Tag Archives: collaboration

Recherche de cas d’usage? Pensez communautés!

12 Nov

Looking for use cases? Communities! par Campana & Schott

http://www.campana-schott.com/us/company/ceo-blog/blog-detail/looking-for-use-cases-communities/

La question cruciale pour la mise en œuvre de solutions techniques ou organisationnelles pour la collaboration sociale est: Quels sont les scénarios business pertinents d’application (les cas d’usage) ?

La conférence « Mitarbeiterportale 2015 » ( Portails collaborateurs 2015), a mis en évidence une tendance étonnamment claire : presque tous les experts et consultants en présence ont reconnu que la promotion et le support des communautés crée une valeur majeure pour les sociétés. Les discussions pendant la conférence ont aussi révélé un autre aspect : beaucoup de sociétés planifient déjà des projets très concrets de mise en œuvre. Les communautés existent déjà dans environ la moitié des sociétés, mais la plupart d’entre elles n’ont pas la capacité de mettre en œuvre des solutions techniques ou organisationnelles avancées. L’autre moitié des sociétés est toujours dans l’étape initiale, avec l’intention de créer des communautés.

8 - Xavier Trottin - Collaboration socialeQue sont les communautés ?

Businesspeople on Chess Board --- Image by © Royalty-Free/Corbis

Businesspeople on Chess Board — Image by © Royalty-Free/Corbis

Les communautés se réfèrent à des groupes plutôt libres de collaborateurs et d’experts qui travaillent sur les mêmes questions ou objectifs, mais viennent souvent de différentes divisions et sites de la société. Les formes plus traditionnelles sont des communautés homogènes, par exemple des communautés dans lesquelles des développeurs pour les ressources humaines de pays différents peuvent échanger des informations, ou du personnel marketing de différentes divisions de la société communiquent les uns avec les autres. À cet égard, des communautés hétérogènes consistant de membres exécutant des rôles très différents et provenant de beaucoup de services différents offrent encore plus de potentiel (d’innovation).

Les exemples de succès de communautés

Imaginez que des ingénieurs de développement, des contrôleurs, des chefs de produit, du personnel de ventes et des experts de production se rencontrent sur une plate-forme et l’utilisent pour partager, compléter ou étoffer leurs idées sur une nouvelle technologie de transmission (comme c’est le cas chez l’un de nos clients automobiles). Cet environnement plutôt peu structuré et informel a significativement raccourci le temps requis pour transformer des idées techniques en composants produit prêts à être commercialisés et profitables.

e-learningAutre exemple : Chez un grand client dans la logistique, CS gère l’initiative stratégique la plus importante dans la société : la mise en œuvre de la transformation numérique. Dans ce cas, les collaborateurs font face à un défi particulier lorsqu’il s’agit de collaboration à cause de la complexité élevée, du degré d’innovation et des pressions considérables sur le facteur temps. En plus de la direction de programme agile, qui a été définie par CS, la société compte maintenant sur une nouvelle forme de collaboration : une communauté spécifique au programme. L’objectif de la communauté est d’assurer que l’analyse de nouvelles données clients, de nouvelles opportunités techniques, de nouveaux modèles de facturation, etc. peuvent être disséminés plus rapidement et traités à travers de multiples services. Cette communauté ajoute une plate-forme interne pour le développement collaboratif de nouvelles idées / une extension collaborative du modèle économique aux structures existantes de projets.

Modèle de Mise en œuvre pour les Communautés

La collaboration sociale combine des solutions techniques avec des solutions organisationnelles de façon à ce que la collaboration humaine dans les sociétés soit significativement améliorée. Ceci ne fonctionne qu’avec une préparation bien ciblée. Dans ce contexte, le support aux communautés implique les étapes concrètes suivantes :

  1. time for questionsQuels sont les personnes, experts et groupes visés au sens large ? Qui doit être inclus et connecté ?
  2. Quels sont les besoins et la communication actuels ?
  3. Qu’est-ce qui doit être renforcé et étendu ? Qu’est-ce qui est ajouté ?
  4. Quels composants techniques peuvent être utilisés dans ce but ?
  5. Des solutions existantes peuvent-elles être utilisées en tant que réseaux sociaux, ou des solutions dans le « cloud » sont-elles une meilleure option ?
  6. Quels composants logiciels sont utilisés pour la phase de démarrage et qu’ajoutera-t-on plus tard ? Ici aussi, nous recommandons une approche strictement itérative :
  7. Par exemple, le processus peut être commencé avec des profils d’experts (des pages de profil)
  8. Une fois que ceux-ci sont adoptés, un forum d’évaluation et de discussion autour de nouvelles idées peut être ajouté
  9. Un flux d’activité peut être configuré une fois qu’un certain volume a été atteint sur les questions pertinentes
  10. Qui peut être désigné comme le Manager de Communauté ? Cette personne, qui a la responsabilité globale, est nécessaire pour maintenir la circulation des échange et intégrer activement de nouveaux membres.
  11. L’échange d’informations marche-t-il vraiment ? Il y a plusieurs instruments disponibles pour mesurer l’utilisation – par exemple, de bonnes combinaisons sont l’analyse anonyme du nombre et du périmètre professionnel des membres actifs et du volume d’activité, complété par des enquêtes auprès des utilisateurs réguliers.
Campana & Schott est partenaire de DantotsuPM

Campana & Schott est partenaire de DantotsuPM

Perspective

La collaboration sociale n’est pas gratuite. La mise à disposition de support technique et organisationnel pour des communautés implique certains coûts bien réels. Mais si de telles communautés sont clairement alignées sur les clients et le modèle économique, la collaboration sociale apporte un impact business presque par elle-même.

Vidéo

Pourquoi les personnes se sentent-elles si misérables et désengagées au travail ?

15 Oct

Trop de règles et trop peu de coopération…

Why do people feel so miserable and disengaged at work? par Yves Morieux

A wonderful speech !

Because today’s businesses are increasingly and dizzyingly complex and traditional pillars of management are obsolete, says Yves Morieux.

So, he says, it falls to individual employees to navigate the rabbit’s warren of interdependencies (a place with many connected rooms, passages, etc., where you can get lost very easily).

In this energetic talk, Morieux offers six rules for « smart simplicity. » (Rule One: Understand what your colleagues actually do.)

And in this second speech completes the picture !

How too many rules at work keep you from getting things done

Modern work — from waiting tables to crunching numbers to designing products — is about solving brand-new problems every day, flexibly and collaboratively.

But as Yves Morieux shows in this insightful talk, too often, an overload of rules, processes and metrics keeps us from doing our best work together.

Meet the new frontier of productivity: cooperation.

CSP Formation

Partenaire de DantotsuPM

August 27 – Basel (Switzerland) – How to manage innovation projects successfully to be like Steve Jobs !

4 Aug

A PMI Switzerland event with Pawel Postupalski Innovation Lead in Pharma IT Division at F-Hoffman La-Roche Ltd

Apple Corporation CEO Steve Jobs speaks during his keynote speech at the Apple Worldwide Developers Conference in San Francisco, California June 9, 2008. REUTERS/Kimberly White  (UNITED STATES)

Steve Jobs is one of the icons of innovation of the 20th and 21st century. However, it was not only his creativity that made him famous, but also his vision and persistence for turning ideas into commercial products.

Following his example, ROCHE IT implemented the Innovation Pipeline – a framework that supports management and collaboration when it comes to creating ideas and turning them into innovations within the global IT organization. Pawel Postupalski, Roche IT Innovation Lead, will present key concepts of this framework and, based on several case studies, discuss Roche Informatics approach to innovation management.

CSP Formation

Partenaire de DantotsuPM

July 15 – Webinar (PMI) – Technology impact on Projets Communications

8 Jul

Technology Impact on Communication Management

15 July 2015 2:00 PM EDT (UTC-4)

Presenter: Beth Spriggs

nouveau messageSocial media, has not only introduced more communication methods but has influenced communication preferences (e.g. text, chat, or video calls) and caused shifts in communication styles (emoticon anyone?).

Where picking up the phone to get a quick answer to a question used to be commonplace, many people now steer away from the phone in favor of email.

Studies indicate that many professionals are no longer comfortable picking up the phone to make a work related call.

We will explore how communication behaviors and preferences have changed, and examine how these changes create both opportunity and risk in our projects. From there we’ll discuss ways this impacts our current project communication plans, and explore ways to adjust our communications to be more effective.

Finally, we’ll share some practical communication tips.

Register for this webinar

notre partenaire Campana & Schott et ses spécialités !

4 Jul

campana & Schott LogoCampana & Schott est un cabinet de conseil international en management de projet et collaboration sociale, spécialisé dans la mise en œuvre de Microsoft Project et Project Server en entreprise.

Le monde du travail est en évolution constante. Afin d’assurer leur longévité et de conserver leur compétitivité, les entreprises doivent en permanence faire face à des changements.

Depuis plus de 20 ans, Campana & Schott vous apporte toute son expérience et ses compétences en gestion de projet pour vous accompagner dans ces évolutions et dans la conduite du changement.

Prestations et Services. Accompagnement complet allant de la stratégie à l’implantation durable.

cs prestations et services

Partenaire Microsoft. Certifié Gold.

cs ms partner

Campana & Schott est un partenaire de référence de Microsoft en France, en Europe et aux États-Unis. Cinq compétences sont actuellement reconnues par Microsoft et Campana & Schott est un partenaire Gold de Microsoft.

Intégration Microsoft – SAP. CS Connect.

Depuis de nombreuses années, Campana & Schott s’est également spécialisé dans l’intégration de Project Server avec les systèmes d’information de vos organisations (ERP, LoB …) et dans la fourniture d’extensions apportant de la valeur à votre solution de management de projet Microsoft existante.

CS SAP Connect

Ainsi Campana & Schott propose CS Connect, une interface standardisée, flexible et performante pour la synchronisation bidirectionnelle de différentes sources de données (notamment Project Server avec SAP).

Produits et applis CS. Extensions et applications pour Project Server.

Campana & Schott propose aussi des extensions à Project Server qui permettent :

  • d’orchestrer plus efficacement les ressources dans un contexte d’organisation matricielle (CS Resource Management) ;
  • de mieux gérer les programmes complexes (CS Program Management) ;
  • de générer des rapports d’état puissants, avec historisation des données et analyse des tendances (CS Status Reporting).

Enfin, Campana & Schott a publié quatre applications pour Project Online et SharePoint Online. Destinées aux chefs de projets, administrateurs et équipes de projets, elles permettent d’améliorer leur productivité. Téléchargez les applications ou une version d’essai gratuite de 30 jours désormais disponibles sur l’Office Store.

Toutes les applications sont également disponibles pour SharePoint 2013 ou Project Server 2013 On Premise.

CS Milestone Trend Analysis

cs-milestone-trend-analysisL’application CS Milestone Trend Analysis permet l’historisation des données de Microsoft Project Online ou Microsoft Project Server 2013. L d’une « courbe à 45° », contrôlez vos jalons au fil du temps, analysez les tendances, identifiez les dérives et réagissez aussitôt.

Cliquez-ici pour en savoir plus et pour télécharger l’application

CS Multi Project Editor

cs-multi-project-editorCS Multi Project Editor est une extension pour Microsoft Project Online et Microsoft Project Server 2013 permettant l’édition en masse des projets et de leurs champs personnalisés d’entreprise. Editez et sauvegardez plusieurs projets à la fois !

Cliquez-ici pour en savoir plus et pour télécharger l’application

CS Task Board

cs-task-boardCS Task Board ajoute une liste et un tableau kanban à votre site SharePoint Online ou Project Online. Visualisez vos tâches sous la forme de Post-IT® et actualisez-les par glisser-déposer. Utilisez des options de recherche/filtrage par mots-clés afin de les gérer efficacement.

Cliquez-ici pour en savoir plus et pour télécharger l’application

CS Risk Matrix

cs-risk-matrixL’application CS Risk Matrix ajoute une liste et une matrice en couleurs à votre site SharePoint Online ou Project Online qui permet d’éditer vos risques par glisser-déposer. Utilisez le filtrage par mots-clés afin de les gérer efficacement.

Cliquez-ici pour en savoir plus et pour télécharger l’application

En résumé, Campana & Schott est une entreprise dynamique et reconnue :

  • établie depuis 1992 et toujours gérée par les
    fondateurs-propriétaires
  • présente en Europe et aux États-Unis
  • avec actuellement plus de 230 consultants
  • s’appuyant sur réseau mondial de partenaires autour de la gestion de projet et de Microsoft Project.

cs sitesCampana & Schott – La collaboration sociale au cœur du management de projet.

5-8 Octobre – Québec – Raid AGILE au Québec

10 Jun

Du 5 au 8 octobre 2015, le premier RAID AGILE AU QUEBEC, durant la belle saison des couleurs avec nos amis Charlotte Goudreault et Claude Emond !

raid agile quebec 2015

Visitez le site !

Le «Raid Agile au Québec» c’est l’aventure du raid agile qui s’étend dans la francophonie. Le Raid Agile au Québec, c’est 3 jours à explorer, apprivoiser et vivre l’agilité organisationnelle et personnelle dans Lanaudière/Mauricie, à mi-chemin entre Québec et Montréal du 5 au 8 octobre 2015, pendant la belle saison des couleurs d’automne.

Autumn - FallUne façon différente de vivre l’agilité, 3 jours « off » pour penser et co-créer en compagnie de vos co-voyageurs, vos co-participants, Charlotte, Claude, Clodio & Pablo

Ce Raid Agile, c’est une vingtaine de personnes qui se retrouvent au Québec pour une «formAction» agile originale.

Pendant trois jours et trois nuits, ils partagent leurs expériences, jouent ensemble, goûtent à des outils d’intelligence collective, randonnent dans la nature, mangent et boivent des spécialités locales et s’ouvrent l’esprit aux nouvelles pratiques du management, de l’agilité organisationnelle et de la gestion de produit.

Tarif «lève-tôt» pour ceux qui s’inscrivent avant le 1er juillet !

11 Juin – Lille – Mindmapping

3 Jun

A vos stylos, agendas, téléphones, ou encore post it !

PMIFR_Logo-LilleLe PMI Branche Nord vous invite à son prochain événement : Un peu de suspens, beaucoup de concret, de la découverte peut être et surtout MindView de la société Matchware… Le tout animé par un intervenant de choix, Marc Cantain spécialiste du sujet.

rappeler, ne pas oublier, remindersVous avez envie de concret, d’échanges de bonnes idées, d’efficacité, et surtout de vous simplifier la vie ? participez à cette rencontre exploratrice d’un outil collaboratif utilisable au quotidien dans vos projets.

Réservez dès maintenant votre place en vous inscrivant en ligne !

Lieu : SKEMA
Début de l’événement : 18h30

S’INSCRIRE GRATUITEMENT

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

engager des participants réticents à participer davantage dans une équipe

28 May

Engaging Reluctant Participants on a Team

http://www.ginaabudi.com/engaging-reluctant-participants-team par Gina Abudi

De bonnes pratiques pour faire participer tout le monde pour et partager idées et réflexions

Business DiscussionTout le monde dans l’équipe ne va être spontanément un participant actif et consentant dans les discussions. Certains individus peuvent être timides et donc réticents à participer; d’autres peuvent simplement ne pas vouloir participer pour nombre de raisons. Cependant, il est important que tout le monde dans l’équipe participe aux discussions pour s’assurer qu’une variété d’idées est présentée et que les meilleures solutions ou décisions sont retenues par l’équipe et pas seulement celles de quelques personnes.

Envisagez ces bonnes pratiques pour faire participer des membres d’équipe réticents aux discussions :

  • Facilitez les discussions d’équipe pour garantir que tout le monde participe en demandant aux individus (à tour de rôle) leurs idées, réflexions, etc.
  • Business DiscussionAvant une réunion d’équipe, joignez individuellement les membres qui ont tendance à être plus silencieux et demandez-leur s’ils accepteraient de partager leurs pensées à la prochaine réunion.
  • Assurez-vous que les participants aient les informations nécessaires AVANT la réunion pour qu’ils puissent se sentir préparés à discuter de sujets spécifiques.
  • Quand quelques membres dominent et réduisent d’autres au silence, structurez les discussions vous adressant en premier aux membres plus silencieux, puis en demandant l’apport de ceux qui parlent plus facilement.

Quand vous remarquez qu’il y a quelques personnes dans l’équipe qui ont tendance à être plus en retrait, découvrez pourquoi c’est le cas. Certaines personnes ont juste tendance à être un peu timides et ne pas parler aussi facilement que d’autres. Dans d’autres cas, il se pourrait qu’il y ait des membres si extravertis que les gens plus calmes semblent juste ne pas avoir une chance de placer un mot dans la conversation. En joignant individuellement les membres plus introvertis de l’équipe, vous pourrez mieux comprendre comment les engager pour qu’ils puissent participer et partager leurs idées et leurs connaissances avec les autres.

Que faites-vous pour faire participer les membres les plus réticents de votre équipe ?

CSP Formation

Partenaire de DantotsuPM

June 5 – Webinar – Empowering cross-cultural teams with digital by Fons Trompenaars

26 May

Register here to reserve your place on our live webinar, “Empowering cross-cultural teams with digital », taking place on Friday 5th June at 2.00pm Central European Summer Time.

Fons Trompenaars

Fons Trompenaars

Collaboration across time zones and cultures is an inevitable consequence of the growing globalization of business and wide use of communication tools. The means of digital processes are increasing and we can deal with multicultural teams remotely.

To help you understand how digital can help overcome certain cultural differences, Fons Trompenaars – one of the best-known commentators on the area – will host an Orange Business Services webinar on Friday, June 5th at 14:00 CET.

He will go through 3 dimensions of cultural differences that affect how people use communication and collaboration tools and will give guidance to find the best ones to help reconcile these cultures.

You will receive a confirmation email with a link to access the webinar.

More on Fons Trompenaars

Riding the waves of culture

This book is a reference !

Trompenaars’ model of national culture differences is a framework for cross-cultural communication applied to general business and management, developed by Trompenaars and Charles Hampden-Turner. This model of national culture differences has seven dimensions.

  1. Universalism vs. particularism (What is more important, rules or relationships?)
  2. Individualism vs. collectivism (communitarianism) (Do we function in a group or as individuals?)
  3. Neutral vs. emotional (Do we display our emotions?)
  4. Specific vs. diffuse (How separate we keep our private and working lives)
  5. Achievement vs. ascription (Do we have to prove ourselves to receive status or is it given to us?)
  6. Sequential vs. synchronic (Do we do things one at a time or several things at once?)
  7. Internal vs. external control (Do we control our environment or are we controlled by it?)

 

Chefs de projet: n’hésitez pas à mettre les mains dans le cambouis !

19 May

Project Managers: Get Your Hands Dirty!

http://www.pmhut.com/project-managers-get-your-hands-dirty par Pam Stanton

beetle 1La plupart des chefs de projet se rendent compte que c’est leur boulot de se concentrer sur la stratégie globale et le suivi de l’avancement. Peu de chefs de projet, et peu de gens en fait, sont inspirés par les tâches rébarbatives. Pourtant de chaque nuage stratégique, doit tomber un peu de pluie tactique.

Dans chaque projet, il y a un point où le travail passe « de la pensée novatrice cool » à « la collecte de données ennuyeuse » ou quelque chose de tout aussi désagréable. Ceci est précisément le point où les choses tombent d’habitude en lambeaux. Les membres de l’équipe s’ennuient et sont frustrés.

Cela nécessite un travail acharné de trouver des données, rassembler des expressions de besoins et construire des spécifications fonctionnelles. C’est aussi l’épine dorsale de tout ce qui suivra, que ce soit une solution, un design, un système, un produit, ou toute autre chose que vous essayez de produire.

car repair webCeci est un point bas prévisible dans les festivités et une fosse dont vous pouvez sortir l’équipe avec succès. En tant que chef de projet, il est critique pour vous d’inspirer votre équipe pendant cette phase.

Une des meilleures façons de faire ceci est de mettre les mains dans le cambouis. Sautez dans la fosse et aidez dans la collecte et l’analyse des données. Aider à trouver les bonnes sources de données. Facilitez des sessions de collecte des besoins. Éliminez autant d’obstacles que vous le pouvez pour l’équipe. Parce que quand l’équipe sortira de l’autre côté de la fosse avec faits et données, les choses intéressantes vont commencer. Vous pouvez enfin construire quelque chose!

beetle 3En étant aux côtés de votre équipe, vous développez une immense crédibilité et la fidélité dont vous aurez besoin quand les choses deviendront difficiles pendant le déploiement.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 414 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :