Tag Archives: stress
Vidéo

Unplug and Recharge !

29 juil

 How Spending Time in Nature Can Change Your Life

In the age of technology and high-speed living, it’s often too hard to step back, slow down, and breathe. Prioritizing regular interactions with nature is proven to have immense tangible benefits – and, as Brooks’ experience illustrates, it may be the intangible benefits that are the most valuable of all.

votre attitude fait tout si vous voulez réussir

29 juin

Your Attitude Is Everything If You Want To Succeed

http://www.lollydaskal.com/leadership/attitude-everything-want-succeed/ par Lolly Daskal

Lorsque l’on parle de succès, beaucoup d’entre nous ne pensent même pas à notre attitude. La plupart d’entre nous sont si occupés à simplement essayer de vivre nos vies, avec notre centaine de responsabilités, notre millier de tâches et notre million d’engagements, que nous nous retrouvons souvent à réagir à nos vies au lieu de leur répondre.

Des leaders qui réussissent n’ont pas moins de problèmes que les leaders infructueux, ils ont seulement une attitude différente.

man-person-people-emotionsLa chose remarquable est que nous avons chaque jour le choix de notre attitude :

1. Ne nous enfermez pas dans des pensées négatives si vous avez traversé des périodes difficiles dans le passé. Tous les ressentiments et pensées négatives que vous pouvez avoir eus dans le passé n’étaient d’aucune valeur pour vous à ce moment-là et leur valeur n’a pas augmenté depuis.

2. Cela ne vous aide en rien de réagir de façon négative aux événements du quotidien. Soyez attentif à comment vous voulez interpréter ce qui vous arrive. La façon dont vous réagissez et raisonnez aux événements de votre vie est la manière dont vos souvenirs seront stockés dans votre mémoire.

3. Quand vous rencontrez des difficultés, votre attitude peut vous sauver. Vous ne pouvez pas changer l’inévitable et vous ne savez pas ce qui arrivera (les combats et la douleur futurs peuvent débarquer sans invitation). Et c’est spécifiquement dans ces moments-là que votre attitude vous fera ou vous défera.

happyBeaucoup d’entre nous ont oublié comment contrôler leur attitude, bien que ce soit vraiment le seul contrôle que nous possédions. Quand nous nous enchainons à nos pressentiments, quand nous nous arrêtons sur les façons dont nous avons été maltraités, il est facile d’oublier que notre attitude est ce qui définit les choses que nous éprouvons.

hier demain présent

  • Menez de l’intérieur : Efforçons-nous de faire de nos réactions et réponses le meilleur qu’elles puissent être, parce que notre bien le plus précieux est notre attitude.
  • Le choix est le nôtre : Nous pouvons nous accrocher à des pensées négatives ou nous pouvons prendre une certaine altitude dans notre attitude !

July 8 – Webinar (PMI) – Brain Reprogramming for Success in Change

18 juin

Experience holistic wellness and increased productivity while going through change (with Nadia Vincent)

Marie Nadia Vincent

Marie Nadia Vincent

An IT Project Manager for the last 18 years, I have seen so many people experiencing overstressed and burnout, and I myself experienced a burnout at a point. That led me to an international research for an effective solution.  I collaborated with some of the top brain researchers, personal development and training experts, neuroscientists and other specialists, to develop an innovative, effective and practical solution.

Our brain design is over several million years old and is designed for survival. With modern society, the speed of change has increased dramatically. We’ve achieved in one hundred years what we could not achieved in 200.000 years. Life’s speed has changed drastically worldwide and information now overflow. Countless people feel overwhelm, stressed and even burned out.

The good news is that with such technology and information available to us, brain scientists, researchers have also made some great progress in their research and discovered neuroplasticity.

brainstormingNeuroplasticity is the function that the brain has to create new pathways and synapses, allowing us to transform our life, learning new things and navigate through change. Otherwise said, we can reprogram our brain to change our behaviors, our life to overcome our brain basic ‘survival’ function that causes us to resist change.

It is like our brain was designed with the basic program named: Survival 101. But now we can upgrade the program in our brain to what we want. It can be: Success 101, Change Management 101, Goals Achieving 101, Happiness 101.

In fact we are being reprogrammed without our knowledge or contentment for years. Now, I am going to train you so that you choose the program you want to run in your brain for your life. It is your life and your mind after all, I am inviting you to own it and welcome change for your happiness and success.

7 habitudes de calme

4 mai

The 7 Habits of Calmness

http://zenhabits.net/calm/ par Leo Babauta

J’en suis venu à croire que le stress élevé, l’anxiété constante sur des tâches, le travail et la vie courante, l’anxiété sociale… font tous partie du mode de vie moderne.

Stressed Out And In PainLa plupart des personnes ne ressentent pas juste un sentiment de paix, de calme, de sérénité, à travers leur journée.

Je dois admettre que je fais parfois de même, mais j’ai appris quelques trucs qui m’ont aidé à créer un sentiment de calme beaucoup plus souvent que jamais auparavant.

C’est une série d’habitudes qui se sont développées au fil de ces dernières années. Je n’y suis pas parfait, mais je les pratique vraiment et elles sont toujours utiles.

Ce sont des habitudes, pas un changement unitaire dans mon environnement ou modèle de travail. Changer votre environnement est excellent, mais très souvent vous ne pouvez pas contrôler les choses qui vous arrivent et vous ne pouvez certainement pas contrôler comment les autres personnes agissent. La seule chose que vous pouvez contrôler est votre réponse – et cette réponse est importante. Vous pouvez répondre à un même événement avec de l’anxiété ou de la colère, ou vous pouvez y répondre par la paix et le calme.

Comprenons comment.

Les Habitudes de Calme – Voici les habitudes à développer qui vous aideront à développer le calme (selon mon expérience) :

1. Un rituel calme du matin.
Man Meditating on a Rock at the Beach --- Image by © Royalty-Free/Corbis

Man Meditating on a Rock at the Beach — Image by © Royalty-Free/Corbis

Beaucoup de personnes démarrent dans l’urgence leurs matinées, commençant la journée dans un rush stressant. Je me réveille un peu plus tôt (5h00 ces temps-ci, quoique cela change) et commence avec un peu de méditation, puis quelques poses de yoga. Je commence alors à écrire, avant que je n’aie laisser entrer le bruit. L’exercice physique est un autre composant de ma routine du matin. Vous ne devez pas faire ces mêmes choses, mais parvenir à trouver le calme du matin et en profiter.

2. Apprenez à observer votre réponse.

Man Jumping Through HoopQuand quelque chose de stressant se produit, quelle est votre réponse ? Quelques personnes sautent dans l’action – quoique si la situation stressante est une autre personne, parfois l’action peut être néfaste. D’autres se mettent en colère, ou se sentent débordés. D’autres encore commencent à s’auto-plaindre et aimeraient que les choses soient différentes. Pourquoi les autres personnes ne peuvent-elle pas mieux se comporter? Observez cette réponse : c’est une habitude importante.

3. Ne prenez pas les choses personnellement.

Stressed ManPlusieurs fois la réponse (que vous avez noté dans l’Habitude 2) est de prendre les choses personnellement. Si quelqu’un fait quelque chose que nous n’apprécions pas, souvent nous avons tendance à interpréter ceci comme un affront personnel. Nos enfants ne nettoient pas leurs chambres ? Ils nous défient ! Notre conjoint ne montre pas d’affection aujourd’hui ? Il/elle ne doit pas se soucier de nous autant qu’il/elle le devrai ! Quelqu’un agit grossièrement au travail ? Comment peuvent-ils nous traiter de cette façon ?! Quelques personnes pensent même que l’univers est personnellement contre elles. Mais la vérité est : Ce n’est pas personnel. C’est le problème de l’autre personne avec laquelle elles traitent. Ils font du mieux qu’ils peuvent. Vous pouvez apprendre à ne pas interpréter des événements comme un affront personnel et les voir au lieu de cela comme un certain événement externe non-personnel (comme la chute d’une feuille, un oiseau qui passe en volant) auquel vous pouvez soit répondre sans stress, soit me pas répondre du tout.

4. Soyez reconnaissant.

smilePour sûr, des tas de gens parle de gratitude…, mais combien de fois l’appliquons-nous aux événements de notre journée ? Les choses s’effondrent au travail, ou notre patron est fâché, ou nos collaborateurs sont grossiers, ou nos enfants se conduisent mal, ou quelqu’un ne nous aime pas comme nous le voudrions… Ceci génère-t-il colère/anxiété/tristesse, ou pouvons-nous en être reconnaissants ? Laissez tomber les griefs et trouvez une façon d’être reconnaissant, peu importe laquelle. Et ensuite, souriez. Cette habitude inflexible peut changer votre vie.

5. Créez des habitudes qui se chargent du stress.

Woman Drinking Glass of WaterSouvent, quand nous sommes face au stress, nous avons des réponses malsaines : être en colère, se sentir dépassé et en retrait, mal nous alimenter, boire de l’alcool, dépenser ou achetant des choses, aller sur des sites qui nous font perdre notre temps, procrastiner, et cetera. Au lieu de cela, nous avons besoin de façons saines de faire face au stress qui viendra inévitablement. Quand vous remarquez le stress, observer soigneusement comment vous y faites face et remplacez ensuite toutes les habitudes malsaines par de plus saines. Des habitudes saines de faire face au stress incluent : Boire du thé, faire de l’exercice, du yoga, de la méditation, masser votre cou et vos épaules, faire une promenade, boire de l’eau, parler avec quelqu’un dont vous vous souciez.

6. Une tâche à la fois.

multiple choiceJ’ai écrit de nombreux billets dans le passé sur le monotâche contre le multitâche, mais je pense les gens multitâchent maintenant plus que jamais. Les gens envoient un sms dans le train, en marchant, en conduisant. Ils tweetent et postent sur Facebook et Instagram, ils envoient des courriers électroniques et lisent des blogs et des nouvelles, ils observent des vidéos en faisant d’autres choses, ils regardent la télévision en mangeant, ils planifient leur journée en faisant les tâches ménagères. Ceci est une super façon de causer un niveau d’anxiété qui transpire dans tout que vous faites, parce que vous êtes toujours inquiets : Vous devriez faire plus, faire quelque chose d’autre. Et si, au lieu de cela, vous faisiez juste une chose et avez appris à croire que vous ne devriez pas faire autre chose ? Cela demande de la pratique : seulement manger. Seulement laver son bol. Juste se promener. Parler juste à quelqu’un. Uniquement lire un article ou un livre, sans commuter. Simplement écrire. Traiter juste votre courrier électronique, message par message, jusqu’à ce que votre boîte d’arrivée soit vide. Vous apprendrez qu’il y a de la paix dans le fait de faire une seule chose et lâcher de tout le reste.

7. Réduisez le bruit.

trouver le bon équilibreNos vies sont remplies de toutes les sortes de bruit – du désordre visuel, des notifications, des médias sociaux, des nouvelles, toutes ces choses que nous devons lire. Et sincèrement, rien de cela n’est nécessaire. Réduisez toutes ces choses et plus et créez un certain espace, un certain calme, dans votre vie.

Le projet WELL BEING (Bien être en entreprise) au PMI Côte d’Azur

22 mar
"Image courtesy of stockimages / FreeDigitalPhotos.net".

« Image courtesy of stockimages / FreeDigitalPhotos.net ».

Le thème du « Bien être en entreprise » préoccupe toutes les entreprises et a retenu l’attention DU PMI Côte d’Azur après de nombreuses discussions avec deux de ses partenaires dans la région Cote d’Azur : SKEMA Innovation et le Théâtre de Grasse.

L’équipe locale a souhaité approfondir ce sujet en collaboration très étroite avec l’aide de chercheurs, pour mieux cerner les enjeux, et d’étudiants, pour formuler des propositions qui pourraient apporter de la valeur ajoutée aux entreprises et à leur employés.

De ces réflexions est né le projet « WELL BEING » confié à un groupe d’étudiants du SKEMA Business School de Sophia Antipolis (Master Business Consulting and Information Systems Management). L’objectif principal étant dans un premier temps de définir les étapes importantes (Road Map) qui amèneraient à un événement (Spectacle / Conférence) qui illustrerait la problématique et apporterait des idées pour favoriser la productivité dans l’entreprise grâce à un environnement mieux adapté et ainsi promouvoir une performance durable.

france pmi côte d'azurUn gros travail a déjà été fait : le modèle financier, les thèmes à aborder, la liste des entreprises pouvant faire office de partenaires potentiels ainsi que les arguments de communication sont en train de prendre forme. L’équipe d’étudiants a développé le Project Charter et le Project Plan et va nous fournir la Road Map ainsi que le matériel de marketing et de Communication pour le mois d’avril. Une équipe de bénévoles a été constituée pour prendre le relais après le départ des étudiants.

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

Un projet passionnant pour apporter des réflexions aux entreprises et développer le réseau de l’association en combinant « projet », « capital humain de l’entreprise », « productivité », « théâtre », « performance durable » et « coopération avec plusieurs acteurs de la région ».

atman burn out colloque-2015Dans ce cadre, nous portons à votre attention le prochain Colloque « Mieux vivre l’entreprise – N’attendez pas le Burn-out ! » qui se tiendra les 20 et 21 mars 2015 à Sophia-Antipolis, organisé par les partenaires régionaux.

les bénéfices d’une promenade de 30 minutes pendant la pause déjeuner

25 fév

The Benefits of a Lunch Hour Walk

http://well.blogs.nytimes.com//2015/01/21/stressed-at-work-try-a-lunchtime-walk/ par Gretchen Reynolds

Pour combattre des baisses d’enthousiasme et de concentration dans l’après-midi, faites une promenade pendant la pause déjeuner.

en marchantUne nouvelle étude constate que des promenades du midi même lentes peuvent perceptiblement – et immédiatement – améliorer l’humeur et la capacité des gens à manager le stress au travail.

Ce n’est pas nouveau, bien sûr, que la marche à pied est saine et que les gens qui marchent ou font régulièrement de l’exercice sont plus calmes, plus alertes et plus heureux que les personnes inactives.

Mais beaucoup d’études précédentes sur les effets de la marche à pied et autres exercices physiques sur l’humeur s’étaient concentrées sur des résultats dans le long terme, graduels, en regardant comment des semaines ou des mois d’exercice changent émotionnellement les gens.

Moins d’études ont examiné les changements plus rapides, quotidiens et voire même heure par heure sur l’humeur des gens en fonction de l’exercice physique et moins encore se sont concentrées sur ces effets quand les personnes sont au travail, bien que la plupart d’entre nous passent une majorité de nos heures éveillées dans un bureau.

Aussi, pour cette nouvelle étude, qui a été publiée dans le « Scandinavian Journal of Medicine and Science in Sports », des chercheurs à l’Université de Birmingham et dans d’autres universités ont-ils commencé par recruter des employés de bureau sédentaires dans leur université.

30 minutes de marche pendant la pause déjeuner 3 fois par semaine

volontairesOn a dit aux volontaires potentiels qu’ils devraient être disponibles pour marcher pendant 30 minutes pendant leur pause déjeuner habituelle trois fois par semaine.

La plupart des 56 volontaires étaient des femmes d’âge moyen. Il peut être s’avérer difficile de convaincre des hommes d’adhérer aux programmes de marche, a dit Cecilie Thogersen-Ntoumani, l’auteure principale de l’étude et maintenant professeure de la science de l’exercice à l’Université Curtin à Perth en Australie. La marche à pied peut ne pas attirer beaucoup d’hommes car considérée comme pas assez vigoureuse pour s’en donner la peine. Mais elle et ses collègues ont tout de même convaincu quatre hommes sédentaires d’âge moyen de se joindre à l’expérience.

Les volontaires ont complété une série de tests de santé, d’aptitudes et d’humeur au début de l’expérience, révélant que tous étaient en manque de forme, mais sinon généralement sains physiquement et émotionnellement.

La Docteur Thogersen-Ntoumani et ses collègues ont alors aléatoirement réparti les volontaires en deux groupes, dont l’un devait commencer un programme de marche à pied simple de 10 semaines tout de suite, tandis que l’autre attendrait et commencerait les 10 semaines du programme de marche à pied plus tard, servant en attendant, de groupe témoin.

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

Mesure immédiate

measure b&wPour leur permettre d’évaluer les humeurs des gens, les scientifiques ont aidé leurs volontaires à installer une application spécialisée sur leurs téléphones portables qui inclue une liste de questions sur leurs émotions. Les questions ont été conçues pour mesurer les sentiments des volontaires, dans l’instant présent en matière de stress, tension, enthousiasme, charge de travail, motivation, fatigue physique et autres questions liées à comment ils se sentent dans la vie et dans le travail à ce moment précis.

Un problème fréquent avec les études sur les effets de l’exercice physique sur l’humeur est qu’ils comptent sur la mémoire. On demande aux gens de se rappeler des heures ou des jours après les exercices comment l’activité physique les a faits se sentir. Vu combien nos émotions peuvent être passagères et mystérieuses, ces réponses a posteriori sont notoirement incertaines.

Au lieu de cela, elle et ses collègues ont voulu des évaluations dans l’instant des personnes sur comment elles se sentaient avant et après l’exercice. Les questions de l’application téléphonique supportaient cette expérience de façon relativement commode.

Les groupes se sont donc rencontrés et ont marché trois fois par semaine.

Puis, le premier groupe a commencé à marcher. On a permis à chaque volontaire de marcher pendant une de ses pauses du midi, toutes organisées par un leader de groupe et autogérées. Les marcheurs plus lents pourraient aller ensemble, les plus rapides marchant ensemble à grands pas en avant. Il n’y avait ni distance formelle ni intensité prescrites pour les promenades. Le seul paramètre était qu’elles durent 30 minutes car les volontaires avaient confirmé que cela leur laisserait tout de même le temps de déjeuner.

time for questionsChaque journée de travail pendant les 10 premières semaines, les volontaires des deux groupes ont répondu aux questions, matin et après-midi, sur leurs téléphones à propos de leur humeur à ce moment spécifique.

Après 10 semaines, le deuxième groupe a commencé son programme de marche à pied. On a permis au premier groupe de continuer à marcher ou pas comme ils préféraient. Beaucoup ont vraiment continué leurs promenades du midi.

Puis, les scientifiques ont comparé toutes les réponses, tant entre groupes qu’entre chaque personne prise individuellement. Autrement dit, ils ont vérifié pour voir si le groupe qui avait marché avait répondu aux questions différemment l’après-midi que le groupe qui n’avait pas marché et aussi si des volontaires individuels avaient répondu aux questions différemment les après-midis où ils avaient marché par rapport à quand ils ne l’avaient pas fait.

Les résultats

energized b&wLes réponses étaient considérablement différentes quand les gens avaient marché. Pour les après-midis après une promenade de midi, les marcheurs ont dit qu’ils se sont sentis considérablement plus enthousiastes, moins tendus et généralement plus relaxés et plus capables qu’un après-midi quand ils n’avaient pas marché et même par rapport à leur propre humeur le matin d’une promenade.

Bien que les auteurs n’aient pas directement mesuré la productivité au travail dans leur étude, « il y a maintenant une évidence forte que se sentir plus positif et enthousiaste au travail est très important pour la productivité, » selon le docteur Thogersen-Ntoumani. « Donc nous attendrions à que les personnes qui ont marché pendant l’heure du déjeuner soient plus productives. »

Comme autre résultat supplémentaire agréable, tous les volontaires ont démontré des gains dans leurs aptitudes en aérobie et autres mesures de santé à la fin de leurs 10 semaines de marche à pied.

Le « bémol » est l’attitude du management

Petite Bannière CSP

Partenaire de DantotsuPM

Mais, au final, beaucoup ont dit qu’ils se voyaient dans l’incapacité continuer à marcher après la fin de l’expérience et quelques-uns avaient même dû quitter le programme à mi-chemin. L’obstacle principal à leur exercice de la marche à pied avait été « que leur management attendaient d’eux qu’ils continuent à travailler pendant le déjeuner ».

Voici qui suggère que leur management pourrait vouloir se mettre au courant des dernières avancées de la science sur la productivité des personnes !

Autres billets sur cette thématique:

February 18 – Webinar (PMI) – How Project Managers can excel under pressure

13 fév

PMI’s Government Community of Practice offers PMI members a session with Bill Benjamin

PressureLet’s face it—Government Leaders face enormous amounts of pressure. Failing to manage pressure is a significant reason why projects fail. This webinar will explore how the brain functions under pressure and will explore ground breaking research on how Project Managers can excel under pressure and drive engagement, innovation, growth and deliver success in their projects!

Key Learning:

  • Stressed Out And In PainHow to better manage pressure to gain a competitive advantage
  • Research on what the top 10% did to excel under pressure
  • 3 pressure insights that will help you avoid the negative effects of pressure
  • How pressure affects your brain and strategies you can use to perform under pressure
  • Experience sharing / Stories of government leaders and organizations who have managed pressure effectively to succeed

Bill Benjamin, Institute for Health and Human Potential (IHHP), has a rare perspective: he has advanced degrees in Mathematics and Computer Science and 25 years of real world business experience as a senior leader. Bill leverages his experience to take a practical and scientific approach to helping people understand how the brain responds under pressure and how that can help increase leadership and performance.

le « côté sombre » du management de projet par Sabrina Loufrani-Fedida

26 jan

La face cachée du management de projet : stress et risques psychosociaux du chef de projet

Voici le dernier article d’une série de billets proposés par Sabrina (Liste des précédent billet à la fin de celui-ci).

Image courtesy of stockimages at FreeDigitalPhotos.net

Image courtesy of stockimages at FreeDigitalPhotos.net

Nous voudrions terminer notre propos sur la « face cachée » ou le « côté sombre » du management de projet (Asquin et al., 2007). Le management de projet incarne, dans une certaine littérature managériale, le mythe de l’action heureuse, voire exaltante dans les projets entrepreneuriaux.

Le vocabulaire même du management de projet est connoté :

  • le dépassement de soi l’emporte sur le stress,
  • l’animation ou le coaching remplacent l’autorité,
  • le pilotage se substitue au contrôle.

le « côté sombre » des projets existe

Image courtesy of 1shots at FreeDigitalPhotos.net

Image courtesy of 1shots at FreeDigitalPhotos.net

En mode projet, les salariés deviennent des acteurs et sont ainsi renvoyés chacun à l’autonomie dont ils sont censés disposer pour s’impliquer et faire réussir le projet. Ce discours « managérialement correct » interroge : le projet n’est-il pas aussi destructeur de sens, porteur de pathologies et de déstabilisations ? Cette inquiétude est à rapprocher du développement d’une littérature professionnelle et académique, parfois très médiatisée, sur la souffrance au travail. En tant que concentré de vie professionnelle, le projet exacerbe les problèmes connus ailleurs. À partir du recueil et de l’analyse de témoignages d’étudiants en formation continue, et ce, en dehors de leur contexte professionnel, Asquin et al. (2007) montrent que le « côté sombre » des projets existe, qu’il s’agisse des risques individuels liés à l’excès d’implication et d’engagement (acteurs acculés, épuisement professionnel, souffrance psychoaffective), des risques de déstabilisation des identités professionnelles et des risques de précarisation du parcours professionnel. La diffusion du management de projet doit aller de pair avec la compréhension et le contrôle de ses effets sur les acteurs et sur leurs organisations.

Partenaire de DantotsuPM et présent au Tech-Days 2015

Partenaire de DantotsuPM et présent au Tech-Days 2015

Qu’arrive-t-il à ceux qui ne sont pas compétents, qui ne sont plus compétents (c’est-à-dire ceux qui l’ont été) ou qui ont besoin de plus de temps pour le devenir ?

équipe sportive juniorLes référentiels de compétences décrivent, tant bien que mal, des listes ordonnées de compétences, censées contribuer à la réussite des activités impliquées par une fonction managériale de projet (Zannad, 2008). Réduire une situation de travail complexe à une liste de compétences individuelles relève de ce que l’on peut appeler l’effet métonymique. Utilisée sans prise en compte du contexte organisationnel et social, la notion de compétence peut devenir extrêmement réductrice. Une somme de savoir-faire de joueurs ne donne pas une équipe qui gagne. On voit de multiples exemples de personnes compétentes qui, placées dans un environnement social nouveau, n’ont pas pu exercer ces compétences parce que le mode de management, l’organisation ne créaient pas les conditions de la motivation sans laquelle la compétence reste virtuelle.

e=mc2Certains auteurs, inspirés par Albert Einstein, ont utilisé la formule « E = MC² », dans laquelle l’Efficacité humaine est le produit de la Motivation par les Compétences et le développement de la Communication.

De toute façon, une fois les compétences clés des chefs de projet identifiées, que faire de ces données brutes ? Lesquelles privilégier ? Lesquelles sont les plus importantes pour le succès d’un projet ? Quand et comment doivent-elles être employées ? Comment favoriser leur développement ?

Nous remarquons également, à l’instar de Boudès et al. (1997), que peu de travaux se sont intéressés à la compréhension de la dynamique globale du métier de chef de projet. S’intéresser à la dynamique du métier de chef de projet revient à considérer ce métier, ni comme un ensemble de rôles et missions, ni comme la simple somme de connaissances et compétences requises, mais comme une dynamique de production et de développement de nouvelles compétences, génériques et spécifiques, en management de projet.

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

(re)lisez cette série de billets:

  1. caractérisation du métier de chef de projet
  2. les multiples rôles et compétences du chef de projet
  3. les compétences génériques en management de projet
  4. quelles sont les compétences de management de projet qui sont spécifiques aux projets complexes ?
  5. des compétences individuelles du chef de projet à la compétence collective de l’équipe projet

19 Novembre – Grenoble – comprendre et gérer l’impact de la virtualisation du travail

25 oct

Le PMI Rhône-Alpes Pôle Grenoble organise ce bel événement sur la Mobilité, flexibilité et agilité des nouveaux Temps Modernes !

 PMIFR_Logo-Pole-GrenobloisComprendre et gérer l’impact de la virtualisation du travail sur le travailleur et l’entreprise

Conférence préparée et présentée par Dr. Cécile Van de Voorde (MANTRA)

à Grenoble INP – Ense, Amphithéâtre A 01, Site Ampère – 11, rue des Mathématiques – Domaine Universitaire – Saint-Martin d’Hères (Tram B et C arrêt Gabriel Fauré et nombreux parkings)

collaborer à travers le monde
Cette conférence sur l’impact de la virtualisation du travail explore l’émergence d’une culture nomade de l’entreprise dans un contexte de mondialisation et de délocalisation accrues. Nous évoquerons les nouveaux usages et besoins professionnels des travailleurs contemporains dans un contexte global fort dynamique et mesurerons les effets d’une virtualisation croissante sur les travailleurs comme sur les entreprises, quelle que soit la taille de la structure.

Après une discussion relative aux avantages, enjeux et risques liés aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, nous analyserons les risques psychosociaux, physiques et environnementaux associés au travail à distance, leur évaluation et leur prévention. Nous examinerons les ravages du mal-être professionnel dans le cadre de politiques de virtualisation mal adaptées ou mal gérées et nous attarderons sur l’accompagnement vers un changement sain et durable ancré dans la flexibilité et l’agilité et favorisant une meilleure compréhension de cette nouvelle réalité du travail.

burnedTrois cas pratiques seront en outre proposés; ils porteront sur la fragmentation des actes professionnels, l’interdiction du travail à domicile chez Yahoo!, ainsi que le burnout au sein une grande multinationale promouvant le télétravail. La conférence conclura sur un plaidoyer pour une approche plus humaine, économique et écologique de la mobilité et la virtualisation du travail.

le Mardi 19 Novembre 2013 à 18h00

  • 17h45 – 18h00 :   Accueil
  • 18h00 – 18h20 :   Introduction: Grenoble INP et  PMI France – Branche Rhône-Alpes
  • 18h20 – 20h00 :   Comprendre et gérer l’impact de la virtualisation du travail
  • 20h00 – 20h30 :   Cocktail offert par le PMI

le stress dans les projets : la boite à outils du préventeur

17 avr

Guillaume Pertinant, consultant et formateur, est passionné par les problématiques de l’audit et du management social en entreprise.

J’ai eu la chance de participer à l’une de ses formations il y a déjà plusieurs années et cela m’a permis de mieux comprendre ce qu’est le stress, ses manifestations et nos moyens pour le gérer le plus efficacement possible.

Guillaume nous propose sur son blog « Un ingénieur chez les DRH » une série d’articles de vulgarisation pour aider celles et ceux qui gèrent le capital humain en entreprise à prévenir les conséquences du stress.

Hors, les projets sont souvent mentionnés comme source de stress. Une série de trois articles intitulée « La boite à outils du préventeur » vous sera utile pour commencer à appréhender ce domaine complexe tant dans la vie professionnelle que personnelle.

Voici les liens vers ces articles :

  1. comprendre le stress
  2. repérer le stress
  3. identifier les causes du stress

DCRH LogoTout récemment, Guillaume a produit un logiciel décisionnel RH, DeciRH, pour la Qualité de Vie au Travail et la prévention des risques sociaux-économiques. Il a déjà reçu le prix du développement durable le plus rapide sur 2 ans du pôle de compétitivité mondial SCS début 2013 dans le concours « promotion de l’innovation » !

Écoutez-le nous présenter cette plate-forme logicielle. DéciRH est le premier logiciel décisionnel RH en mode SAAS pour La Qualité de Vie au travail et la Prévention des risques sociaux économiques (absentéisme, pénibilité, RPS, roulement du personnel, etc.).

Merci Guillaume.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 326 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :