Tag Archives: Lean

October 21 – Webinar (PMI) – Collective Disruption: New Approaches to Collaboration and Growth

17 oct

PMI’s Innovation and New Product Development Community of Practice proposes a new webinar with Michael Docherty

« Collective Disruption: New Approaches to Collaboration and Growth »

21 October1-2 PM EDT  / 19:00 CET (France)

Michael Docherty

Michael Docherty

Are you and your company trying to do more with less? Is your leadership team struggling with how to balance incremental innovation for today’s business and investment in breakthrough innovation for the future? Collective Disruption is a new framework that moves beyond open innovation and lean startup methods and makes the case for corporations and startups to partner in new ways to co-create breakthrough new businesses and business models

Collective Disruption provides a roadmap for corporate/startup collaboration aimed at transformative innovation. Mike Docherty will share practical advice and compelling examples from both small and large companies that are winning using these approaches.

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

In this webinar we’ll cover how to:

  • Develop and nurture an innovation network that can be a pipeline for new sources of growth
  • Bring entrepreneurial and lean methods into the corporate context with a balanced approach that works
  • Discover, define, incubate and integrate new ventures iteratively and with a mindset of co-creation
  • Apply new incubation models, including leveraging accelerators and ‘on-demand’ entrepreneurs

What is open innovation ?

11-12 November – Hamburg – Lean Kanban Central Europe 2014

15 oct

What is Lean Kanban Central Europe?

It is THE place to be in November 2014 for everyone interested in Lean and Kanban in Central and Eastern Europe. This is the 4th international conference in Central Europe about Lean and Kanban, and it will host an unforgetable event for system thinkers, managers, leaders, out-of-the-box-thinkers, entrepreneurs, product developers, and people who care about the way they work.

The conference is 100% English speaking!

Visit LKCE's Web Site and Register

Visit LKCE’s Web Site and Register

APMG’s qualification: Lean Six Sigma Yellow, Orange, Green and Black belts !

2 oct

APMG partner with Lean Six Sigma Academy to offer complete range of Lean Six Sigma certifications.

APMG 6 Sigma

APMG International is a DantotsuPM Partner

The partnership ensures that APMG courses (delivered by APMG’s Accredited Training Organizations – ATOs) are delivered in line with the LSSA syllabi. This in turn assures candidates are undertaking the definitive version of Lean Six Sigma.

The APMG scheme will now be expanded to offer candidates the full suite of available certifications (or ‘belts‘) – Yellow, Orange, Green and Black.

About Lean Six Sigma: Lean Six Sigma provides a management approach to business performance improvement – with an emphasis on maximizing efficiency, effectiveness and error removal. It’s an attractive management tool for any individual or organization looking to improve ability to resolve problems, quickly and effectively.

PMGS est partenaire de DantotsuPM depuis sa création

PMGS est partenaire de DantotsuPM depuis sa création

 

2 Octobre – Lyon – Créer et faire croître une Start-Up

29 sept

Le pôle Rhône-Alpes du PMI et EMLYON vous accueille pour la conférence « Créer et faire croître une Start Up – Du rêve à la réalité » 

Philippe SILBERZAHN, professeur d’entrepreneuriat et d’innovation à l’EMLYON, introduit l’effectuation : « Les entrepreneurs partent souvent avec une idée assez simple, voire pas d’idée du tout. Ils s’appuient sur les moyens dont ils disposent: leur personnalité, leur réseau de contact, leur savoir. Ils ne rédigent pas de business plan, mais inventent en cours de route. » (Effectuation: Comment les entrepreneurs pensent et agissent… vraiment)

Deux entrepreneurs témoignent :

Christophe BAILLON – fondateur et dirigeant de Sogilis, présente le démarrage d’une start-up

Lean Startup

  • Christophe Baillon

    Christophe Baillon

    C’est quoi une start-up ?

  • Les causes d’échec des start-ups ?
  • Élimination du gaspillage avec le Lean Start-up
  • Comment se financer ? Paysage du capital risque
  • L’investissement Lean (ou financement itératif)
  • Et après ? Le développement

Jean-Yves BRUN – fondateur et dirigeant de Teamsquare, présente le développement et la croissance d’une start-up

Jean-Yves Brun

Jean-Yves Brun

Création d’une start-up : Motivations et Opportunités

  • Les particularités d’une société de service
  • Le positionnement
  • La gestion des différents acteurs : salariés, clients, banques, partenaires.
  • Croissance : de la structure artisanale à une dimension plus industrielle
  • Conserver l’état d’esprit, la motivation et la qualité
  • Bilan : et si c’était à refaire ?

5 règles pour une approche plus Agile du management de projet

29 sept

5 Rules for a More Agile Approach to Project Management

http://www.pmhut.com/5-rules-for-a-more-agile-approach-to-project-management par Joanne Wortman

Voici quelques règles à suivre si vous voulez promouvoir le management de projet de façon Agile dans votre organisation

1. La fluidité est clé : La rigidité peut étouffer la progression des projets.

Diversité

des compétences diverses

Des structures traditionnelles demandent des définitions a priori des rôles et des responsabilités. Dans beaucoup d’organisations qui réussissent bien, ces modèles ont changé vers des structures plus collaboratives. Les équipes efficaces sont construites avec des personnes multi compétences plutôt que des spécialistes en silos. Un tel modèle de dotation en personnel fournit plus de chances d’équilibrer la charge de travail avec agilité pendant le cycle de vie d’un projet et peut améliorer la capacité de l’équipe à livrer le projet dans les temps.

2. Manager les attentes de vos parties prenantes est plus important que manager votre équipe projet.

Supposons que vous avez une équipe qualifiée et un plan bien écrit de projet. Devriez-vous passer le plus clair de votre temps à microgérer et suivre le statut de chacun de leurs mouvements, ou ajouteriez-vous plus de valeur en communiquant plus souvent et plus directement avec vos parties prenantes ? Arrêtons de considérer la communication comme « une compétence douce » (« soft skills ») et reconnaissons-la comme un activateur clé du succès des projets.

3. Le changement n’est pas un mal nécessaire.

Typiquement, le management de projet voit les requêtes de changement comme un mal nécessaire, mais le niveau d’agilité requise dans la plupart des entreprises pour survivre font des changements de contenu une Bonne Chose d’un point de vue business. Le management de projet classique fournit une structure pour exécuter des changements de contenu et les bons chefs de projet abordent les requêtes de changement, calmement, cordialement et sans attitude de tension ni dédain.

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

4. Les outils collaboratifs ne remplacent en aucun cas les interactions entre les personnes de votre équipe ou parties prenantes.

discussion à la machine à caféLes alertes par courrier électronique, portails de projet, applications sur tablette donnent de la visibilité sur le statut du projet est sont de supers outils. Mais parfois, la meilleure façon de rester au fait du progrès reste de passer dans les bureaux avec vos listes de tâches et problèmes pour obtenir des mises à jour de statut par des conversations informelles. Le point positif est que cela vous permet de garder un doigt sur le pouls des personnes qui sont importantes pour votre projet et de promouvoir un meilleur engagement. Un appel téléphonique aux membres de l’équipe à distance est toujours apprécié. Ceci est particulièrement important avec des cadres exécutifs. Envoyer des salves de courriers électroniques demandant des mises à jour de statut n’est pas le signe d’un bon chef de projet.

5. Moins = Plus.

La pensée Lean est omniprésente. Dans la communauté des entrepreneurs, tout se rapporte au produit minimal viable. La méthodologie Agile a poussé des projets en direction du Lean, chaque itération étant une sorte de livraison minimale viable. Dorénavant, pensons à la structure minimale de projet. Plutôt qu’ajouter des éléments à une méthodologie, pensons à ce que nous pouvons enlever pour mieux faire, plus rapidement, moins cher.

 Relisez ce billet : pensons Produit Minimum Viable (MVP)

Lean dans le secteur de l’environnement par Anne Vinagre

11 sept
Anne Vinagre

Anne Vinagre

Le secteur du traitement de déchets se caractérise par l’absence de « flux tirés », ainsi que l’absence de lots puisque nous sommes plutôt en flux continus et poussés à certaines étapes du processus. Pour certains, cela disqualifie de fait les approches lean.

Face aux objections, notre démarche a été pragmatique.

Nous n’avons pas passé des mois à nous « disputer » sur les concepts et la théorie, mais cherché à les transposer à notre réalité économique. Nous croyons que le plus important pour nos industries en France est déjà de passer à l’action et de devenir des entreprises performantes et « apprenantes ».

Image courtesy of David Castillo Dominici at FreeDigitalPhotos.net

Image courtesy of David Castillo Dominici at FreeDigitalPhotos.net

Nous reconnaissons que, certes, les caractéristiques du secteur demandent une adaptation intellectuelle des méthodes lean, voire de la destination de certains outils.

Par exemple : sur une usine d’incinération, on peut envisager du SMED (Single Minute Exchange Die – changement rapide d’outil), non pour réduire des tailles de lot, mais pour augmenter la disponibilité des équipements (réduction des temps d’arrêt technique), et ainsi, éviter des détournements de volumes vers la concurrence/sous-traitance. Cela évite en outre un certain nombre d’allers-retours de camions, ce qui contribue à la réduction de l’empreinte carbone. De même, on peut utilement analyser les flux via une VSM pour limiter des déplacements d’engins et de personnes.

Dans le cas évoqué, il s’agit de la mise en place d’une démarche TPM (Total productive maintenance) appliquée à un centre de tri sélectif de déchets. Si les gains financiers et techniques de la démarche sont évidents, l’apport managérial l’est également. L’organisation et la montée des compétences, la communication du terrain vers les services techniques facilitée, sont les principaux gains humains obtenus.

Nous sommes donc convaincus que ce secteur d’activité peut s’inspirer des meilleures pratiques d’excellence opérationnelle issues des autres secteurs industriels (automobile…). Ce retour d’expérience en est une illustration.

Les enseignements retirés de cette formidable expérience :

flux d'un centre de tri

flux d’un centre de tri

Non, on ne pourra pas tirer la production !

Ce qui ne veut pas dire que nous n’avons pas utilisé des kanban dans les magasins de pièces de rechange. Toutefois, nous pensons avoir montré que la majeure partie de l’approche lean est tout-à-fait applicable dans une industrie où les flux sont poussés.

Nous voulons également répondre à des objections évoquées, soit pour ne pas lancer des approches de progrès continu, soit pour les repousser… à beaucoup plus tard. Nous préconisons de ne pas nous complaire pendant des mois ou des années dans des phases de Plan très détaillées et ambitieuses d’un PDCA (Roue de Deming). Mais de valider assez rapidement par une mise en œuvre « Do » et des adaptations éventuelles « Act » un bon nombre d’hypothèses évoquées dans le Plan.

Donc :

Oui, lean et finance sont compatibles

En se focalisant sur des actions où une partie des dépenses étaient des charges externes visualisées dans les comptes d’exploitation, nous avons légitimé les bénéfices du lean et fait baisser la garde aux opposants. Nous avons réconcilié les opérationnels et le financier. Nous pensons que le lean demande aux managers des compétences de type coach qui fait grandir ses équipes en les associant à la résolution de problèmes et à la définition des standards. A contrario, nous ne croyons pas à des approches autoritaires qui viseraient à imposer des standards a priori décidés par le seul chef.

problématique économique d'un centre de tri

problématique économique d’un centre de tri

Oui, on peut lancer une démarche lean avec peu de moyens

empty pocketsTout cela s’est fait sans budget spécifique pour commencer. L’absence de budget a eu néanmoins quelques mérites. Celle de nous rendre débrouillards : ce n’était pas « beau », mais cela fonctionnait très vite et très bien. Les équipes étaient contentes de voir des choses qui marchaient. Nous avons constaté que rien ne marche mieux que ce que l’on a fait soi-même et dont on est fier.

Une fois les premiers résultats obtenus, il nous a été plus facile d’obtenir un peu de budget.

Oui, on peut lancer une démarche lean sans une totale adhésion de la Direction a priori

supportNous sommes d’accord : c’est mieux si on est soutenu par la DG, et nous préconisons toujours d’essayer d’obtenir son appui. Mais nous pensons également qu’il est parfois aussi facile (ou difficile !) d’obtenir une adhésion par des réalisations que par des présentations Powerpoint. Souvent, le délai mis à profit pour démontrer par l’exemple l’intérêt du lean chez nous était du même ordre que celui qu’on aurait mis à convaincre la DG par des présentations théoriques ou des réalisations chez d’autres.

Lisez l’article dans son intégralité !

May 26 – Webinar (PMI) – Lean SCoPe PM

7 mai

26 May • 12-1pm EDT

« Lean SCoPe Project Management » with Dr. Bill Brantley

Lean SCoPe Project Management (LSPM) combines Human-Centered Design, Lean Startup Methodology, and Agile Project Management concepts to create a project management methodology for highly innovative design projects.

In the webinar, Dr. Bill Brantley will discuss how Bill created LSPM and will demonstrate LSPM through a hypothetical government project case study

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

 

15 Mai – Genève – Adapt to change with Lean and Agile

25 avr
Francesco LOMONACO

Francesco LOMONACO

A PMI Switzerland special chapter event

Exploring the empiricist approach of Agile and Lean to complexity to help understanding what’s the future perspective for traditional project management.

In a competitive, chaotic and ever changing environment what is more resilient: a perfect and close system or an open one with just enough characteristic to compete?

Starting from this question Francesco Lomonaco explores the reasons why the empiricist approach of Agile and Lean is grabbing more and more attention and what’s the future perspective for traditional project management.

Thursday, 15. May. 2014, 18:30

Register

May 1 – Webinar (PMI) – Magic formulae: Big Data +TRIZ = lean, effective and sustainable innovation

21 avr

PMI’s Aerospace and Defense Community of Practice

« (Big Data +TRIZ)=(Lean + Effective + Sustainable Innovation) » with Thomas Mc Nellis, PMP

1 May 2014 • 6PM ET/France

Project Managers are in the new age of intense data expansion: Data collection, storage, and analysis have never been easier.

big data PM NetworkWhy has optimization of that data toward lean, efficient and sustainable innovation (and competitive advantage) fallen short of expectations?

Mainly because Project Teams have more information to process than they are able to analyze during a normal project life cycle. So, sometimes those advantages from Big Data just don’t get leveraged into the right deliverable, and the result could be an outdated product at time of delivery.

Understanding how to optimize Big Data and Utilize key factors of TRIZ can equate to lean, effective and sustainable innovation in project deliverables.

This presentation provides insight into an integrated and structured approach for that innovation to become a reality.

1 Avril – Paris – vers l’entreprise Agile

28 mar

Petit-déjeuner Octo du mardi 1 avril 2014, Paris VIIIème à 9:00

octo AgileUne fois passées les premières expérimentations sur les méthodes agiles, une question s’impose de façon récurrente : comment changer d’échelle et devenir une entreprise Agile ?

Bien sûr, il ne s’agit pas de savoir lancer un énième projet en Scrum mais plutôt de répondre aux questions suivantes :

  • Qu’est ce qu’une entreprise Agile ?
  • L’entreprise Agile chez moi, est-ce que cela fait sens ? Jusqu’où dois-je ou puis-je aller ?
  • Comment assurer un pilotage de mon portefeuille projets et de mes budgets ?
  • Comment engager cette transformation? Quels sont les écueils à éviter ?

En répondant à ces questions, OCTO vous propose un chemin.

Les intervenants ne parleront pas directement de Scrum, Software Craftsmanship, Lean Startup, ou autre Devops, mais bien de la manière de créer une alchimie réunissant ces ingrédients au travers de la gouvernance, de l’organisation, des pratiques de management et de la culture d’entreprise.

Au delà du partage des bonnes pratiques et des Frameworks d’entreprise, ce petit déjeuner sera l’occasion confronter les retours d’expérience chez nos clients dans différents domaines (banque, eCommerce, télécoms, pure players du web).

La deuxième partie de ce petit déjeuner réunira  des acteurs de la transformation agile chez Société Générale et Viadeo autour d’une table ronde.

Avec ce petit déjeuner, Octo a l’ambition de vous fournir une base de réflexion et d’action pour transformer votre organisation en entreprise apprenante.

Inscriptions

Ce séminaire s’adresse à tous ceux qui ont envie d’aller plus loin sur l’agilité : marketing, chefs de produits, architectes, geeks, managers ou responsables DSI.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 132 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :