Tag Archives: International

Le “small talk” : Pourquoi c’est indispensable pour réussir avec vos collègues américains

26 Jan

“Pourquoi il me parle ce type ? On se connait pas !”

Un billet en deux parties de Christina Rebuffet dont voici la première.

Imaginez…

Vous venez de vous installer dans votre siège pour un vol Paris – Amsterdam. Un autre passager arrive et vous remarquez son passeport américain. Il engage la conversation:

flying-people-sitting-public-transportation-large– “Excuse me, I’m in the window seat. Looks like it’s gonna be a full flight.”

– “Ah, yes.” Vous sortez pour le laisser prendre place.

– “Sorry, excuse me,” il continue. “Well, at least it’ll be a short flight. You going on vacation or business?”

Et là, vous pensez “Pourquoi il me parle ce type ? On se connait pas !”

Les Américains et le “small talk”…

Si vous avez voyagé aux États-Unis, vous avez sûrement remarqué que les Américains se parlent, beaucoup, partout, de tout. Ils semblent être “copains” avec tout le monde. Si vous avez déjà travaillé avec des Américains, vous avez peut-être eu l’impression qu’ils parlent beaucoup pour ne pas dire grande chose. C’est le “small talk,” et même si le contenu de l’échange peut être plutôt banal, l’exercice est tout sauf banal.

Des sujets personnels, voir très personnels

Même dans un contexte professionnel, aux États-Unis, il n’est pas rare de raconter à vos collègues votre vie, celle de vos enfants, de parler du dernier match et même de contredire votre chef (que vous appelez par son prénom, d’ailleurs…) sur certains sujets légers, sans risquer de froisser ses sensibilités.

Cette habitude peut être déstabilisante pour des Français, qui peuvent voir ces petites conversations de tous les jours d’une manière différente. Avec des inconnus, comme dans un avion ou en attendant le bus, un Français aura plus tendance à voir celui qui vient nous parler sans invitation avec un certain degré de suspicion.

Imaginez…

Vous montez dans le bus, vous prenez place et la personne assise à coté de vous lance “Il fait beau aujourd’hui. Vous allez où ?” L’expérience risque d’être plus dérangeante qu’agréable, surtout si vous êtes une femme et celui qui initie la conversation est un homme.

people-feet-Bus-travelling-largeLa même situation aux États-Unis ne sera pas vécu de la même façon. On imagine la conversation se déroulera plutôt de cette manière:

– Jack: Nice day out today. Where you headed?

– Rachel: Yeah, it is. Just going downtown to do a little shopping.

– Jack: Yeah, my wife’s at the mall right now, looking for a present for our daughter. It’s her birthday in 2 weeks.

– Rachel: Oh, how nice! How old is she gonna be?

– Jack: Four. And she’s already a little monster!

– Rachel: Oh, I can imagine. At that age… Well, my stop’s up next. Good talking to you. And happy birthday to your daughter!

C’est une conversation en apparence sans intérêt. Jack ne voulait pas forcément savoir où Rachel allait. La vie de Jack n’intéresse pas Rachel plus que ça. Pour quelqu’un venant d’une culture où il est préférable pour deux inconnus de garder un certain distance, ces échanges paraissent superficiels, creux, voire gênants.

Mais l’importance n’est pas tant le sujet de conversation, que l’acte de la conversation. Le “small talk” joue un rôle important dans la société américaine, tant dans la vie personnelle que dans la vie professionnelle.

La place du “small talk dans une société individualiste

La société américaine est basée sur l’individualisme. Le respect et le sens d’appartenance proviennent plus de ce que l’on fait que de ce que l’on est. Même si vous gérez une entreprise fondée par votre arrière-arrière grand-père, il va falloir faire vos preuves avant que les salariés vous voient comme leur véritable chef.

Group of BusinesspeopleDe ce fait, le sens d’appartenance est loin d’être acquis. Le sens du groupe est plus faible que le sens de l’individu. Il faut donc s’assurer de son appartenance au groupe, donc de sa légitimité au sein du groupe, régulièrement. C’est par le “small talk” que ça se passe.

Ces petites discussions sont aussi une manière de renforcer cette notion d’égalité entre deux individus, tout comme la pratique courante d’utiliser les prénoms dans beaucoup de contextes où, dans d’autres cultures, un certain degré de formalité sera de mise (exprimé par le vouvoiement, par exemple).

En s’ouvrant à l’autre par une petite discussion, on lui montre qu’on accepte en tant que personne, que l’on ne se croit pas supérieur sans le connaitre. Après tout, même s’il est habillé en jean et en sweater, il se trouve que c’est peut-être le fondateur d’une puissante entreprise.

Pour un Américain, ne pas initier le small talk—même un échange de quelques phrases—serait considéré comme malpoli, froid, distant. Ignorer l’autre totalement revient à une réjection de celui-ci en tant qu’être humain, dans un certain sens.

Indispensable dans un contexte professionnel

Dans un contexte professionnel, on voit l’importance du rôle que joue le small talk. En anglais on dit souvent “It’s not what you know, it’s who you know.” On préférerait travailler avec un collègue un peu moins compétent, mais sympathique et agréable qu’avec un expert dans son domaine qui n’échange guère avec ses collègues.

Lnetwork of peoplea capacité à participer dans ces petites discussions de tous les jours avec ses collaborateurs (peu importe leur place dans la hiérarchie) est essentielle pour construire de bonnes relations. C’est à travers ces conversations légères que l’on crée du relationnel, que l’on gagne la confiance de l’autre, que l’on montre que l’on joue le jeu.

Bien sûr, au final, vous serez apprécié pour des aspects plus concrets de votre travail, mais l’impression que vous donnez en tant que personne joue un rôle déterminant sur les opportunités qui s’ouvrent à vous. Cette impression peut même influencer la façon dont on évalue votre travail.

Christina Rebuffet

Christina Rebuffet

Dans la 2ème partie, nous verrons comment apprendre à s’approprier cette manière d’aborder le “small talk” ainsi que 3 techniques pour améliorer vos petites discussions de tous les jours avec vos collègues américains.

Entrainez-vous dès maintenant à lancer des sujets de discussion ET découvrez le vocabulaire indispensable pour réussir votre “small talk” en anglais. Accédez gratuitement au Small Talk Starter Kit: http://bit.ly/SmallTalkKit

Américaine, Christina coache depuis 12 ans des professionnels français à comprendre à la fois la langue et la culture de leurs collègues américains. Animatrice de la chaine YouTube “Speak Better, Feel Great TV, sa mission est de remonter le niveau d’anglais de la France entière !

accéder au pack gratuit

accéder au pack gratuit

19 Novembre – Webinar – Conduire et motiver une équipe internationale

10 Nov

« Conduire et motiver une équipe internationale (contexte interculturel) »

Vous voulez optimiser votre travail au quotidien ou encore devenir un vrai Manager international ?

Le PMI France vous propose un séminaire en ligne sur le pilotage des équipes à l’international en tenant compte des différentes cultures.

La dimention "Power Distance"

Ne manquez pas les 5 dimensions culturelles proposées et analysées par Geert Hofstede (cliquez sur cette image)

Le management interculturel est un nouveau type de management dans le sens où il consiste à prendre en compte les différences culturelles à la fois dans l’entreprise et avec les partenaires étrangers. En moins de dix ans et en raison des échecs vécus à l’export, le management interculturel est devenu une préoccupation majeure de beaucoup d’entrepreneurs.

Il est vrai que face à une autre culture que la nôtre, nous sommes souvent démunis vis à vis des règles de jeux culturelles que nous ne maîtrisons pas et qui ne sont écrites nulle part…

Il y a bien sûr le facteur de la langue, mais il y a aussi et surtout les facteurs sociaux, les usages, la relation au temps, à l’espace, la communication non verbale, les modes d’intégration cognitifs et tous ces éléments qui semblent suivre un autre cheminement.

La vie est donc loin d’être un fleuve tranquille pour intégrer l’ensemble de ces paramètres interculturels !

dans les rapides l'équipe est la cléQuoiqu’il en soit, l’internationalisation des entreprises et la globalisation des marchés ont forcé les hommes à mieux se comprendre et à mieux s’accepter. C’est là une véritable richesse de la diversité qui est en train de se créer et qui impacte toutes les cultures. A l’entreprise maintenant de savoir se former pour en tirer parti !

Au sommaire de ce webinar:

  1. Qu’est-ce que la motivation
  2. Intégrer la culture de ses collaborateurs
  3. Comprendre la notion de variables culturelles
  4. Piloter en intégrant ces deux éléments.

Intervenant : Laurent Goulvestre, Directeur Grands Comptes chez Publicis mais aussi facilitateur interculturel pour de grands groupes français.

Halloween au bureau ? Un bon sujet de réseautage avec les collègues américains !

28 Oct

Christina éclaire une de fois de plus nos « jack o’lanterns » découpées dans des citrouilles :-)

En France, quand nous parlons d’Halloween, les commentaires sont souvent: “Oui, les enfants aiment bien” . Aux États-Unis, Halloween est pour tous et c’est l’une des plus grandes fêtes de l’année. 

Dans cet épisode spécial que Christina Rebuffet nous a préparé sur SBFG TV, apprenez-en davantage, y compris le vocabulaire qui pourrait vous manquer: http://christinarebuffet.com/2015/10/25/feter-halloween-aux-etats-unis/

en bonus, sur le sujet du réseautage, je me permets de vous rappeler quelques uns des 18 sujets qui permettent de démarrer et entretenir vos conversations avec des inconnus

Allez piocher au buffet

lineEn faisant la queue pour la nourriture, commencez à bavarder avec la personne à côté de vous. Ceci est une bonne occasion de commencer une conversation parce que vous avez déjà quelque chose en commun : la nourriture. Tout le monde pense la même chose : Que vais-je essayer ?  « Oh mon dieu, tout semble si bon … Que choisir ? je ne suis pas sûr! Qu’en pensez-vous ? « 

Trouvez un solitaire

meetSi vous voyez quelqu’un seul dans un coin, tenant sa boisson et paraissant malheureux, n’ayez pas peur de vous approcher et de vous présenter. Typiquement ces personnes ont besoin d’un peu d’aide pour engager la conversation. « Ces événements de réseautage peuvent être si animés. Cela vous ennuierait-il que je vous rejoigne ici où c’est un peu plus tranquille ? »

Parlez sport

sport cyclingLes gens aiment parler de sport. Si vous êtes un sportif, utilise-le à votre bénéfice !

Vous entendez un groupe de personnes parler du match d’hier soir ? Montrez votre intérêt dans la conversation en disant quelque chose comme, « parlez-vous de …… ? », puis suivez le mouvement.

Entretenez la conversation

Je sais ce que vous pensez. Oui, oui, c’est bien bel et bon, mais comment puis-je poursuivre la conversation après la question initiale ? C’est facile! Discutez de quelque chose d’autre que vous avez en commun : l’événement lui-même! Après cela, essayez d’en apprendre davantage sur eux. Faites-les parler. Souvenez-vous, les gens aiment parler d’eux-mêmes.

Liste complète de « 18 Easy Conversation Starters For Networking Events » ici..

Image

23 Septembre – Clermont – Internationalisation d’une PME

16 Sep

article_auvergne 23 sept 2015

8 Septembre – Paris – améliorez la performance de vos équipes projets multiculturelles !

17 Jul

Gérer la performance des équipes multiculturelles de projet. (18:00 – 21:00)

La branche Paris Ile de France du PMI France vous invite à participer à sa conférence à l’Espace Saint Martin –Salle Nicolas Roerich – Metro/RER Chatelet.

Une référence sur ce sujet

Une référence sur ce sujet

Selon le pays où ils ont grandi, et surtout le système éducatif par lequel ils sont passés, les professionnels ont appris à penser, communiquer et réagir différemment dans les mêmes situations. Ces différences créent souvent des défis au sein d’équipes multiculturelles, parce que les membres de ces équipes ont des attentes implicites les uns vis-à-vis des autres;  dans le cas d’équipes « type Nations Unies », ces attentes ne sont pas partagées.

Les membres d’équipes multiculturelles ont des manières différentes de communiquer entre eux, d’interagir avec le chef de l’équipe, de vouloir faire un changement dans l’organisation, de prendre des décisions et de travailler en équipe. Par exemple, être un bon co-équipier suivant les critères français va automatiquement faire de vous un mauvais co-équipier suivant les critères américains ou canadiens, et vice-versa.

A l’aide de diagrammes et d’anecdotes soigneusement sélectionnées, cette présentation donnée par Lionel Laroche, Ph.D., P.Eng., X83, analyse les causes profondes des malentendus qu’on observe souvent au sein d’équipes multiculturelles afin de proposer des solutions concrètes que les participants pourront mettre en pratique dès le lendemain dans leurs activités professionnelles quotidiennes.

Les inscriptions se font sur le site Internet du PMI France.

Attention, il s’agit d’un atelier avec un nombre de participants très restreint.

11 Juin – Grenoble – assistez à un atelier gratuit pour améliorer votre CV en anglais !

27 May
CV en Anglais

Tous les détails ici

En créant son CV en anglais, on se pose beaucoup de questions

  • Comment tourner les phrases pour être percutant ?
  • Comment présenter son parcours ?
  • Pourquoi “creation of a process” and “coordination of teams” ne sonnent pas bien sur un CV en anglais ?
  • Que faire de tous ces noms de diplômes franco-français ?

Trouvez les réponses à ces questions et évitez les erreurs les plus fréquentes pour créer un CV en anglais qui vous permettra de décrocher le poste de vos rêves !

Nombre de places très limité, faites vite !

Pour vous mettre en bouche, quelques premiers conseils de Christina Rebuffet qui animera cette session gratuite.

June 5 – Webinar – Empowering cross-cultural teams with digital by Fons Trompenaars

26 May

Register here to reserve your place on our live webinar, “Empowering cross-cultural teams with digital », taking place on Friday 5th June at 2.00pm Central European Summer Time.

Fons Trompenaars

Fons Trompenaars

Collaboration across time zones and cultures is an inevitable consequence of the growing globalization of business and wide use of communication tools. The means of digital processes are increasing and we can deal with multicultural teams remotely.

To help you understand how digital can help overcome certain cultural differences, Fons Trompenaars – one of the best-known commentators on the area – will host an Orange Business Services webinar on Friday, June 5th at 14:00 CET.

He will go through 3 dimensions of cultural differences that affect how people use communication and collaboration tools and will give guidance to find the best ones to help reconcile these cultures.

You will receive a confirmation email with a link to access the webinar.

More on Fons Trompenaars

Riding the waves of culture

This book is a reference !

Trompenaars’ model of national culture differences is a framework for cross-cultural communication applied to general business and management, developed by Trompenaars and Charles Hampden-Turner. This model of national culture differences has seven dimensions.

  1. Universalism vs. particularism (What is more important, rules or relationships?)
  2. Individualism vs. collectivism (communitarianism) (Do we function in a group or as individuals?)
  3. Neutral vs. emotional (Do we display our emotions?)
  4. Specific vs. diffuse (How separate we keep our private and working lives)
  5. Achievement vs. ascription (Do we have to prove ourselves to receive status or is it given to us?)
  6. Sequential vs. synchronic (Do we do things one at a time or several things at once?)
  7. Internal vs. external control (Do we control our environment or are we controlled by it?)

 

September 28-30 – Panama – IPMA World Congress

1 Feb

IPMA 2015

The way to PM in multicultural contect

The 2015 IPMA WC will hold an event considering different sectors in which IPMA competences and products are targeted and the needs to expose the Multi Cultural Context in today´s project management world.

In Addition, to the general public it is the single global event to expose a leading organization latest standards and competence baseline for project program and portfolio management.

Check the IPMA 2015 Congress web site

Check the IPMA 2015 Congress web site

August 5 – Webinar (PMI) – Cross Culture Work: Practices of Collaboration in the Panama Expansion Project

4 Aug

A PMI Global Diversity community of practice webinar on August 5th • 18:00 CET/France

« Cross Culture Work: Practices of Collaboration in the Panama Expansion Project” with Dr. Karen Smits, PhD

panamaAs culture needs to be high on the project management agenda this webinar creates awareness of the cultural risks and potentials in projects.

Participants will gain insight into a new perspective on project management, come to understand how cultural complexity is experienced on the work floor, and take advantage by learning how to deal with cultural differences and similarities that emerge in projects.

Overall, the webinar is designed to support project managers in their activities to enhance project outcomes.

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

Simples, petits et pratiques, les mini-guides de Michael Gentle pour les grands voyageurs internationaux

3 Jul

Les Smart Info Guides pour voyager plus sereinement !

Merci Michael pour ces Smart Info Guides, j’aurais bien aimé les posséder il y a déjà une quinzaine d’années quand je voyageais tant de par le monde sur des projets internationaux !

travel guides

Tous les chefs de projets, managers et autres professionnels qui travaillent dans un contexte international connaissent la casse-tête de trouver une date qui convienne pour qu’une équipe géographiquement distribuée se rencontre. Idem pour planifier des interruptions de service les moins perturbatrices possible dans les grands groupes internationaux: calendrier de maintenance, de mises à jour, de mise en production, etc…. à planifier sur tout une année…

EVENTS-BOOK-flecha_FrIl existe bien sûr des sites internet pour les jours fériés mais ils présentent souvent les lacunes suivantes:

  • les informations sont incomplètes (ne couvrent pas le monde entier)
  • ils donnent absolument tous les jours fériés y compris ceux qui ne sont pas chômés (le mini-livre de Michael réalise ce filtre pour ne nous donner que les jours où les entreprises et les commerces sont généralement fermés)
  • ils ne tiennent pas toujours compte des jours fériés locaux (Espagne, Suisse, Allemagne, Canada…). Genève peut être en vacances mais pas Lausanne, ni Bâle ni Zurich par exemple
  •  l’ergonomie propose le plus souvent une vision jour par jour ou pays par pays plutôt qu’annuelle: difficile de s’en servir pour planifier

Wphp-flecha-FR

  • l’information n’est pas toujours fiable. Michael a choisi de pallier à cela en achetant ses données au fournisseur de données, Q++ qui fournit ces données aux banques, assurances, compagnies aériennes, éditeurs d’agenda, etc.

 

 

De plus, 2 vues sont proposées: une par pays très simple et une vue par date qui indique tous les pays qui sont en vacances un jour donné. Ces deux vues apportent une forte valeur ajoutée aux équipes et chefs de projets internationaux.
Alors:
  • Ne vous laissez plus surprendre par des jours fériés dans d’autres pays.

Airports-flecha-FR

  • Déterminez le meilleur moyen pour aller au centre ville depuis l’aéroport.
  • Sachez quels événements privilégier – ou éviter – lors de vos voyages.

Voici une dizaine d’euros qui seront bien vite amortis ne serait-ce qu’en un voyage en utilisant le meilleur moyen de se rendre depuis l’aéroport jusqu’au centre ville, ce qui relève souvent du casse-tête dans un pays que l’on ne connait pas.

Je suis personnellement convaincu de leur utilité pour les managers, informaticiens et chefs de projets internationaux !

Profitez-en pour relire ce précédent billet de Michael Gentle sur un tout autre sujet… capitaliser les coûts de développement logiciels des méthodes SDLC à Agile

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 416 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :