à quelle question votre projet tente-t-il de répondre ?

22 jan

Ce billet m’a été inspire par celui intitulé “à quelle question votre travail tente-t-il de répondre ? »

Original What Question Is Your Project Trying to Answer? http://thoughtleadershipleverage.com/whats-the-question-that-your-work-is-trying-to-answer/

Quand on vous demande de parler de votre projet, que répondez-vous ?

expliquerSi vous n’êtes pas préparé, votre réponse risque fort d’être complexe, tarabiscotée et incomplète. Votre interlocuteur en ressortira confus ou au mieux tentera de comprendre en posant quelques questions de clarification.

Que vous soyez plutôt extraverti, introverti, intellectuel, tourné vers l’action, impulsif ou plus sensible au côté relationnel, il y a de grandes chances pour que vous soyez si profondément pris par votre projet et votre industrie que vous ne soyez plus capable d’expliquer simplement et directement pourquoi votre projet est important et en quoi il consiste à un néophyte.

En prenant le temps de la réflexion, le chef de projet pourra articuler plus clairement le pourquoi du projet, ses livrables, comment ceux-ci seront utilisés et par qui, les résultats et impact attendus. Ceci relève-t-il de la simple communication, du marketing, de l’avant-vente, du consulting ? Un peu de chaque probablement.

Le truc est que les parties prenantes du projet ne veulent pas être confuses ni maternées.

Construction Worker TripletsElles ont leurs propres problèmes à gérer. Elles veulent une compréhension rapide de ce que votre projet va leur apporter en quoi il les impactera. Alors, en tant que chef de projet, il convient de réfléchir à cette question « en quoi consiste votre projet ? » et de préparer une réponse qui permettra à toutes les parties prenantes de comprendre rapidement de quoi il en retourne.

Bien sûr, la réponse pourra, et même devra, être adaptée à chaque personne et le cœur de cette communication sera le même : en quoi ce projet va-t-il leur être utile ?

Évitez soigneusement tout jargon, ne vous focalisez pas sur les aspects technologiques et techniques car la plupart des personnes ne vous comprendront pas et elles ne se donneront pas la peine de vous le dire par peur de devoir subir encore plus de jargon technique !

Utilisez un langage simple et expliquez le problème que vous aidez vos clients à résoudre.

Alors, à quelle question votre projet tente-t-il de répondre ?

February 4 – Webinar (PMI) – Benefits Realization and Business Change Management

21 jan

Programs and the related project and operational components within them are undertaken to bring about some form of change.

Facilitated by Eric S. Norman, PMP, PgMP

monopoly-moneyProjects produce new or updated products or services that contribute to the program as a whole, while Programs are designed to generate benefits…

Benefits that flow to the sponsoring organization as well as the benefits intended for the target audience: beneficiaries and stakeholders.

Many times, however, programs and projects fail to achieve planned benefits outlined in the business cases that support them. To improve the program/project leader’s ability to guide the achievement of target benefits, a clear understanding of the interrelationship between Benefits Management and Organizational (Business) Change Management is required.

This session explains the Benefits Management process and highlights the linkage between Benefits Management and Change Management activities.

Partenaire de DantotsuPM

Méta Projets Management – Partenaire de DantotsuPM

Session topics include:

The Benefits Management Landscape
  • Benefits Planning
  • Benefits Measurement and Monitoring
  • Benefits Sustainment
Business Change Management
  • Managing Ambiguity and Complexity
  • Achieving and Sustaining Behavioral Change
  • Change Management Processes
Program Management and Business Change Management
Partenaire de DantotsuPM et présent au Tech-Days 2015

Partenaire de DantotsuPM et présent au Tech-Days 2015

4 February • 2-3 PM EST (18:00 CET/France)

en panne d’inspiration sur la qualité de votre projet ? Cherchez dans votre voiture ! par Jeff Ball

21 jan
Jeff Ball

Jeff Ball

Cet article de Jeff Ball, formateur-consultant PRINCE2, MSP, MoP et P3O chez QRP International, propose une idée intéressante, aller chercher l’inspiration là où peu auraient l’idée d’aller voir : votre voiture.

Si vous êtes un chef de projet en mal d’inspiration et devant livrer un produit de qualité, jetez un coup d’œil à votre voiture. Votre automobile est un produit de haute qualité qui devrait vous inspirer dans votre gestion de projet…

usine automobileLes voitures d’aujourd’hui sont d’une qualité indéniable, ont une grande espérance de vie et sont très utiles. Les constructeurs automobiles (Toyota, Renault, Ford, etc.) ont travaillé d’arrache-pied pendant plusieurs décennies afin d’améliorer la qualité de leurs automobiles. Pensez-y, si vous comparez la qualité de deux voitures, l’une de 1964 et la seconde de 2014, vous vous rendrez compte facilement du fossé qui les séparent. La voiture de 1960 avait une durée de vie limitée en général de moins de 10 ans, sa structure rouillait avec les années et son moteur s’usait rapidement. La voiture d’aujourd’hui au contraire peut rouler pendant plusieurs milliers de kilomètres  et rester exempte de rouille durant toute sa durée de vie. Et ne parlons pas des équipements de la voiture d’il y a 50 ans. Elle ne disposait ni de radio, ni de chauffage ni encore simplement de ceinture de sécurité. Aujourd’hui tous ces équipements sont considérés comme du standard pour une voiture.

Par conséquent, lorsque vous admirez votre voiture, vous devriez admirer ce produit de haute qualité et vous demander ce que vous pouvez apprendre des constructeurs automobiles en tant que chef de projet.

Dans l’industrie manufacturière, la qualité peut se définir de deux façons : « conforme aux spécifications » et « adapté à l’usage ».

Les constructeurs automobiles ont répondu à ces deux exigences à travers la voiture du 21ème siècle :

  • les normes de fabrication se sont largement élevées (meilleure peinture, moteurs plus robustes, etc.)
  • la satisfaction client s’est beaucoup améliorée (voiture plus adaptée à l’utilisateur, contrôle de la température, installation audio, sécurité,…)
QRP International France

Partenaire de DantotsuPM

Chacune de ces définitions arrive du monde de l’industrie mais peut être appliquée aux projets.

  • Dans l’industrie automobile, la voiture est un produit. Toyota, Renault et Ford se concentrent sur la livraison d’un produit de haute qualité
  • Dans la gestion de projet, votre projet a un “produit” qui correspond à votre livrable ou votre solution. C’est ici que votre attention sur la qualité doit être placée.

Il y a deux définitions de qualité et donc deux façons de mettre l’accent sur la qualité des produits :

1. En utilisant l’approche « conforme aux spécifications » , le point de départ est de définir (i.e. décrire) votre produit final puis de le décomposer en plusieurs sous-produits. Afin de documenter cette action, vous pouvez simplement faire usage du schéma « Product breakdown structure » qui montre les 15 ou 20 livrables qui composent votre produit final. Vous pouvez ensuite vous concentrer sur chacun de ces livrables et particulièrement sur comment livrer une bonne qualité pour chacun d’entre eux, pris un par un. Si chacun des livrables est de haute qualité alors votre produit final sera de haute qualité.

2. En utilisant l’approche « adapté à l’usage » , vous commencez avec un produit final moins bien défini. Vous disposez d’une liste de besoins de l’utilisateur ou de fonctionnalités demandées (elles sont parfois exprimées sous forme de « user stories »). Vous travaillez alors de manière itérative en essayant de converger vers une solution qui répond aux besoins de l’utilisateur. Chaque itération est une meilleure version du produit de la version précédente, un pas de plus vers le produit final et, idéalement, une solution de travail partielle. Cette procédure permet de travailler en étroite collaboration avec le consommateur ou l’utilisateur, lui présentant chaque itération afin d’obtenir un retour et qu’il puisse juger si le produit est adapté à l’usage. Vous convergez de façon itérative vers une solution de haute qualité.

Ces deux approches correspondent à deux méthodologies en gestion de projet :

  • PRINCE2 : l’approche fondée sur les spécifications correspond à la manière dont la méthode PRINCE2 prend en compte la qualité. PRINCE2 dispose d’une « démarche qualité ».
  • Agile PM : l’approche itérative est une façon Agile de travailler supportée par des méthodes comme DSDM (qui est la base pour la certification Agile PM). DSDM déclare « ne jamais compromettre la qualité ».

Quel que soit votre méthode, il est temps de prendre des mesures sur la qualité dans votre gestion de projet.

Le livre de Phil B. Crosby

Le livre de Phil B. Crosby

Le fameux livre “Quality is Free affirme que gérer la qualité correctement ne coûte ni temps ni argent mais permet au contraire d’en sauver.

L’absence d’une approche robuste à la gestion de la qualité vous fera probablement perdre du temps car vous découvrirez les défauts du produit en aval et les attentes qualité de l’utilisateur au moment de livrer. Vous trouverez sans doute une solution pour répondre à chaque problème mais réparer des défauts de qualité une fois le produit livré peut prendre beaucoup de temps. Vous pourriez même devoir faire le même travail une deuxième fois… une pour créer le produit, la seconde pour le corriger.

Prendre en compte la qualité dans votre gestion de projet vous aide à gagner du temps, à améliorer la satisfaction client et apporte une valeur ajoutée certaine. Sans frais.

Il est peut-être temps de faire un tour dans votre garage admirer votre voiture et de trouver l’inspiration pour votre prochain projet.

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

11 Février – Montréal – La planification par intérêts

20 jan

Communauté de pratique gestion organisationnelle de projet le 11  février  2015 au petit déjenuer de 7:30 à 9:00

Pierre DeschênesAvant de devenir directeur de projet, Pierre Deschênes a complété une maîtrise en Aménagement influencée par l’approche de l’Interest-based planning développée par son directeur de maîtrise, l’urbaniste feu-Michel Chevalier. Pierre présente les bases de cette approche et comment elle l’a influencé dans sa pratique de gestionnaire de projets. Voyez vous-même comment cette approche développée il y a 50 ans est toujours d’actualité!

Alors que les contextes organisationnels et leurs environnements sont en constant changements nos organisations reconnaissent-elle l’importance de la phase de planification d’un projet au-delà de l’identification des livrables, des paramètres de performance, des bénéfices ou de la mobilisation des parties prenantes?

Planifier se limite-t-il à une phase d’un processus de gestion ou y-a-t-il dans cet exercice une valeur permettant à l’organisation non seulement de mieux définir ses projets mais aussi son alignement stratégique, voire de mieux réussir sa gestion organisationnelle de projet ?

SMPP

Partenaire de DantotsuPM

S’inscrire à cet évènement

La Gestion de Projet «traditionnelle» et ses réalisations par Claude Emond

20 jan

Voici le premier d’une série de 3 articles qui nous mèneront de la gestion de projet « traditionnelle » à l’Agilité !

«Aucun problème ne peut être résolu sans changer le niveau de conscience qui l’a engendré.»

Albert Einstein

La gestion de projet «traditionnelle» n’est pas nécessairement celle documentée dans le PMBoK, le Project Management Body of Knowledge,   du PMI (Project Management Institute). Bien que ce document ne soit pas parfait, il est en évolution constante et inclut maintenant dans sa dernière édition plusieurs des principes de l’agilité.

Le guide en français

Le guide en français

Dans les faits, tout ce qui est documenté dans le PMBoK est utilisable en gestion de projet «agile».

Il suffit d’utiliser ces pratiques et outils dans un état d’esprit   collaboratif «gagnant-gagnant», plutôt que dans un état d’esprit conflictuel, contrôlant et compétitif «gagnant-perdant».

De plus, très peu d’organisations   prétendant appliquer le PMBoK, ont vraiment des processus et des pratiques couvrant l’ensemble des volets de la gestion de projet (parties- prenantes, contenu, qualité, bénéfices, changements, risques, communications, intégration, etc.).

La plupart ne se préoccupent que du triangle «contenu-délais-coûts», en considérant les délais et les coûts comme des livrables, plutôt que comme des contraintes à respecter OU À REDÉFINIR AU BESOIN SELON L’ÉVOLUTION DU PROJET, en réponse à des événements imprévus, des ajouts de contenu ou tout simplement pour saisir de   nouvelles opportunités. Pour ces organisations, le coût d’un projet est plus important que le retour sur l’investissement (les bénéfices qu’on retirera de l’utilisation des livrables). Et, pour ces organisations, le tout se réalise dans un état d’esprit de compétition et à travers de nombreux conflits et litiges qui perdureront longtemps après l’achèvement des livrables des projets et leur transfert contractuel aux «clients».

En quelques mots, la   gestion de projet en mode «traditionnel», celle qui est encore pratiquée par la majorité des entreprises réalisant des projets et «subie» par leurs clients, leurs partenaires, employés et fournisseurs, c’est, dans un environnement d’affaires turbulent :

  • un ensemble limité de personnes,
  • qui font de façon conflictuelle, plus souvent en s’affrontant qu’en collaborant,des choses (activités ou tâches, souvent pas les bonnes),
  • devant respecter à tout prix un délai et un budget pas toujours réalistes.

En termes de bénéfices réalisés, les résultats sont alors très variables, sinon décevants.

La figure suivante [i] résume les 7 types de résultats qu’un projet peut livrer «en termes de bénéfices»

7 types de bénéficesLa firme TOP (Totally Optimised Projects), un des leaders mondiaux en réalisation des bénéfices, a évalué le pourcentage de bénéfices réalisés pour chacun des 7 niveaux de livraison, résultats très souvent confirmés dans les faits. La figure suivante présente cette évaluation sous forme graphique.

%benef possibles projet

Pourcentage de bénéfices possibles réalisés selon le niveau de livraison d’un projet.

Nous pouvons voir qu’un projet qui livre «dans les temps et dans les coûts», comme unique préoccupation, ne livre pas plus que 30% des bénéfices possibles.

Si les «spécifications ‘initiales’ sont respectées», ces spécifications n’étant pas ajustées en cours de réalisation de projet pour tenir compte de l’évolution des besoins, un tel projet peut livrer entre   30 et 50 % des bénéfices possibles… ce en ne respectant pas nécessairement les délais et coûts initialement prévus.

the choice

The Choice

Comme nous le verrons dans un prochain article[ii], l’objectif de la mise en place d’un nouveau processus de gestion de projet est de faire mieux que cela, et même, à moyenne échéance, de permettre à l’entreprise adoptant ce nouveau processus et à ses clients d’atteindre des résultats de niveaux 6 ou 7 le plus souvent possible.

[i] THE CHOICE, Jed Simms et Alex Chapman, 2011, maintenant disponible sur Kindle.

[ii] Cet article est un extrait mis à jour du document «Quelques précisions sur l’agilité organisationnelle», Claude Emond, 2012.

February 10 – Namur (Belgium) – The younger generation of Project Managers – also known as the Millennial

19 jan

Guest Speaker: Kris Troukens

PMI Belgium Chaper Web Site

PMI Belgium Chaper Web Site

Meet & Greet Project Management networking with fellow PMI-members and PM’s on Tuesday February 10th 2015 starting @ 18:30.

WHERE: Copenhagen Tavern – Place de la Gare,7 – 5000 Namur – Right in Front of the Namur station

jeune diploméExchange ideas and share experiences with project managers from different industries while enjoying a glass of your favorite drink. :-).

Please register for this event via the website of the PMI Belgium Chapter before February 3rd 2015 so that we can make reservations accordingly. Register HERE (link)

des compétences individuelles du chef de projet à la compétence collective de l’équipe projet

19 jan

Un billet de Sabrina Loufrani-Fedida

Sabrina Loufrani-Fedida

Sabrina Loufrani-Fedida

Au travers des éléments développés précédemment, nous voyons donc que le métier de chef de projet est très riche, aussi bien au niveau de ses rôles que des compétences requises. Toutefois, dans les faits, le profil idéal du chef de projet est improbable, dans la mesure où l’étendue et la diversité de ces compétences semblent impossibles à réunir chez un seul individu.

Dès lors, la recherche du chef de projet providentiel et omni-compétent est vaine.

Super HéroPour certains auteurs (Leclair, 1993 ; Midler, 1993 ; Picq, 1999 ; Ruuska et Vartiainen, 2003), il semble, dès lors, préférable de favoriser la constitution de la compétence collective de l’équipe projet.

Partenaire de DantotsuPM et présent au Tech-Days 2015

Partenaire de DantotsuPM et présent au Tech-Days 2015

un projet réussi n’est pas seulement de la responsabilité du chef de projet

Businessman Holding Euro Paper DollEn outre, il est reconnu qu’une des compétences requises du chef de projet est la maîtrise des champs techniques impliqués dans le projet (Leclair, 1993 ; Garel et al., 2003). Or, un manager de projet ne peut être un expert de tous les problèmes techniques et/ou scientifiques débattus sur le projet. Ainsi, un projet réussi n’est pas seulement de la responsabilité du chef de projet. Il nécessite également un expert technique (l’architecte ou expert technique définit le design de la solution technologique proposée au client) ou un référent scientifique, lequel apporte les connaissances que le chef de projet n’a pas, et lui permet, par ses compétences techniques ou scientifiques, d’optimiser le projet. Cet expert est également chargé de coordonner les compétences techniques ou scientifiques tout au long des projets. Il peut être qualifié de « senior de compétences », selon la terminologie de Charue-Duboc (2000). Les seniors de compétences sont les référents techniques ou scientifiques dans leur métier, sans avoir obligatoirement de responsabilité hiérarchique. À titre d’illustration, chez IBM, un chef de projet a pour rôle de faire travailler ensemble les différentes compétences métiers sur le projet. C’est un coordinateur, un animateur, un intégrateur organisationnel.

Mais, dans son travail d’intégration des compétences fonctionnelles au sein des projets dont il a la responsabilité, le chef de projet n’est pas tout seul. Il va s’appuyer généralement sur un architecte, lequel va coordonner, techniquement, les détails du projet (Loufrani-Fedida, 2006).

Il faut alors réussir une alchimie complexe entre les personnes expérimentées, mais peut-être un peu prisonniers de leurs habitudes, et les généralistes chefs de projet, souvent plus jeunes.

La réponse est dans le collectif

équipe en face à facePar conséquent, à la question, s’agit-il de rechercher les compétences requises en management de projet dans les individus pris séparément ou dans le collectif du projet ? La réponse est dans le collectif et, ce, d’autant plus dans le contexte concurrentiel actuel où le temps compte par-dessus tout (environnement qualifié d’hyper-compétition, de chrono-compétition, etc.). En effet, une des difficultés majeures de l’articulation compétences-projets se pose en termes de temps d’apprentissage : alors que les compétences demandent du temps pour se fiabiliser et se développer, a contrario, le management de projet répond de plus en plus à des exigences de réduction des délais du cycle des projets. C’est ce qui fait écrire à Morris et al. (2006) qu’au fond, l’accent devrait être mis sur le management de projet plutôt que sur le chef de projet lorsqu’on s’intéresse à la question des compétences.

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

(re)lisez les précédents articles de Sabrina sur cette thématique.

Inscrivez-vous au Forum National PMI France les 25 et 26 Mars à Grenoble !

18 jan

Se réinventer pour innover – le management innovant de projets

Pour la première fois, le PMI France organise son événement national, hors de Paris, à Grenoble les 25 et 26 mars 2015. Grenoble, classée  5ème ville la plus innovante au monde par le magazine Forbes en 2013 et 2ème ville en Europe en mars 2014, est l’endroit tout désigné pour débattre autour du thème 2015 : « Se réinventer pour innover – le management innovant de projets ».L’édition 2015 du Forum se déroulera dans un nouveau format d’une journée et demie et sera l’occasion de célébrer ensemble, lors de la soirée de gala du 25 mars, les 20 ans de présence du PMI en France.

grenoblePlus d’une quarantaine d’intervenants  viendront animer le forum au travers de conférences, de tables rondes ou d’ateliers organisés autour des thèmes suivants :

  • L’impact des nouvelles technologies, des nouveaux usages et des nouveaux écosystèmes sur le management de projet : gestion des équipes dispersées, utilisation des réseaux sociaux, travail collaboratif
  • Les nouveaux modes de management : management de projet agile, nouveaux styles de management et nouveaux leaders, management de l’innovation et du changement dans les grandes entreprises.

Parmi nos intervenants, notons la présence de Wagner Maxsen, membre du directoire du PMI, de Thierry Willieme, Président de GE Capital France, d’Eric Piolle, maire de Grenoble, d’Olivier Lazar, président du PMI Suisse.

Le Forum est organisé à Grenoble École de Management en partenariat avec l’IAE Grenoble et nous avons le plaisir, pour cette édition 2015, d’avoir un invité spécial : le chapitre PMI Suisse.

Inscription et renseignements

Dirk Doppelfeld : Directeur des programmes PMI Fr

Isabelle Levavasseur: Trésorière PMI France

Le secret pour réussir l’Examen de Certification PMP = Étude + Pratique

18 jan

Bonjour, comme cela me l’a été demandé plusieurs fois, j’ai actualisé  ce billet sur un sujet toujours très prisé (et nous le comprenons) des personnes qui se lancent dans le projet de passer la certification PMP®: quelles ressources et comment s’y prendre ?

J’ai précédemment publié une douzaine d’articles sur ce sujet que vous pourriez vouloir lire ou relire pour compléter le panorama :

  1. Visitez le site du PMI France

    Visitez le site du PMI France

    12 Stratégies pour passer avec succès l’examen PMP

  2. quelques raisons de bien se préparer pour l’examen PMP
  3. 7 Étapes de Sélection de votre Formation de Préparation d’Examen PMP
  4. Free test exams PMP – Jeux de questions gratuites pour PMP
  5. L’examen PMP en quelques mots – PMP in a nutshell
  6. Certifié PMI ou pas? / PMI Certified?
  7. le saviez-vous ? le guide PMBOK ® V5 est disponible en Français
  8. le PMBoK dans votre poche et de plus en français !
  9. A PMBOK® Guide—Fifth Edition Overview (IIL) (vidéo en anglais)
  10. Certification Projet / Project Management Certification:preparepm.com (en anglais)
  11. http://quantmleap.com/blog/2010/06/the-secret-to-clearing-the-pmp-exam-study-practice-part-1/ (en anglais)
  12. http://quantmleap.com/blog/2010/06/the-secret-to-clearing-the-pmp-exam-part-2/ (en anglais)

Examen de Certification PMP

L’examen de certification PMP est proposé par le PMI. Pour pouvoir demander à passer l’examen de certification PMP, vous devez avoir un niveau BAC+4 avec un minimum de trois ans (4500 heures) d’expérience de management de projet démontrable. En plus de cela, vous devez avoir suivi 35 heures d’enseignement de management de projet (qui est mentionné comme des Unités de Développement Professionnel (PDUs)). Plus de détails sur l’admissibilité à la certification PMP et le processus pour remplir le formulaire de demande en ligne peuvent être obtenus sur http://www.pmi.org/PDF/pdc_pmphandbook.pdf. Vous devez prendre en compte que le remplissage de ce formulaire de demande est un processus consommateur de temps et qu’un soin approprié devrait être apporté à sa saisie. De temps en temps, les demandes peuvent être rejetées, ou auditées pour vérifier l’exactitude des informations fournies par le candidat. Après une soumission réussie et l’approbation de votre formulaire de demande, le PMI vous enverra une notification. Dès lors, vous pouvez planifier votre examen.

L’examen de certification PMP utilise une méthode de test informatisée (ou bien papier) et vous pouvez planifier l’examen à votre convenance en fonction de votre planning de préparation. Vous avez une année après que votre inscription ait été acceptée pour passer le test.

L’examen comprend 200 questions à choix multiple auxquelles il faut répondre en 4 heures. Sur les 200 questions, 25 questions sont les questions pré-test (de futures questions en cours de validation) qui n’affectent pas le score. Le score pour réussir l’examen de certification PMP était de plus de 60% de réponses exactes.

L’examen comprend un pourcentage spécifique de questions pour chaque groupe de processus de management de projet. Les pourcentages de questions de chaque groupe de processus sont : Démarrage: 13 %, Planification : 24 %, Réalisation: 30 %, Contrôle : 25 %, Clôture : 8 %.

Voici une représentation visuelle de la distribution des questions PMP selon les groupes de processus :

PMP Exam Bluprint Questions %Toutes les questions d’examen PMP sont basées sur la dernière édition du PMBOK (la 5ème édition). Donc, il est important que vous ayez une compréhension minutieuse de tous les concepts inclus dans le PMBOK.

Le guide en français

Le guide en français

Le PMBOK, publié par le PMI, est une compilation des recommandations en management de projet à adopter comme les meilleures pratiques pour l’exécution réussie d’un projet. Il sert de guide directeur pour atteindre la portée, le coût, le délai et les contraintes de qualité d’un projet et est rigoureusement suivi par de nombreuses organisations dans le monde entier.

Le PMBOK établit cinq groupes de processus pour tout projet et pour type d’industrie.

Ces groupes de processus sont : Démarrage, Planification, Réalisation, Contrôle et Clôture. Chacun de ces groupes de processus a ses propres données d’entrée, outils et des techniques et livrables. Les données d’entrée pour un groupe de processus incluent la liste des documents qui sont exigés avant de débuter un processus particulier.

Par exemple, avant le départ du processus de planification de portée, vous ne devez avoir la charte de projet et la liste de suppositions et des contraintes pour le projet. Les outils et les techniques pour chaque groupe de processus incluent le mécanisme ou la procédure qui devrait être appliquée aux données d’entrée pour atteindre les livrables désirés. Pendant le processus de planification de portée, vous devez exécuter une analyse des coûts et bénéfices et utiliser le jugement expert pour parvenir à la déclaration de portée du projet. L’analyse des coûts et bénéfices et le jugement expert dans cet exemple sont les outils et les techniques à appliquer tandis que la déclaration de portée est le livrable du processus de planification de portée.

Il y a dix secteurs de connaissance reconnus par le PMBOK.

travailleur de la connaissanceCeux-ci incluent les processus qui doivent être complétés pour l’exécution réussie d’un projet. Les neuf secteurs de connaissance sont : Gestion de l’intégration du projet, Gestion du contenu du projet, Gestion des délais du projet, Gestion des coûts du projet, Gestion de la qualité du projet,Gestion des ressources humaines du projet, Gestion des communications du projet, Gestion des risques du projet, Gestion des approvisionnements du projet, Gestion des parties prenantes du projet (ajouté dans la 5ème édition). Chacun de ces secteurs de connaissance passe par le démarrage, la planification, la réalisation, le contrôle et la phase de clôture.

Le PMBoK distribue un total de 47 processus dans ces groupes de processus et domaines de connaissance. Chacun des 47 processus de management de projet est présenté, avec le détail des entrants, des livrables ainsi que les techniques, méthodes et principaux outils.

Le Secret pour réussir l’Examen PMP

rumeursLe mantra pour réussir l’examen de certification PMP est de pratiquer et encore. Plus vous renforcez votre étude en passant des tests à blanc, mieux vous serez préparé pour l’examen. Après que vous ayez complété une étude approfondie d’un groupe de processus particulier ou d’un secteur de connaissance du PMBOK, essayez autant de questions de pratique que possible. La pratique mettra non seulement en évidence vos forces et faiblesses, mais participera aussi à l’amélioration de votre moral pour l’examen.

Astuces pour passer l’examen PMP

Pas de doute, votre préparation et dur labeur sera utile pour l’examen, mais voici une liste de choses à faire et à ne pas faire auxquelles vous pourriez vouloir adhérer :

  • Devenez un membre du PMI. En adhérant au PMI, vous pouvez économiser sur le coût d’examen (presque 30% de réduction pour les membres). De plus, on vous fournit aussi l’accès à une banque de connaissance impressionnante de livres, CDs, whitepapers, journaux, etc sur le management de projet.
  • Faites un plan détaillé pour votre projet de préparation à l’examen et établissez des objectifs pour compléter chacun des secteurs spécifiques. Une fois que le plan est en place, persévérez et essayez de battre vos délais. A chaque jour qui passe, vous vous sentirez plus confiants pour le passage de l’examen.
  • Traitez le PMBOK comme une « Bible ». Pour clarifier n’importe quels doutes, il devrait être de votre premier point de référence. Assurez-vous que vous le passez en revue au moins deux à trois fois avant votre examen.
  • Si vous connaissez des gens qui prévoient de prendre l’examen de certification PMP, essayez de former un groupe et mettez un point d’honneur à vous réunir et partager sur les points clés. Faire partie d’un groupe encourage une saine compétition et peut servir de motivation additionnelle. Un autre avantage clef de former un groupe est que vous pouvez partager livres et tests, sans que chaque personne doive acheter le matériel.
  • Lisez les commentaires des lecteurs

    Lisez les commentaires des lecteurs

    Faites des « mind maps » et des antisèches pour toutes les formules, secteurs de connaissance et groupes de processus détaillés dans le PMBOK. Gardez-les sous la main et bien visibles dans votre bureau. Revoyez-les chaque jour – cela aidera à renforcer votre apprentissage et augmentera votre niveau de confiance pour l’examen.

  • Faites la liste des listes: Vincent Drecq a positionné sur son site des ressources gratuites de ce style. Vincent à également publié un livre en français qui explique concrètement plus de 35 outils à connaitre pour passer avec succès la certification: relisez le billet à ce sujet.
  • Le dernier et le plus important conseil pour devenir CERTIFIÉ PMP est la pratique, la pratique et la pratique. Il n’y a aucune meilleure façon de vous préparer pour l’examen. Notez votre score de référence pour chaque test à blanc et continuer à élever la barre à chaque tentative. Ce qui est important est de faire une analyse minutieuse de vos résultats et de noter vos secteurs de faiblesse et vos forces. L’introspection est extrêmement importante. Le secret est de travailler sur vos faiblesses et de vous assurer que vous réalisez un meilleur score la prochaine fois. En même temps, vous ne devriez pas être présomptueux sur les secteurs dans lesquels vous avez réussi. Votre focus sur ceux-ci devrait être de maintenir les résultats.
  • Avant d’acheter des tests de pratique PMP, analysez soigneusement la façon dont les questions sont posées. Assurez-vous que les tests de pratique ont des questions sur tous les groupes de processus et tous les secteurs de connaissance et qu’ils fournissent un diagnostique détaillé à la fin de chaque test.
  • Et bien sûr, si vous le pouvez, suivez une formation délivrée par l’un des organismes de formation certifiés par le PMI dont plusieurs sont sponsors et partenaires de ce blog :-)

N’oubliez-pas, le travail paie même si vous ne parvenez pas à décrocher la certification du premier coup, ce qui ne devrait pas être le cas après avoir suivi ces conseils !

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

9 Mars – MOOC – ABC Gestion de projet 5ème édition

17 jan

Le Mooc ABC Gestion de projet annonce sa cinquième édition, le 9 mars 2015 avec Rémi Bachelet, enseignant à l’Ecole Centrale de Lille. Ce cursus comporte quatre semaines de tronc commun et une semaine pour valider deux des sept modules optionnels.

De nouveaux modules vont être proposés lors de cette nouvelle édition.

Vidéo de présentation

Quel est le programme de la certification ?

  • Semaine 1 : Notions fondamentales du management et de l’organisation des projets
  • Semaine 2 : Utiliser les outils internet, évaluer financièrement un projet
  • Semaine 3 : Maîtriser les bases d’organisation : négocier les objectifs, gérer les réunions, faire les comptes-rendus et répartir le travail
  • Semaine 4 : Outils avancés de gestion de projet : conception, planification, budget…

Vous devrez également réussir deux des modules d’approfondissement proposés, parmi :

  • Analyse stratégique des projets
  • Management de la créativité et brainstorming
  • Analyse fonctionnelle et cahier des charges.
  • Démarche de gestion des risques
  • Outils et méthodologie de résolution de problème.
  • Évaluation d’impact des projets
  • Du projet à l’action entrepreneuriale en association entre Centrale Lille et l’Edhec

Voici le lien pour vous pré-inscrire et/ou vous renseigner: http://gestiondeprojet.pm/mooc-gestion-de-projet/

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 189 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :