaient toujours se sont plaintes de douleurs et ont finalement renoncé. Quelques grenouilles, fatiguées et meurtries, ont entendu ces complaintes de leurs pairs et ont aussi par la suite jeté l’éponge.

Au milieu de celles-ci, UNE minuscule grenouille a persisté. Elle s’est élevée Et elle s’est élevée. Et elle s’est élevée. Cette toute petite grenouille semblait avoir une force de super-grenouille qui lui permettait de continuer à avancer alors que les autres abandonnaient. Mais, pourquoi? Pourquoi peut-elle s’élever jusque-là quand d’autres échouent ? ? s’est demandée la foule.

À cet instant, toutes les petites grenouilles s’étaient effondrées ou avaient renoncé – à part cette minuscule grenouille.

La foule a continué de hurler, maintenant après la grenouille minuscule :

  • « Ceci est trop difficile!! ‘
  • « Vous ne réussirez jamais!!« 
  • « Vous feriez mieux de renoncer maintenant tandis que vous le pouvez !!! »

Mais pour quelque raison, la minuscule grenouille est montée plus haut, apparemment imperturbable, inchangée. Finalement, elle a atteint le sommet de la tour. Elle avait atteint sa destination!!!

frogToutes les petites grenouilles étaient stupéfiées. Comment cette grenouille avait-elle pu réussir? Elles se sont pressées autour d’elle, voulant connaître son secret.

Comme on s’en aperçut alors, elle était sourde.

Quelle est la morale de l’histoire ?

Souvent, quand nous poursuivons un but nouveau, nous avons tendance à faire face au découragement d’autres personnes.

  • « Non vous ne pouvez faire ça! »
  • « Non ce n’est pas possible! »
  • « HAH êtes-vous fou ? ? Vous n’allez jamais réussir. »

Parfois, nous pouvons être proches de notre but mais nous faisons face à de dures critiques qui essaient de nous descendre.

  • « Vous êtes trop jeunes pour ceci. »
  • « Vous êtes trop vieux pour cela. « 
  • « Vous n’êtes pas assez bons. »
  • « Ceci est terrible. Vous devriez juste renoncer. »

irritation, frustration, énervementLa réaction naturelle quand nous traitons avec des opposants systématiques ou des critiques est d’être en colère. Nous nous demandons si quelque chose ne vas pas chez nous. Par la suite, certains d’entre nous renoncent. Et certains d’entre nous persistent, bien qu’avec moins de plaisir. Certains d’entre nous répondent à leurs critiques, pour les convaincre de notre position. Certains d’entre nous essayent même de les satisfaire et les apaiser.

Cependant, rien de ceci n’est en réalité nécessaire.

Quand nous traitons avec des opposants systématiques ou des critiques négatifs et les gens qui se plaignent le plus fort, notre travail est simplement de …faire la sourde oreille. Cela signifie:

  • Être SOURD quand les gens vous disent que vous ne pouvez pas le faire;
  • Être SOURD quand les gens vous donnent le retour d’information non constructif; et
  • Être SOURD quand les gens essayent de vous dénigrer.
Pourquoi ?

Parce que quand chaque seconde que vous dépensez à leur répondre ou même à penser à eux, est une seconde précieuse de perdue dans la marche vers votre but. Quand vous gaspillez la moindre once d’énergie à vous sentir mal suite à des remarques de critiques négatifs, c’est UNE unité d’énergie de perdue dans la progression vers votre objectif.

Votre travail ici, en tant que propriétaire de VOTRE but, est de vous concentrer sur VOTRE but, VOTRE vision et les poursuivre implacablement. Gardez les yeux sur l’objectif et donnez votre meilleur pour le réaliser, tout en jouant les sourds envers ceux qui essayent de vous éloigner de votre but.

reconnaitre remercier féliciterAvec le temps, vous trouverez que les remarques négatives deviennent de plus en plus faibles. Et les opposants systématiques de moins en moins nombreux.

Bientôt, vous ne devrez plus jouer les sourds – il n’y aura plus aucun opposant systématique aux alentours désormais. Non seulement ceci, mais certains de vos opposants systématiques seront devenus vos plus grands partisans. Et ensuite finalement, vous atteignez votre but. Pour quelque raison, tout le monde vous félicite maintenant.

C’est à ce moment-là que vous savez que vous avez gagné.

Vidéo

Pourquoi les personnes se sentent-elles si misérables et désengagées au travail ?

15 Oct

Trop de règles et trop peu de coopération…

Why do people feel so miserable and disengaged at work? par Yves Morieux

A wonderful speech !

Because today’s businesses are increasingly and dizzyingly complex and traditional pillars of management are obsolete, says Yves Morieux.

So, he says, it falls to individual employees to navigate the rabbit’s warren of interdependencies (a place with many connected rooms, passages, etc., where you can get lost very easily).

In this energetic talk, Morieux offers six rules for « smart simplicity. » (Rule One: Understand what your colleagues actually do.)

And in this second speech completes the picture !

How too many rules at work keep you from getting things done

Modern work — from waiting tables to crunching numbers to designing products — is about solving brand-new problems every day, flexibly and collaboratively.

But as Yves Morieux shows in this insightful talk, too often, an overload of rules, processes and metrics keeps us from doing our best work together.

Meet the new frontier of productivity: cooperation.

CSP Formation

Partenaire de DantotsuPM

Avec quelle partie n’êtes-vous pas d’accord ?

13 Oct

Which part do you disagree with?

diagreementhttp://sethgodin.typepad.com/seths_blog/2015/09/which-part-do-you-disagree-with.html par Seth Godin

Avec quelle partie n’êtes-vous pas d’accord ?

Les étapes de l’argumentation pour parvenir à en faire la preuve ?

Ou bien, la conclusion ?

Si vous êtes d’accord avec chaque étape de l’argumentation, mais que la conclusion vous irrite ou vous rend inconfortable, il pourrait être temps de reconsidérer votre vue du monde, pas de rejeter ce point de désaccord.

14 Octobre – Montréal – Changer l’ordre des choses

8 Oct

Le monde aujourd’hui est en constante mutation: il change, devient plus complexe et il y a plus de concurrence à tous les niveaux.

Two Businessmen Running in OfficeConférence en anglais à 7:30 pour un petit déjeuner convivial et instructif !

Cet exposé a pour but de fournir quelques idées et concepts concernant les bases du leadership, qui permettront aux participants d’améliorer leurs résultats dans cette nouvelle réalité.

Ils pourront:

  • Comprendre l’importance d’acquérir des habiletés de leadership
  • Découvrir ce qu’implique être un leader
  • Apprendre comment développer sa capacité à diriger
  • Et plus encore!
Avec Tsimi Nkoa, professionnel en gestion des opérations et praticien de leadership depuis près d’une quinzaine d’années.

Pourquoi devriez-vous inciter votre équipe à bousculer le Statu quo ?

10 Sep

Why You Should Get Your Team to Challenge the Status Quo

http://www.liquidplanner.com/blog/why-you-should-get-your-team-to-challenge-the-status-quo/ par Susanne Madsen

Avez-vous jamais travaillé dans un environnement où le manager donnait l’impression d’être dans le contrôle et descendait les excellentes idées de toute l’équipe ?

teamworkCe n’était tout simplement pas une priorité d’explorer comment l’équipe pourrait travailler plus efficacement ou de façon inventive, ou augmenter son niveau d’engagement et de travail d’équipe. Tout ce qui comptait était de compléter les missions actuelles dans les temps et de respecter les règles; c’est-à-dire travailler de la manière dont on a toujours travaillé .

Si vous avez éprouvé ceci, vous savez combien ce peut être démotivant et irritant. Les membres de l’équipe s’y sentent comme des étrangers, la productivité et la performance baissent quand on ne donne pas à l’équipe de quoi grandir et avancer.

Nous vivons dans un monde de plus en plus complexe et compétitif. Les leaders et leurs équipes doivent continuellement s’adapter et innover s’ils veulent rester dans la partie.

Les changements techniques surviennent à un rythme de plus en plus rapide, les modèles économiques évoluent, les règlementations sont resserrés, les groupes de parties prenantes deviennent plus grands et les équipes deviennent multiculturelles et globales. Tout ce mouvement exige que les équipes projet se posent continuellement la question de comment elles peuvent travailler plus intelligemment, économiser de l’argent et délivrer davantage de bénéfices à leurs clients. Rester immobile n’est pas une option si vous voulez rester dans le business.

Créez un environnement d’innovateur

innovationPour créer une équipe à haute performante et des solutions d’avant-garde, vous devez créer un environnement où les équipes sont encouragées à défier le statu quo et où un cadre existe pour implémenter leurs meilleures idées. Quand je dis « cadre » je ne veux pas dire un processus formel, mais une méthode simple pour s’assurer que les excellents idées et initiatives soient récompensées et exploitées. Ce cadre entraine la création d’un environnement sûr et inspirant où les gens peuvent travailler de façon autonome et avoir la liberté d’exprimer ce qu’ils voudraient voir amélioré – par rapport aux produits et aux services qu’ils produisent ou bien sur Comment ils sont produits.

Menez avec les bonnes questions

Un chef de projet ou responsable d’équipe joue un rôle important ici. Les bons leaders sont excellents dans la création d’un espace où les personnes se sentent en sécurité et ils posent des questions qui défient et relèvent le niveau de réflexion de leur équipe. Ces questions commencent souvent par que, comment et si. Elles sont souvent si difficiles que les gens ne peuvent pas leur répondre en se basant sur leurs connaissances actuelles ou leur position actuelle.

ask

demander

Elles exigent de réfléchir, des questions comme :
  • Et si nous pouvions produire ceci en moitié moins de temps ?
  • Que faudrait-il pour battre nos concurrents ?
  • Comment pouvons-nous devenir la meilleure équipe dans notre industrie ?

Posez des questions qui suscitent la curiosité intellectuelle, produisent de l’énergie et donnent de l’espace aux gens pour intervenir et contribuer. C’est une excellente façon d’engager les membres de l’équipe en changeant leur mentalité.

Demandez pourquoi, mais judicieusement

Vous pouvez avoir entendu dire que demander Pourquoi, pourquoi, pourquoi est l’un des meilleurs jeux de questions que vous pouvez poser. Parfois cela pourrait être vrai. Par exemple, enchainer une série de pourquoi est efficace quand vous avez besoin de la justification pour laquelle la société devrait investir dans un certain projet et vous devez creuser jusqu’au fond du cas d’affaires.

Mais demander « pourquoi » devrait être utilisé avec prudence quand le but est de créer un espace sécurisé pour que l’équipe intervienne et contribue. Évitez des questions semblant critiques comme : « Pourquoi nous ne pouvons pas produire ceci en moitié moins de temps ? », ou « Pourquoi nous ne sommes pas encore la meilleure équipe? ». Ces types de questions referment les personnes car elles estiment qu’elles doivent justifier quelque chose. Ainsi, au lieu de demander « Pourquoi avons-nous toujours tant de défauts dans nos produits ? », demandez « que faudrait-il faire pour réduire notre taux de défauts ? »

Il s’agit de motiver les gens

team successQuand vous mettez les autres au défi de penser de façon critique, il est facile de glisser dans un mode où vous devenez trop analytiques et négatifs. Le but réel est ici de donner un sentiment d’excitation aux personnes sur l’opportunité de faire une différence. Il y a une très fine ligne entre quelqu’un percevant une question comme utile ou la ressentant comme une critique. Votre rôle ne doit pas être de rejeter quelqu’un, mais de l’écouter, l’inspirer et encourager l’équipe à partager et construire sur leurs meilleures idées.

Une bonne façon de pratiquer la rétention de jugement et donner plus d’espace à d’autres est de délibérément limiter votre contribution dans les réunions ; par exemple, vous limiter à seulement cinq commentaires. Pensez à vous-même comme le générateur de débats plutôt que le décideur. Pouvez-vous voir comment cela vous aidera à filtrer vos pensées et les réduire aux plus essentielles et chercher le bon moment pour insérer vos idées ? Faites un essai!

Guidez la remise en question du statu quo

Two Businessmen Running in OfficeQuand vous commencez à ouvrir le débat et encourager votre équipe à défier le statu quo, vous devriez d’abord montrer la voie et partager certaines de vos propres pensées. Mais peu de temps après, quand l’équipe devient plus familière avec la production et l’implémentation d’idées, vous pouvez commencer à vous mettre en retrait et laisser les autres prendre la responsabilité. Ne renoncez pas si les gens hésitent initialement et ne contribuent guère. Soyez persistant dans votre recherche de réponses et d’idées et récompensez ceux qui embrassent un avis nouveau et différent.

Quand vous aidez systématiquement les gens à défier le statu quo, vous avez le potentiel de créer une équipe hautement productive et motivée et livrer quelques projets surprenants qui ajoutent une réelle valeur à vos clients.

Et, vous pourriez prendre de l’avance sur vos compétiteurs chemin faisant.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 414 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :