Tag Archives: stakeholders

January 15 – Geneva – The Executive Perception of Project Management

9 déc

PMI Switzerland ChapterPMI Switzerland is happy to invite you to the 2015 PMI Switzerland Chapter Annual Members Meeting with an exceptional program for you.

If you find it difficult to sell, explain and promote proper Project Management practices to you CxOs, why don’t you ask them how they perceive it?

That’s the opportunity we give you at this event!

cadre exécutifBased on the findings of the Pulse of the Profession™ study, conducted by PMI® the past few years, demonstrating the Value and contribution of Project Management to Business Results, we will discuss with our executive guests how they see it. What value does Project Management represent for them and what are their expectations as projects’ sponsors towards the contribution of Project Management to reach their objectives and deliver the Strategy they have set for their organizations.

Our panel of speakers will present what Project Management means for them and for their organizations and then, through a facilitated discussion, they will interact with the audience and answer your questions and concerns of today’s real life Project, Program and Portfolio Managers.

Register The event starts at 17:00 and lasts 4 hours (4PDUs)

SMPP

Partenaire de DantotsuPM

n’attendez pas le démarrage de votre projet pour commencer à le vendre

26 nov

Don’t wait until kick-off to obtain buy-in for your project

http://www.guerrillaprojectmanagement.com/dont-wait-until-kickoff-obtain-buyin-for-your-project par Samad_aidane

Un chef de projet a demandé : Pour obtenir que vos Parties prenantes achètent le Projet lors de son lancement, quels sont quelques points clés de communiquer ou éclaircir à l’avance ?

supporterVoici l’une des erreurs fatales de certains chefs de projet.

Si vous attendez jusqu’au démarrage pour obtenir le plein support des parties prenantes au projet, c’est beaucoup trop tard.

Cet achat dans votre projet des parties prenantes est un prérequis au démarrage du projet. Au moment où le projet commence, il devrait n’y avoir aucun doute dans l’esprit de chacun sur pourquoi nous faisons ce projet.

Vous avez toujours besoin d’un mandat au démarrage du projet. Il doit y avoir beaucoup de travail de fond réalisé à l’avance pour construire le cas d’affaire du projet avant qu’il ne commence. Le cas d’affaire doit adresser, entre autres choses, quels problèmes l’organisation essaie de résoudre, les autres options que l’on a considérées et pourquoi la solution et/ou l’approche proposées ont été choisies.

Méta Projets Management

Partenaire de DantotsuPM

Pendant la formulation de ce cas d’affaire, l’organisation peut délibérer, débattre et discuter à propos du quoi, du pourquoi, du comment et de toutes les choses qui doivent être résolues. Mais une fois que tout est dit, un document de cas d’affaire est approuvé. Cela devient votre mandat. Vous n’avez pas à obtenir davantage d’approbation après cela. L’organisation a pris la décision de continuer le projet.

Si ce n’est déjà fait, profitez-en pour lire l’excellent livre « To Sell is Human » de Daniel Pink.

Si votre organisation n’a pas à l’heure actuelle de processus de gouvernance qui exige qu’un cas d’affaire soit préparé et approuvé avant qu’un projet soit initié, vous devriez d’abord réaliser une mini-phase ou un mini-projet pour créer ce cas d’affaire. Vous devrez passer du temps a construire la décision de supporter le projet. Puis, vous pouvez formellement passer au démarrage du vrai projet. Ne pas faire ce lourd travail de fond avant que le projet commence signifie seulement que vous devrez le faire pendant le projet. Ce qui n’est pas quelque chose que je recommande.

Comprenez que quand vous menez le développement du cas d’affaire, ce n’est pas vraiment votre travail d’obtenir les accords. C’est le travail du sponsor de projet ou de la partie prenante qui tient la bourse. Votre travail est seulement de faciliter « la rencontre des avis » pour ainsi dire.

En bref, le lancement de projet est seulement là pour formaliser le commencement du projet et non pas pour vendre le projet. Ne démarrez jamais un projet sans un cas déjà approuvé.

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

October 22 – Duebendorf (Switzerland) – How many of your projects are successes ?

14 oct

A PMI Switzerland event starting at 17:30

Guus Oosterop

Guus Oosterop

In a very interactive workshop will Guus Oosterop guide you through the importance of engagement.

  • Are you a project manager or a project leader?
  • What is the difference?
Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

  • Why do people resist?
  • Why do they not engage?
  • How can you engage stakeholder?
  • What can be your strategy to make your project more successful in implementing?

This workshop is not about processes and spreadsheets but all about human beings and soft skills.

CSP Formation

Partenaire de DantotsuPM

êtes-vous un Leader Transformationnel ? Faites le test !

3 oct

Are You a Transformational Leader? — Take the Test

http://www.leadershipthoughts.com/transformational-leader-leadership-test

smp leadershipLe Leadership Transformationnel consiste à transformer le business et changer la culture de l’organisation.

Passez notre test et voyez combien de points vous marquez.

Leadership Transformationnel

Le point clé à la transformation de quoi que ce soit se trouve dans notre capacité à le repositionner. – Marianne Williamson

Le leader transformationnel est quelqu’un qui a la vision et transforme des idées créatives en action.

Qui plus est, le leader transformationnel a un effet unificateur positif sur les gens, qui aboutit à de meilleurs résultats pour les collaborateurs, les équipes et le business.

Mais que fait un leader transformationnel ? Et qu’est-ce qui différencie le leadership transformationnel du Leadership transactionnel ?

Genius Inside est partenaire de DantotsuPM

Genius Inside est partenaire de DantotsuPM

Le Leader Transformationnel

Le leader transformationnel est intéressé par l’individu et l’équipe. Son but est de voir que tout le monde atteint son plein potentiel.

Pour ce faire, le leader de transformation se distingue des leaders transactionnels. Le leader de transformation change le business, la fonction ou l’équipe et modifie pour toujours les habitudes et la culture de l’organisation.

Êtes-vous un Leader Transformationnel ?

Le leader transformationnel a les qualités de leadership suivantes. Combien de celles-ci possédez-vous ? Faites le test*…

Le leadership Transformationnel est le « Comment ? » du Leadership. Le leader transformationnel :

active listeningmontre sa préoccupation envers les autres

Les leaders transformationnels montrent leur sincère préoccupation envers leurs équipes. Ils écoutent et encouragent. Le leader de transformation aide tout le monde pendant les périodes de changement.

influence les parties prenantes

Les leaders transformationnels sont sensibles aux besoins et aspirations des parties prenantes. Ils ont aussi des bonnes compétences politiques et engagent des parties prenantes pour créer une plate-forme pour le changement.

est visionnaire

Les leaders transformationnels ont de l’imagination. Ils savent transformer des idées en vision. Et, ils encouragent les autres à modeler la vision et en faire une réalité.

aider les personnes à élever leur niveaudéveloppe les potentiels de leadership des autres personnes

Les leaders transformationnels autorisent l’action. Ils délèguent la responsabilité et développent le potentiel de leadership chez les autres.

est intègre

Le leader transformationnel est honnête, ouvert et cohérent. Il est un modèle de leadership à copier.

est accessible

Les leaders transformationnels se rendent disponibles pour l’équipe. Ils sont accessibles, approchables et sensibles aux autres. Ils écoutent avec attention.

prend des décisions

Le leader transformationnel est décisif. Il est confiant, résistant et est décidé à obtenir les bons résultats.

inclut les autres dans la prise de décisions

Les leaders transformationnels impliquent les autres dans la prise de décisions. Ils savent que l’incertitude est contreproductive et posent clairement les limites.

réfléchissonsest un penseur stratégique

Le leader transformationnel encourage la pensée critique et stratégique. Il accepte l’ambiguïté et l’incertitude et pousse toujours pour faire arriver le changement.

est polyvalent

Les leaders transformationnels sont versatiles. Ils comprennent les problèmes et l’objectif et prennent le chemin inexploré quand nécessaire pour que le changement se produise.

gère le changement

Le leader transformationnel gère le changement dans le business avec sensibilité et compétence. Il parviennent au cœur de changement et savent le faire se matérialiser.

Image courtesy of pakorn / FreeDigitalPhotos.net

Image courtesy of pakorn / FreeDigitalPhotos.net

prend des risques

Les leaders transformationnels savent prendre des risques. Ils démontrent une capacité à entreprendre. Et, ils savent que l’erreur est humaine et que c’est ainsi que nous apprenons. Chaque erreur nous mène plus près du changement.

Je crois que les entrepreneurs jouent un rôle inégalé d’accélérateurs d’innovation et transforment les défis. Vous devez penser à la solution différemment quand vous essayez d’avoir un impact sur 1 milliard de personnes plutôt qu’1 million de personnes. – Naveen Jain

Comment vous positionnez-vous en tant que leader transformationnel ?

Dans quelle mesure votre équipe ou business le font-ils ? Y-a-t-il des modèles ou tendances ? Que changeriez-vous ?

*d’après le questionnaire Beverley Alimo-Metclafe Transformation Leadership.

5 règles pour une approche plus Agile du management de projet

29 sept

5 Rules for a More Agile Approach to Project Management

http://www.pmhut.com/5-rules-for-a-more-agile-approach-to-project-management par Joanne Wortman

Voici quelques règles à suivre si vous voulez promouvoir le management de projet de façon Agile dans votre organisation

1. La fluidité est clé : La rigidité peut étouffer la progression des projets.

Diversité

des compétences diverses

Des structures traditionnelles demandent des définitions a priori des rôles et des responsabilités. Dans beaucoup d’organisations qui réussissent bien, ces modèles ont changé vers des structures plus collaboratives. Les équipes efficaces sont construites avec des personnes multi compétences plutôt que des spécialistes en silos. Un tel modèle de dotation en personnel fournit plus de chances d’équilibrer la charge de travail avec agilité pendant le cycle de vie d’un projet et peut améliorer la capacité de l’équipe à livrer le projet dans les temps.

2. Manager les attentes de vos parties prenantes est plus important que manager votre équipe projet.

Supposons que vous avez une équipe qualifiée et un plan bien écrit de projet. Devriez-vous passer le plus clair de votre temps à microgérer et suivre le statut de chacun de leurs mouvements, ou ajouteriez-vous plus de valeur en communiquant plus souvent et plus directement avec vos parties prenantes ? Arrêtons de considérer la communication comme « une compétence douce » (« soft skills ») et reconnaissons-la comme un activateur clé du succès des projets.

3. Le changement n’est pas un mal nécessaire.

Typiquement, le management de projet voit les requêtes de changement comme un mal nécessaire, mais le niveau d’agilité requise dans la plupart des entreprises pour survivre font des changements de contenu une Bonne Chose d’un point de vue business. Le management de projet classique fournit une structure pour exécuter des changements de contenu et les bons chefs de projet abordent les requêtes de changement, calmement, cordialement et sans attitude de tension ni dédain.

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

4. Les outils collaboratifs ne remplacent en aucun cas les interactions entre les personnes de votre équipe ou parties prenantes.

discussion à la machine à caféLes alertes par courrier électronique, portails de projet, applications sur tablette donnent de la visibilité sur le statut du projet est sont de supers outils. Mais parfois, la meilleure façon de rester au fait du progrès reste de passer dans les bureaux avec vos listes de tâches et problèmes pour obtenir des mises à jour de statut par des conversations informelles. Le point positif est que cela vous permet de garder un doigt sur le pouls des personnes qui sont importantes pour votre projet et de promouvoir un meilleur engagement. Un appel téléphonique aux membres de l’équipe à distance est toujours apprécié. Ceci est particulièrement important avec des cadres exécutifs. Envoyer des salves de courriers électroniques demandant des mises à jour de statut n’est pas le signe d’un bon chef de projet.

5. Moins = Plus.

La pensée Lean est omniprésente. Dans la communauté des entrepreneurs, tout se rapporte au produit minimal viable. La méthodologie Agile a poussé des projets en direction du Lean, chaque itération étant une sorte de livraison minimale viable. Dorénavant, pensons à la structure minimale de projet. Plutôt qu’ajouter des éléments à une méthodologie, pensons à ce que nous pouvons enlever pour mieux faire, plus rapidement, moins cher.

 Relisez ce billet : pensons Produit Minimum Viable (MVP)

Stakeholder Engagement White Paper by Patrick Mayfield

26 sept
Effective stakeholder engagement APMG

Dowload this free Whitepaper

Many Project and Change Managers often cite stakeholder management as one of their profession’s greatest challenges.

So what techniques are available to support them ?

This new white paper explores the importance of identifying, influencing and leading key stakeholders, introducing ‘The Value Ladder’ as a valuable tool for improving the chances of success from change initiatives through more effective stakeholder engagement.

Find out about our Stakeholder Engagement training and certification scheme.

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

Download White Paper

QRP_Banner_728x90

Inscrivez-vous à cette matinée organisée par QRP International, Sponsor de DantotsuPM

vos articles préférés en Mars 2014 sur DantotsuPM

12 août

8 choses que les chefs de projet devraient faire chaque semaine !

Dans un article précédent nous avons discuté des 7 choses que les chefs de projet devraient faire chaque jour. Dans ce billet, nous regardons les activités que les chefs de projet devraient faire toutes les semaines.

Techniques de Brainstorming (« remue-méninge »)

manifesto-brainstorming-small20 et quelques techniques…

CSP Formation

Partenaire de DantotsuPM

différence entre management de projets et management des opérations

Ce billet récapitule les différences principales entre opérations et projets.

facilitationVoulez-vous des réunions plus réussies ? Commencez par être clairs sur l’intention de la rencontre…

pour des réunions qui ne gaspillent pas votre temps!

vers un engagement efficace des parties prenantes

Le PMBoK inclut un processus sur ‘Manager l’Engagement des Parties Prenantes’. Il conseille aussi aux Chefs de projet de se déplacer vers un modèle où les niveaux d’engagement des Parties Prenantes sont soit ‘en Soutien’, soit ‘Leader’. Cet article essaye de fournir quelques idées et indicateurs sur l’atteinte des niveaux souhaités d’engagement des Parties Prenantes.

Spirale vers le haut: la Méthode de management de projet en spirale de Boehm

Spiral Model BoehmEst-ce que votre projet est un effort à haut risque ? Celui où le produit doit être aussi proche de la perfection que possible dès sa sortie ? si c’est le cas, vous pourriez vouloir considérer la méthode de management de projet en spirale.

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

le coup du McDo

17 avr

La Théorie du McDo

http://www.betterprojects.net/2013/05/mcdonalds-theory-what-i-learned.html par Ted Hardy

J’utilise un truc avec mes collègues quand nous essayons de décider où manger pour le déjeuner et que personne n’a d’idées : Je recommande d’aller au McDo.

Une chose intéressante se produit. Tout le monde reconnaît unanimement que nous ne pouvons absolument pas aller chez McDonald et de bien meilleures suggestions de déjeuner apparaissent.

Magie !

Allons ici. Non plutôt plutôt là…

La prochaine fois qu’une partie prenante ne vous donne pas de réponse, envisagez de lui en donner une. Choisissez-la vraiment mauvaise. Si terrible qu’elle les fera presque quitter la pièce. Observez-les se concentrer et essayer et vous donner la réponse que vous vouliez en premier lieu. Appréciez ce résultat à sa juste valeur.

quand et comment documenter de brèves conversations

11 avr

When and How To Document Brief Conversations

http://www.pmhut.com/when-how-to-document-brief-conversations par Mark Calabrese

La documentation de brèves conversations peut paraître une tâche administrative inutile, mais posez-vous cette question : en quoi une brève conversation, particulièrement celle qui aboutit à une décision agréée, diffère-telle de route autre réunion ?

nombre de versionsLe nombre de versions de ce qui a été décidé à une réunion peut être calculé en ajoutant le chiffre 1 au nombre de participants à la réunion. C’est pourquoi les réunions sont documentées avec des minutes qui incluent les décisions agréées et actions à prendre assignées. Les brèves conversations qui aboutissent à une décision sont similaires. Documentez de telles conversations en écrivant à la partie prenante principale avec les autres parties prenantes nécessaires en copie.

Faites simple et court, comme dans l’exemple ci-dessous :

mailsExemple : Comme nous en avons discuté, la date de fin du projet actuel sera reportée du vendredi 6 septembre au vendredi 27 septembre pour fournir les trois semaines supplémentaires requises pour adresser les changements agréés sur le contenu. Notez s’il vous plaît que ce changement de date aura aussi un impact sur le Projet Y, qui dépend de nos livrables. J’ai mis John en copie de ce courrier électronique pour m’assurer que lui et son équipe sont bien informés.

Ce changement de date sera reflété dans le rapport d’avancement suivant du projet, qui sera produit ce vendredi. Merci de me faire savoir si vous avez des questions, corrections ou ajouts.

Ici, les composants clés sont:

  • Communiquer clairement la décision prise
  • Donner de brefs détails qui expliquent la décision
  • Inclure tout détail pertinent sur comment la décision sera communiquée aux autres intervenants, effectuée, etc.
  • Communiquer les impacts sur d’autres projets, parties prenantes, charge de travail, etc, qui viennent en conséquence de cette décision

Assurez-vous aussi de (re)positionner les bonnes attentes avec toutes les parties prenantes afin d’éviter les surprises désagréables.

Documenter ces discussions impromptues est une manière simple de s’assurer que l’on fournit bien les informations à toutes les parties prenantes qui en ont besoin pour leur travail et pour que les équipes et la société réussissent.

CSP Formation

Partenaire de DantotsuPM

vers un engagement efficace des parties prenantes

14 mar

Towards Effective Stakeholder Engagement

http://blog.simplilearn.com/project-management/towards-effective-stakeholder-engagement  par Yogeeta Deshmukh

stakeholderLe PMI a répondu aux milliers de chefs de projet à travers le monde et ajouté ‘le Management des Parties prenantes’ comme nouveau domaine de connaissance dans la 5ème édition du PMBOK. L’importance de l’engagement des parties prenantes ne peut être trop soulignée et mérite vraiment une place légitime de domaine de connaissance indépendant.

Le guide inclut un processus sur ‘Manager l’Engagement des Parties Prenantes’. Il conseille aussi aux Chefs de projet de se déplacer vers un modèle où les niveaux d’engagement des Parties Prenantes sont soit ‘en Soutien’, soit ‘Leader’. Cet article essaye de fournir quelques idées et indicateurs sur l’atteinte des niveaux souhaités d’engagement des Parties Prenantes.

Première étape : les Chefs de projet identifient les Parties Prenantes et remplissent la grille Influent-Intérêt, comme ci-dessous.

stakeholders gridUne fois que l’identification et la cartographie sont faites, les Chefs de projet devraient choisir les méthodes d’engagement appropriées pour chaque partie prenante. Les chefs de projet ne devraient pas appliquer une seule et unique stratégie à toutes les parties prenantes. Selon la cartographie indiquée ci-dessus, chaque groupe de parties prenantes sera embarqué avec différentes méthodes d’engagement comme élaboré ci-dessous.

1. Faible intérêt et Faible influence

Image courtesy of Michal Marcol / FreeDigitalPhotos.net

Image courtesy of Michal Marcol / FreeDigitalPhotos.net

Les parties prenantes tombant dans cette catégorie exigent un effort limité de contrôle et de management. Le Chef de projet devrait leur fournir des informations équilibrées et objectives. On peut fournir ces informations via des sessions de briefing, des présentations, des magazines, des publications d’entreprise etc. Généralement la méthode de communication « push » est utilisée et une communication unilatérale adoptée.

2. Fort intérêt et Faible influence

Le Chef de projet ne devrait pas garder des parties prenantes tombant dans cette catégorie seulement informées des événements dans le projet. Le Chef de projet peut vouloir solliciter leurs avis sur certaines des décisions de projet. Les parties prenantes doivent être éduquées sur le projet et une communication bidirectionnelle est encouragé pour engager les parties prenantes. Groupes de discussion, ateliers, enquêtes, réunions publiques, forums Web, etc.  sont quelques-unes des techniques à utiliser.

3. Faible intérêt et Forte influence

Image courtesy of stockimages] / FreeDigitalPhotos.net

Image courtesy of stockimages / FreeDigitalPhotos.net

Ceci est le troisième quadrant de la susdite grille et le chef de projet doit d’assurer que les parties prenantes sont maintenues satisfaites pendant tout le projet. Elles devraient être dans la boucle pour toutes les décisions de projet. Elles détiennent un important montant de pouvoir et peuvent faire ou défaire le projet. Leurs préoccupations et besoins devraient être identifiés et adressés partout dans le projet. Le Chef de projet devrait comprendre que les parties prenantes de ce quadrant peuvent fournir leur support conditionnel et peuvent retirer ce support si certaines conditions ne sont pas respectées. Prendre en compte ce fait peut aider les chefs de projet à employer les bons modèles d’engagement pour les parties prenantes. Une communication ouverte bidirectionnelle doit être établie. Le Chef de projet doit solliciter des retours d’information sur les décisions de projet et les alternatives. En bref, les chefs de projet devraient les impliquer et/ou les consulter sur toutes les décisions majeures de projet.

4. Fort intérêt et Forte influence

Image courtesy of Stuart Miles / FreeDigitalPhotos.net

Image courtesy of Stuart Miles / FreeDigitalPhotos.net

La majeure partie de l’attention des Chefs de projet serait sur l’engagement efficace des parties prenantes tombant dans ce quadrant. Elles doivent être surveillées de très près. Les méthodes employées doivent être collaboratives et/ou participatives. Toutes les décisions de projet devraient être prises dans une approche de partenariat. Il est possible que certaines des parties prenantes de cette catégorie exercent une autorité finale de prise de décisions. Le chef de projet devrait faciliter des forums pour les débats et la prise de décisions. Ces parties prenantes ont le plus grand impact sur le succès du projet.

Conclusion

Il est clair qu’il n’y a pas de règle unique sur l’engagement des parties prenantes qui s’applique à toutes celles-ci. Les chefs de projet doivent s’aligner sur les parties prenantes du projet et adapter leurs stratégies selon les besoins du projet. Il est important de noter que les niveaux d’engagement des parties prenantes devraient se déplacer depuis être ‘en Soutien’ vers ‘Leader’ au moins pour les parties prenantes du dernier quadrant. Ces niveaux d’engagement doivent être continuellement contrôlés et ajustés jusqu’à la clôture du projet.

MS Project

Partenaire de DantotsuPM

Pour aller plus loin, de précédents articles sur les « Stakeholders » / Parties Prenantes:

  1. managez vos parties prenantes avant qu’elles ne vous managent !
  2. qu’est-ce que l’analyse des parties prenantes et pourquoi devriez-vous la faire ?
  3. 9 Parties Prenantes que vous ne pouvez pas vous permettre d’ignorer
  4. comment engager les parties prenantes dans le projet
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 169 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :