Tag Archives: la gouvernance

November 8-11 – Phoenix – PMO Symposium 2015

30 juin

Join fellow leaders and executives from the world’s top PMOs at the JW Marriott and gain behind-the-scenes insight into the strategies that drive success.

check PMI's website for details and registration

check PMI’s website for details and registration

  • World-renowned Session and Keynote Speakers
    Attendees will have the opportunity to learn important insights from global industry leaders via our informative sessions, presentations, interactive sessions and unique leadership excursions. 2014 offered an array of talented speakers and 2015 will not disappoint.PMO Symposium 2015 banner
  • The Latest Strategic Insights and Exclusive New Research
    Hear the results of PMI’s ongoing PMO research. We will reveal findings from PMI’s 2015 Thought Leadership Series on Portfolio Management.
  • Presentation of the 2015 PMO of the Year Award
    Join us to recognize and celebrate the finalists for the 2015 PMO of the Year Award and see who takes home this coveted honor!
  • Distinctive Networking Events and Activities
    Foster new relationships in a collaborative environment, make connections and share insights with over 600 fellow PMO attendees and speakers during unique events, activities and meals.

Register now.

Partenaire de DantotsuPM, LE blog du management de projet

Partenaire de DantotsuPM, LE blog du management de projet

La parfaite réunion de PMO existe !

25 juin

The Perfect PMO Project Management Meeting

Billet original lu sur ProjectManager.com

facilitationExiste-t-il une chose telle qu’une parfaite réunion PMO? Certains peuvent estimer que de bonnes réunions de PMO, sans aller jusqu’à parler de parfaites sont aussi imaginaires que la fontaine de jouvence ou le Saint Graal.

Je suis ici aujourd’hui pour vous dire qu’elles sont réelles et existent vraiment !

J’en ai vu de mes propres yeux. Cet article se concentre sur comment cette réunion peut être préparée, à quoi devrait ressembler l’ordre du jour et ce qui devrait et ne devrait pas avoir lieu lors de cette rencontre.

La réunion de PMO parfaite

not perfectD’abord, laissez-moi vous donner le contexte de la société dans laquelle opère ce PMO spécifique. C’est une société de développement de logiciels de taille moyenne qui se décompose en quatre domaines d’activité séparés. Tous les projets sont exécutés par le PMO. Les ressources de chaque service reportent directement aux Directeurs Fonctionnels et le PMO fonctionne en lien étroit avec ces Directeurs Fonctionnels.

Il y a aussi du développement offshore et une équipe qualité intégrés dans ce mix. Ils opèrent à travers les quatre domaines d’activité en appui des projets en cours. Autant que possible, toutes les ressources sont dédiées à 100% à une unité opérationnelle et idéalement sur un projet à la fois. L’idée de ressources partagées a été essayée, mais a rapidement trouvée trop exigeante.

L’ordre du jour

agenda, ordre du jourChaque jeudi matin (à mon avis, l’horaire parfait pour une réunion de management de projet PMO hebdomadaire), des directeurs clés de cette société se rencontrent. Au fil du temps, l’ordre du jour utilisé a été ciblé sur les quatre sujets suivants :

  1. Revue de Nouvelles Bonnes Pratiques (10 minutes)
  2. Revue de Nouveau Projet (20 minutes)
  3. Évaluation des hauts risques (20 minutes)
  4. Revue de l’échéancier de déploiement (10 minutes)

La réunion est en accéléré et sous les prémisses du « allez juste à l’essentiel ».

Les Sujets

Voici un peu de détail sur chaque sujet. Je m’attendrais qu’avec de légères modifications dans chaque domaine, ceci puisse aussi être utilisé dans des entreprises qui ne sont pas dans le domaine informatique.

  1. La Revue de Nouvelles Bonnes Pratiques se limite aux bonnes pratiques qui ont été implémentées au cours de la semaine précédente.

meilleures pratiquesCelles-ci sont basées sur des Leçons Apprises des projets qui étaient dans leur phase finale. Ceci peut aller d’un nouveau processus d’approbation ou flux de travail, à une manière différente de travailler avec des clients. Il y a un minimum de discussion car les détails ont été examinés de près avant la réunion de PMO hebdomadaire et le sujet est présenté comme « voici comment nous fonctionnerons dorénavant ». Ceci peut sembler peu passionnant, mais c’est toujours présenté sous l’angle de comment faciliter la vie des gens quand ils travaillent ensemble. Les gens ont donné leur apport dans les systèmes et processus qui présentés et ceci est juste le point culminant de leurs efforts.

  1. La Revue de Nouveau Projet permet à toute personne qui souhaite présenter un projet au PMO de le faire.

newIl lui suffit de soumettre un résumé sur 1 page qui donne une brève description du projet, les objectifs fonctionnels supportés et les bénéfices que ce nouveau projet apporterait à l’organisation. On ouvre alors le sujet pour une rapide discussion ou des questions et le projet est soit approuvé (un projet facturable client par exemple…), soit rejeté sur place et dans l’instant, soit reporté à la semaine suivante pour donner le temps de faire des recherches plus approfondies. La beauté de cet arrangement consiste en ce que tout le monde dans la société connait la capacité de proposer un projet de cette façon. Ils travaillent avec leurs chefs de département respectifs et préparent la documentation nécessaire. Si le projet est justifié grâce à ses perspectives de retour sur investissement ou son importance stratégique, il est approuvé de travailler dessus. Cela empêche aussi beaucoup de projets inutiles ou gaspilleurs de démarrer à l’extérieur de la visibilité du PMO et on garde les ressources de la société concentrées sur les bonnes choses.

  1. La partie évaluation des hauts risques de la réunion utilise un rapport de jalons de haut niveau qui indiquent le statut Rouge, Jaune, Vert de tous les projets dans l’organisation par unité opérationnelle.

riskAucun temps n’est dépensé sur quoi que ce soit qui avance comme planifié car cela est laissé aux chefs de projets. Cette partie de la réunion est centrée sur le management des exceptions et seuls les projets en difficulté sont discutés. Des décisions sont prises sur ces projets, les obstacles éliminés et les risques atténués.

  1. La revue de l’échéancier de déploiement est la partie finale de la réunion.

Diagramme de Gantt affichant les différentes tâches et leur progrès

Puisque c’est une société de développement de logiciels qui travaille avec des utilisateurs professionnels, les déploiements sont réalisés au cours des week-ends. On fournit un calendrier des déploiements dans le mois à venir avec une attention particulière sur le prochain week-end. Ceci inclut tout morceau de code qui est déployé, les mises à jour matérielles ou la maintenance ou la production système. Ceci, à son tour, donne une excellente opportunité à chaque responsable de service de savoir ce qui vient et de préparer ses équipes pour le travail sur les choses suivantes.

Les participants

meeting 1Un composant clé à cette réussite est d’avoir la participation des bonnes personnes. Vous devez avoir présents les Chefs de projet, les Directeurs Fonctionnels et les exécutifs qui peuvent prendre les décisions sur le champ.

Comment savez-vous si vous avez les bonnes personnes ? Si vous entendez pendant la réunion « nous devons vérifier avec… » alors vous n’avez pas le bon casting. Vous avez besoin de décideurs qui peuvent se concentrer sur les questions en jeu et les (faire) résoudre rapidement.

Semaine après semaine, la société peut améliorer son niveau de professionnalisme, passer en revue et approuver de nouveaux projets, atténuer les risques et mettre tout le monde sur la même page…le tout en environ 1 heure par semaine !

Vraiment ? Juste une heure par semaine ? Cela semble un peu incroyable de couvrir toute cette matière en une heure.

La vérité est que, les premières réunions de PMO dureront plus longtemps. Tout le monde essaye de comprendre le format, ce qui est important, ce qui ne l’est pas et qui doit être présent. Les premières réunions pourraient prendre 2 à 3 heures, le temps que ces questions soient résolues.

En seulement quelques semaines vous commencez à voir une grande différence. Et en quelques mois votre réunion de PMO fonctionnera comme sur des roulettes.

Quoi ne PAS couvrir à la réunion de PMO

complexitéAussi contraire à l’intuition que cela puisse paraitre, vous voudrez éviter de résoudre des problèmes compliqués lors de cette réunion hebdomadaire. Ce n’est pas le but. Le but de cette réunion est d’identifier des problèmes, prendre des décisions et dégager le chemin. S’il y a un problème qui se présente ou une question qui va prendre longtemps à discuter, planifiez une session pour donner suite à ce sujet particulier avec seulement les personnes nécessaires. Vous pourrez alors entrer dans les détails et prendre tout le temps nécessaire pour trouver la meilleure solution.

Si vous ne faites pas cela, vous constaterez que votre réunion de PMO va rapidement dérailler. Les gens commenceront à donner des avis sur des domaines dont ils peuvent ne pas être familiers et sur-compliquer la question. À tout le moins, il sera difficile de maintenir la réunion dans sa tranche de temps allouée d’1 heure.

momentumEn tant qu’animateur de cette réunion, c’est à vous d’identifier ces points de conflit et de planifier les réunions de suivi. La bonne nouvelle est qu’il est possible d’atteindre une réunion hebdomadaire de PMO presque parfaite, sinon parfaite. Ceci exige de votre part un ordre du jour solide, la discipline pour faire avancer les sujets et le suivi. Vous apprécierez bientôt le momentum et la traction qu’une telle réunion introduit dans votre société.

Essayez ProjectManager.com pendant 30 jours et voyez comment leur module de gestion des risques et des problèmes peuvent vous aider à  garder votre PMO sur les bons rails.
SMPP

Partenaire de DantotsuPM

30 Juin – Webinaire – Evaluez et Développez la compétence Projet de votre organisation

23 juin

Le 30 Juin prochain à 14h30 et pour une durée de 30 minutes maximum, vous pouvez participer gratuitement à un Webinaire dont le sujet sera : ‘Évaluer et développer la compétence projet de son organisation en s’appuyant sur le référentiel SMPP (Système de Management du Portefeuille de Projets)’.

Pour vous inscrire …

SMP2 - Cadre de gestionA l’ordre du jour :

  • La présentation du référentiel SMPP
  • La présentation de notre site gratuit d’auto-évaluation de la maturité d’une organisation en Gouvernance / Management des projets : TestMaturite.com
  • La présentation de notre ‘Serious game’ : SiMuklProG
  • La présentation de notre solution PPM

Par : Stéphanie Germain

SMPP

Partenaire de DantotsuPM

un PMO structuré peut améliorer la gestion de vos projets par Jeff Ball

2 juin

Il s’agit de comprendre le passé. C’est un cas pratique, mais c’est bien plus que ça. Il s’agit de comprendre comment mieux appréhender le passé grâce à un cadre de référence.

Ce cas pratique explique comment une grosse société a amélioré sa gestion de projets et de portefeuilles.

Cette multinationale était structurée autour de 7 business units. Elle avait un programme de changement très ambitieux.

Ils ont mis en œuvre une initiative en 3 phases pour améliorer leur gestion de projets.

  • Phase 1 : Introduire la méthode de gestion de projet PRINCE2 supportée par des outils EPM (Enterprise Projet Management).
  • Phase 2 : Mesurer régulièrement les améliorations de maturité, en mesurant l’utilisation de la méthode PRINCE2 et de ses outils. Grâce à ces mesures, ils ont pu identifier les points faibles, et mettre en œuvre des actions correctives.
  • Phase 3 : Introduire les outils de reporting. Ils ont été mis en place une fois qu’un niveau de maturité acceptable en termes de gestion de projet fut atteint. Des données satisfaisantes de projet étaient nécessaires pour initier la consolidation du reporting du portefeuille.
Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

Analysons ce cas pratique en termes de P30.

P3O_logoCe sera notre cadre de référence. P30 fournit une organisation avec une approche « top-down » pour améliorer leur P3 = Projets + Programmes + Portefeuilles.

O = “Office” (bureau), d’où le P3+O qui donne P3O.

Utilisons donc ce cadre de référence. Comment notre cas pratique se calque sur le modèle P3O?

Pour en savoir davantage sur P3O, lisez ce billet.

Pour en savoir davantage sur P3O, lisez ce billet.

Avec du recul on peut détecter la construction graduelle d’un modèle P3O, au fur et à mesure des différentes phases

Phase 1: Des centres d’Excellence locaux sont mis en place pour soutenir le déploiement de PRINCE2. Les centres d’Excellence locaux :
  • publient les normes, procédures et modèles,
  • mettent en place les formations et le coaching,
  • assurent le support des outils.
Phase 2 : Centralisation des centres d’Excellence. Fusion des centres d’Excellence en un seul centre d’Excellence unifié.

Le centre d’Excellence central :

  • mesure la maturité de PRINCE2 et des outils suivant une approche P3M3 (P3M3 est un modèle de maturité) ;
  • fournit un portail d’information pour les normes, procédures, modèles, etc. ;
  • dispense le coaching aux équipes n’ayant pas encore acquis le niveau de maturité requis.
Phase 3 : Déploiement d’une structure de bureau de portefeuille, avec un bureau de portefeuille centralisé géré par un manager expérimenté. Chaque bureau de portefeuille :
  • introduit la conception du portefeuille, la gestion budgétaire, la gestion de la demande, l’optimisation des ressources, l’optimisation du portefeuille ;
  • livre des portefeuilles coordonnés : surveille et contrôle les projets, la consolidation des données, les rapports de progression.

Ceci fournit de solides fondations pour la gestion de projets.

SMPP

Partenaire de DantotsuPM

On peut constater que P3O fut un facteur clé.

  • La structure de P3O fut un facteur décisif pour la gestion de projet. Sans le support des centres d’Excellence, le déploiement de PRINCE2 et ses outils n’auraient pas pu fonctionner, et nous n’aurions pas pu atteindre un haut niveau de maturité en gestion de projet.
  • La structure P3O fut aussi un facteur déterminant pour la gestion de portefeuille. Sans le bureau de portefeuille, le travail ambitieux pour structurer la gestion de portefeuille n’aurait pas pu progresser. C’était hors de portée des business managers responsables des portefeuilles – le support des bureaux de portefeuille sur le modèle P30 était vital.
Jeff Ball

Jeff Ball

Avec du recul, on apprend de nos expériences et on peut constater que P3 est un cadre de référence approprié.

Désormais, on peut se projeter dans le futur.

Afin d’améliorer la gestion de projet de votre organisation, utilisez un bon cadre de référence : Essayez d’utiliser le cadre P3O afin de tracer le futur !

© Copyright QRP International 2013. Reproduction in full or part is prohibited without prior consent from QRP International.

Institut International de Conseil et de Formation Accrédité aux Bonnes Pratiques PRINCE2® (Gestion de Projet), ITIL® (Gouvernance du SI), P3O® (Management d'un PMO) et MSP® (Management de Programme).

Partenaire de DantotsuPM

5 questions, 1 test, 1 livre,1 vidéo et des pointeurs pour améliorer votre Management de projets !

29 mai

« faire du projet sans le savoir »

Beaucoup d’entreprises n’ont pas attendu de mettre en place des processus ou des méthodes de gestion de projets pour faire des projets et en réussir; c’est d’ailleurs bien souvent l’inverse qu’on observe : des projets sont décidés et menés à bien sans que personne n’ait vraiment réalisé qu’il s’agissait d’un véritable effort projet.

la vision projet SMP2Et oui, à l’image du Bourgeois Gentilhomme de Molière qui fait de la prose sans le savoir, on peut faire du projet sans le savoir et il existe bon nombre d’organisations qui mènent “naturellement” des projets, sans réel effort de formalisme, les projets étant eux-mêmes souvent plus tirés par les métiers, les enjeux techniques et les nécessités du marché. Les projets peuvent ainsi « naitre » spontanément, être commencés en douceur ou dans la précipitation mais souvent sans décision formelle et globale, et avancés au grès des aléas subis et changements contraints… Un univers parfois impitoyable qui peut parfois laisser penser que le processus, le formalisme et l’anticipation n’y ont guère de place ! Un maximum est fait pour gérer la situation et mener au mieux le travail… jusqu’au bout ; de là à croire qu’on manage les projets, voire qu’on manage par les projets !…

QUESTIONNEZ VOUS

Voici 5 questions simples que vous pouvez légitimement vous poser si vous voulez piloter des projets ou si vous êtes impliqués dans un portefeuille projets.

  1. Voulez-vous améliorer vos temps de cycles ?Triangle
  2. Voulez-vous optimiser l’allocation de vos ressources ?
  3. Voulez-vous respecter vos engagements de fin projets ?
  4. Voulez-vous faire plus de projets et les faire plus vite ?
  5. Voulez-vous booster vos équipes en leur offrant un cadre de travail plus serein ?

Si vous avez à plusieurs reprises – et même une seule fois ! – opiné positivement, alors vous êtes mûr pour mettre en place la Chaine Critique, pratique de management de projet et de portefeuille de projets innovante et efficace pour répondre à vos envies.

Mais il n’y a pas d’évidence qui ne mérite d’être confortée par de plus fortes certitudes : celle de savoir plus précisément où vous en êtes de vos méthodologies en management de projet et portefeuille, celles de savoir aussi quelles sont les postures et comportements humains à l’origine de vos performances et peut être aussi de vos limites.

TESTEZ VOUS

maturitéPour cela, pourquoi ne pas faire un test ? Celui qui est proposé ici (http://www.testmaturite.com) est simple et complet, gratuit et très instructif, pour vous et les collaborateurs à qui vous le proposerez. Vous disposerez ainsi d’une vision plus large, vous permettant par là même de valider ce qui est partagé de ce qui ne l’est pas en matière de gestion de projets. Et vous pourrez bien évidemment aller plus loin dans votre analyse en vous appuyant sur le référentiel de maturité sur lequel ce test est construit (http://www.smp2.org).

PROJETEZ VOUS

Et si à la suite de cette étape, vous voulez améliorer vos pratiques en management de projets et portefeuille, la Chaîne Critique aux travers du bons sens et des 3 règles fondamentales qui la caractérisent vous apportera directement la réponse à vos souhaits : respect des délais, arbitrage clair et pertinent de l’allocation des ressources, priorités stables et environnement propice à un travail serein et efficace des acteurs projets.

Ainsi, vous veillerez à :

1 – Limiter votre encours projets

foulePour ne pas commencer plus de projets que vous ne savez en finir ! Grace à cette maitrise, vous allez également, de façon systémique, réduire le mauvais multitâche des ressources qui travaillent en même temps sur plusieurs projets. Et tout le monde de constater qu’une réduction du multitâche est gage d’efficacité et de sérénité : un premier pas non négligeable dans vos améliorations !

2 – Revoir la planification de chacun de vos projets

Et convenir qu’il est plus important de sécuriser le projet dans son ensemble que de sécuriser chacune de ses taches. Pour cela, mutualisez les sécurités disséminées aux niveaux des taches et constituez un « buffer » projet, conséquent, partagé et visible

3 – Piloter votre projet en fonction de ce buffer de temps et gérer les priorités de votre portefeuille en fonction de la santé de chacun des projets le constituant.
Surveiller la consommation du buffer

Surveiller la consommation du buffer

C’est justement la consommation du buffer en fonction de l’avancement du projet qui vous renseigne en temps réel sur la priorité relative des projets. Cette priorité n’est pas immuable, elle dépend des avancements de chaque projet, de semaine en semaine et des aléas auxquels ils devront faire face. Le pilotage dynamique que vous mettez en place vous aide à prendre les meilleures décisions de management pour votre système projet.

AMÉLIOREZ VOUS

Alors plus d’hésitation possible

5 questions et un test et vous voilà sur la bonne voie pour améliorer significativement la performance de votre portefeuille de projets, pourquoi pas en implémentant la Chaîne Critique ?

La gouvernance est une science complexe ! Plusieurs référentiels ou modèles de maturité sont à la disposition des Directions qui souhaiteraient mettre sur une même page leurs ressources, leurs visions de l’organisation et des transformations. SMPP, porté par la Communauté (SMP2®) (experts, démarche et outils dédiés au déploiement du référentiel SMPP) est l’un d’entre eux.

Partenaire de DantotsuPM, LE blog du management de projet

Partenaire de DantotsuPM, LE blog du management de projet

la chaine critique en pratique Isabelle IcordIsabelle ICORD, Fondatrice et gérante de Pro CC (http://www.procc-conseil.com) a 20 ans d’expérience en pilotage de projets internationaux de développement en entreprise. Experte de la pratique de la Chaîne Critique et à l’origine des toutes premières implémentations pratiques de ce concept en France, avec une expérience récente et réussie de mise en œuvre chez e2v semi-conducteurs Grenoble. Auteure d’un programme complet de formation vidéo sur la CCPM Boost Project System (boost-project-system.fr) et d’un livre « La Chaîne Critique en Pratique »

 

4 Juin – Paris (Yvelines) – Gérer un changement : de quelle organisation parlez-vous ?

26 mai

Certaines organisations s’adaptent bien aux changements : elles portent en elles une sorte de faculté d’adaptation.

yves cavarec

Yves Cavarec

Une session du PMI France animée par Yves Cavarec

Pour d’autres, la seule perspective d’un changement génère déjà une levée de bouclier, et ce n’est pas une question de méthode.

Si chaque organisation est unique, on observe aussi parfois des mécanismes similaires d’une organisation à une autre. C’est particulièrement vrai au sein d’un même secteur d’activité : par exemple on peut comparer le fonctionnement d’Infosys avec celui de TCS ou encore celui de Valeo avec celui de Faurecia. Pourtant, certaines entreprises se démarquent de leurs concurrents. Parmi les SSII indiennes, HLC est à part. Parmi les sous-traitants automobiles, FAVI est totalement original. C’est que FAVI et HLC se distinguent par un style de leadership différent, un mode de management différent, un système de contrôle différent.

smp leadership

Cette conférence montrera que la faculté d’adaptation d’une organisation dépend de sa structure, c’est-à-dire de son style de leadership, de son mode de management et de son système de contrôle. Il existe trois grandes structures d’organisation : la structure militaire, la structure politique et la structure archaïque. La structure archaïque est de loin la plus agile et donc la plus adaptée à un monde turbulent.

Université de Versailles-Saint Quentin – Bâtiment d’Alembert (amphi Quesnay) – 5-7 boulevard d’Alembert – Guyancourt

Inscrivez-vous sur le site du PMI France (Onglet Conférences)

Partenaire de DantotsuPM, LE blog du management de projet

Partenaire de DantotsuPM, LE blog du management de projet

P3M3: derrière l’acronyme réside un outil utile par Jeff Ball

26 mai

Le Management de projet est plein d’acronymes. DIP, WBS, ROI… il y en a des centaines.

Jeff Ball

Jeff Ball

Certains d’entre eux nous aident, d’autres portent à confusion.

P3M3 est un acronyme incongru qui circule depuis quelques années. Certains l’aiment, certains le haïssent, d’autres ne le comprennent pas. P3M3 n’est certainement pas un bon acronyme, mais ne soyez pas rebutés. Prenez le temps de le comprendre, et vous découvrirez un outil utile qui peut aider les organisations à mesurer ses progrès dans le Management de Projet et les domaines liés.

Tout d’abord, décodons cet acronyme. C’est un acronyme déroutant, parce que l’acronyme n’est pas la somme de P3 + M3, comme on pourrait le prévoir.

Non, P3M3 est la fusion de deux autres concepts, MM + P3M (même si aucun de ces 2 concepts n’existe en tant qu’acronyme autonome) :

  1. MM traite des Modèles de Maturité
  2. P3M signifie Management de Projet, de Programme et de Portefeuille
QRP International France

Partenaire de DantotsuPM

Donc avec P3M3 il s’agit de mesurer la maturité de vos équipes en ce qui concerne le management des projets, des programmes et des portefeuilles.

P3M3 nous vient du Royaume-Uni, et appartient à la même famille que Prince2, MSP, MoP et P3O. Si vous utilisez une ou plusieurs de ces méthodes, P3M3 aidera directement votre équipe à mesurer ses progrès ; si ce n’est pas le cas, ne vous inquiétez pas, ils sont conçus pour être des modèles universels, et vous pouvez toujours utiliser ces outils.

Traitons les deux aspects séparément :

  1. MM = Le modèle de maturité P3M3 est fondé sur des modèles, qui aide à mesurer la maturité. Chaque modèle essaie d’exprimer un aspect de maturité.

Un modèle de maturité vise à mesurer la maturité de votre équipe sur une échelle de 1 à 5, en se basant sur une meilleure pratique définie. Il ne s’agit pas simplement d’une mesure arbitraire, c’est un modèle bien conçu fondé sur une série de critères basés sur une meilleure pratique avérée. Par exemple, P3M3 contient un modèle de maturité pour le management de projet (appelé PjM3). Ceci est fondé sur une série de mesures de maturité à 360° pour le management de projet, utilisant 7 dimensions comme la gestion financière, la gestion de risque et la gestion des ressources. Ceci peut être utilisé par n’importe quelle équipe, quelle utilise Prince2 ou non. Pour la communauté Prince2, il y a un modèle dédié pour mesurer la capacité de l’équipe à gérer leurs projets en utilisant Prince2. (Cette version est appelée P2MM).

  1. P3M = le management des initiatives de changement (projets, programmes et portefeuilles). P3 est un petit acronyme utile. Il représente les Projets, Programmes et Portefeuilles, appelés de plus en plus « Initiatives de Changement ». Ils constituent trois façons différentes de gérer le changement.

Donc P3M traite du management des changements, et P3M3 de mesurer la maturité de votre organisation à gérer ces mêmes changements.

Certaines organisations gèrent bien le changement. Ils exécutent une stratégie qui change l’organisation. Ils innovent, adaptent et survivent. Leur management du changement est efficace. Quand ils investissent dans un projet (un programme ou un portefeuille), ils peuvent prévoir un bon retour sur cet investissement.

logo_p3m3_rC’est pourquoi P3M3 est si important. Il mesure la capacité de votre organisation à changer. Pour innover. Pour s’adapter. Pour survivre.

Concrètement, P3M3 pousse à l’amélioration. Il vous aide à évaluer votre maturité, objectivement et avec une vue à 360° structurée. Grâce à la connaissance de vos forces et de vos faiblesses, vous pouvez vous améliorer. En sachant cela, si par exemple, la gestion financière de vos projets est assez forte (disons, niveau 3), mais votre gestion de risque projet est faible (niveau 1), vous pouvez lancer des améliorations ciblées sur la gestion de risque.

Cela constitue une voie rapide vers l’amélioration. Une voie rapide pour améliorer le management de vos projets, programmes et portefeuilles. Ce qui signifie un management de vos changements organisationnels plus efficace et plus efficient.

C’est pour cette raison que P3M3 est tellement utile.

© Copyright QRP International 2011. Reproduction in full or part is prohibited without prior consent from QRP International

Partenaire de DantotsuPM, LE blog du management de projet

Partenaire de DantotsuPM, LE blog du management de projet

© Copyright QRP International 2011. Reproduction in full or part is prohibited without prior consent from QRP International

June 8-9 – London – PPM and IT Governance Summit

19 mai

Targeted PPM advice on digital age challenges

gartner PPM 2015The digital age requires a new portfolio and program manager mind-set about how to best deliver business value. Find out what your organization wants — and doesn’t want — from their PPM leaders during this transformation.

Get answers from Gartner analysts at Gartner PPM & IT Governance Summit 2015, 8 – 9 June, London, UK. We’ve highlighted key challenges and suggested sessions from the conference agenda that will help you solve them.

Partenaire de DantotsuPM, LE blog du management de projet

Partenaire de DantotsuPM, LE blog du management de projet

29 Mai – Lille – comment auditer en 13 points la cohérence entrepreneuriale d’un projet innovant ?

15 mai
Enregistrez-vous !

Enregistrez-vous !

Le contrôle de 13 points permet de prévenir ou d’éviter des problèmes récurrents que pourront rencontrer les entrepreneurs innovateurs tout au long de leur parcours. Force est de constater que ces points d’attention ne sont pas assez connus voire ignorés. Ne pas les faire connaitre aux entrepreneurs ou à ceux qui les accompagnent procèderait du délit de non-assistance à innovation en danger !

Au cours de cette conférence seront présentés :

  • Les 2 temps et 13 points pour contrôler la cohérence
  • Des résultat d’audits réalisés sur des start-ups
  • Le logiciel permettant à l’entrepreneur innovant d’auto évaluer la cohérence de son projet.
Partenaire de DantotsuPM, LE blog du management de projet

Partenaire de DantotsuPM, LE blog du management de projet

Faire du projet, souvent sans le savoir, est-ce réellement faire du management de projet, voire manager par les projets?

15 avr

5 questions, 1 test, des pointeurs, 1 livre et 1 vidéo pour améliorer son Management de projets !

Beaucoup d’entreprises n’ont pas attendu de mettre en place des processus ou des méthodes de gestion de projets pour faire des projets et en réussir; c’est d’ailleurs bien souvent l’inverse qu’on observe : des projets sont décidés et menés à bien sans que personne n’ait vraiment réalisé qu’il s’agissait d’un véritable effort projet.

Et oui, à l’image du Bourgeois Gentilhomme de Molière qui fait de la prose sans le savoir, on peut faire du projet sans le savoir et il existe bon nombre d’organisations qui mènent “naturellement” des projets, sans réel effort de formalisme, les projets étant eux-mêmes souvent plus tirés par les métiers, les enjeux techniques et les nécessités du marché. Les projets peuvent ainsi « naitre » spontanément, être commencés en douceur ou dans la précipitation mais souvent sans décision formelle et globale, et avancés au grès des aléas subis et changements contraints… Un univers parfois impitoyable qui peut parfois laisser penser que le processus, le formalisme et l’anticipation n’y ont guère de place ! Un maximum est fait pour gérer la situation et mener au mieux le travail… jusqu’au bout ; de là à croire qu’on manage les projets, voire qu’on manage par les projets !…

QUESTION & VOUS

Voici 5 questions simples que vous pouvez légitimement vous poser si vous voulez piloter des projets ou si vous êtes impliqués dans un portefeuille projets.

  1. Voulez-vous améliorer vos temps de cycles ?Triangle
  2. Voulez-vous optimiser l’allocation de vos ressources ?
  3. Voulez-vous respecter vos engagements de fin projets ?
  4. Voulez-vous faire plus de projets et les faire plus vite ?
  5. Voulez-vous booster vos équipes en leur offrant un cadre de travail plus serein ?

Si vous avez à plusieurs reprises – et même une seule fois ! – opiné positivement, alors vous êtes mûr pour mettre en place la Chaine Critique, pratique de management de projet et de portefeuille de projets innovante et efficace pour répondre à vos envies.

Mais il n’y a pas d’évidence qui ne mérite d’être confortée par de plus fortes certitudes : celle de savoir plus précisément où vous en êtes de vos méthodologies en management de projet et portefeuille, celles de savoir aussi quelles sont les postures et comportements humains à l’origine de vos performances et peut être aussi de vos limites.

TEST & VOUS

maturitéPour cela, pourquoi ne pas faire un test ? Celui qui est proposé ici (http://www.testmaturite.com) est simple et complet, gratuit et très instructif, pour vous et les collaborateurs à qui vous le proposerez. Vous disposerez ainsi d’une vision plus large, vous permettant par là même de valider ce qui est partagé de ce qui ne l’est pas en matière de gestion de projets. Et vous pourrez bien évidemment aller plus loin dans votre analyse en vous appuyant sur le référentiel de maturité sur lequel ce test est construit (http://www.smp2.org).

PROJET & VOUS

Et si à la suite de cette étape, vous voulez améliorer vos pratiques en management de projets et portefeuille, la Chaîne Critique aux travers du bons sens et des 3 règles fondamentales qui la caractérisent vous apportera directement la réponse à vos souhaits : respect des délais, arbitrage clair et pertinent de l’allocation des ressources, priorités stables et environnement propice à un travail serein et efficace des acteurs projets. Ainsi, vous veillerez à :

1 – Limiter votre encours projets, pour ne pas commencer plus de projets que vous ne savez en finir ! Grace à cette maitrise, vous allez également, de façon systémique, réduire le mauvais multitâche des ressources qui travaillent en même temps sur plusieurs projets. Et tout le monde de constater qu’une réduction du multitâche est gage d’efficacité et de sérénité : un premier pas non négligeable dans vos améliorations !

2 – Revoir la planification de chacun de vos projets et convenir qu’il est plus important de sécuriser le projet dans son ensemble que de sécuriser chacune de ses taches. Pour cela, mutualisez les sécurités disséminées aux niveaux des taches et constituez un « buffer » projet, conséquent, partagé et visible

avancement chaine critique3 – Piloter votre projet en fonction de ce buffer de temps et gérer les priorités de votre portefeuille en fonction de la santé de chacun des projets le constituant. C’est justement la consommation du buffer en fonction de l’avancement du projet qui vous renseigne en temps réel sur la priorité relative des projets. Cette priorité n’est pas immuable, elle dépend des avancements de chaque projet, de semaine en semaine et des aléas auxquels ils devront faire face. Le pilotage dynamique que vous mettez en place vous aide à prendre les meilleures décisions de management pour votre système projet.

Alors plus d’hésitation possible : 5 questions et un test et vous voilà sur la bonne voie pour améliorer significativement la performance de votre portefeuille de projets, pourquoi pas en implémentant la Chaîne Critique ?

AMELIORE & VOUS

La gouvernance est une science complexe ! Plusieurs référentiels ou modèles de maturité sont à la disposition des Directions qui souhaiteraient mettre sur une même page leurs ressources, leurs visions de l’organisation et des transformations. SMPP, porté par la Communauté (SMP2®) (experts, démarche et outils dédiés au déploiement du référentiel SMPP) est l’un d’entre eux.

Partenaire de DantotsuPM, LE blog du management de projet

Partenaire de DantotsuPM, LE blog du management de projet

la chaine critique en pratique Isabelle IcordIsabelle ICORD, Fondatrice et gérante de Pro CC (http://www.procc-conseil.com) a 20 ans d’expérience en pilotage de projets internationaux de développement en entreprise. Experte de la pratique de la Chaîne Critique et à l’origine des toutes premières implémentations pratiques de ce concept en France, avec une expérience récente et réussie de mise en œuvre chez e2v semi-conducteurs Grenoble. Auteure d’un programme complet de formation vidéo sur la CCPM Boost Project System (boost-project-system.fr) et d’un livre « La Chaîne Critique en Pratique »

Relisez les précédents billets de Isabelle Icord publiés sur ce blog !

Et une Vidéo en Français de Christian Hohmann et Eric Robin sur la chaine critique.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 304 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :