Tag Archives: team

comment transformer un groupe en équipe ? (re)

18 août

How To Turn a Group Into a Team

http://www.pmhut.com/how-to-turn-a-group-into-a-team par Greg Waddell

Vous êtes-vous jamais trouvé à la fin d’une réunion du personnel et le PDG a dit quelque chose du style : "Souvenez-vous, nous sommes une équipe, alors, gardons l’esprit d’équipe."

Comme vous entendiez ceci, vous pensiez en vous-même, "Chacun travaille sur ses propres choses; comment cela peut-il être une équipe ?"

Si vous avez jamais pensé ainsi, vous aviez probablement raison. La plupart des prétendues "équipes" ne sont pas du tout des équipes et d’habitude quand nous entendons prononcer des mots comme "la collaboration" ou "l’esprit d’équipe", le speaker a en mémoire certains comportements et attitudes qui sont certes utiles, mais ne définissent pas l’équipe.

Les qualités comme la capacité à écouter et l’empathie envers les autres, le respect mutuel, la franchise et le dialogue sont toutes importantes, mais elles ne font pas une équipe. Toutes ces qualités peuvent exister dans différents types de groupes qui ne sont pas des équipes comme des groupes de supports, des groupes de rétablissement de service et même des groupes de prière, mais ceux-ci ne sont pas des équipes.

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

Votre groupe a besoin de quatre caractéristiques pour devenir une équipe

1. Compétences complémentaires

team work / complémentaritéLes équipes sont composées de personnes avec différentes compétences, cependant complémentaires. Chaque membre de l’équipe ajoute quelque chose au groupe. Ces différences peuvent se rapporter aux compétences de travail, aux types de personnalité, aux différences ethniques et culturelles, aux différences d’âge, ou aux différences homme/femme. Mais ce n’est pas juste la différence pour la différence. La diversité a un but. Une vraie équipe a appris à estimer et dépendre de cette diversité quand chaque membre contribue ses compétences uniques au bénéfice du travail de l’équipe toute entière.

2. Un but partagé

dans la cible"Où il n’y a aucune vision, les gens périssent": Certains groupes se réunissent sans but. Pour transformer un tel groupe en équipe, aidez-les à identifier leur raison d’être. Quand ceci se produit, l’équipe gagne en énergie et en focus. Pour en obtenir davantage de vos équipes, aidez-les à définir leur vision.

3. Objectifs partagés de performance

performanceCeci est la caractéristique qui définit vraiment une équipe. Par définition, si un groupe manque d’objectifs partagés de performance, ce n’est pas une équipe. Ceci peut sembler ardu et trop étroit. Il ne s’agit pas d’être étriqué, seulement précis dans notre utilisation du langage. Quand les membres d’une vraie équipe se réunissent, ils se concentrent presque totalement sur réaliser quelque chose.

4. Une approche partagée

Quelques groupes partent avec l’idée d’arriver à accomplir quelque chose, mais ne semblent jamais faire de progrès. Ils s’embourbent dans des conflits d’opinions, une négociation bloquée et des efforts non coordonnés. Ceci est parce que l’équipe n’a pas développé de jeu de processus ou de règles pour gouverner comment les membres travailleront ensemble. Si vous voulez que votre équipe atteignent ses objectifs et n’aboutissent pas à de la frustration, établissez dès le début un ensemble de règles d’engagement et demandez à chacun de les signer.

Les équipes ne sont pas la solution à toutes les situations.

Parfois, tout ce dont vous avez besoin ou voulez est un groupe de travail. Un groupe de travail est un groupe de personnes qui se réunissent pour partager des idées, comparer des avis, ou faire des suggestions pour s’aider les uns les autres à s’améliorer d’une certaine façon.

Être précis sur notre terminologie apporte de la valeur. Les mots comme "équipes", "collaboration" et "esprit d’équipe" sont parfois utilisés négligemment. Si vous voulez former une "équipe", assurez-vous que vous avez bien les quatre ingrédients ci-dessus ou appelez-la par un autre nom.

CSP Formation

Partenaire de DantotsuPM

ne soyez pas un zombie de Scrum

15 juil

ZombieDon’t be a Scrum Zombie

http://www.pmhut.com/dont-be-a-scrum-zombie par Marc Löffler

Toute équipe de Scrum connait les 3 questions les plus célèbres posées chaque jour pendant le « Daily Scrum » :

  • Qu’avez-vous réalisé hier ?
  • Que ferez-vous aujourd’hui ?
  • Quels sont les obstacles ?

Pour certaines équipes cette réunion est juste un devoir ennuyeux et à cause de cela on répond à ces questions sans passion. Une chose que j’ai observée dans les dernières semaines et mois est combien ces questions ont des poids différents. On répond à la première question sur le dernier jour de travail en grand détail tandis que la réponse à la deuxième question est très courte et si on répond la troisième question c’est seulement pour déclarer qu’il n’y a actuellement aucun problème. Donc la plus grande partie de la réunion est une discussion sur le passé. L’avenir et les obstacles sont tout simplement ignorés. A mon humble avis, ceci est un gros problème qui devrait être évité.

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

Qu’avez-vous réalisé hier ?

Image courtesy of Stuart Miles / FreeDigitalPhotos.net

Image courtesy of Stuart Miles / FreeDigitalPhotos.net

La réponse à cette question ne doit pas être une liste détaillée de toutes les tâches vous avez fait hier. De plus, il ne s’agit de découvrir qui a fini le grand nombre de tâches et était apparemment le membre de l’équipe le plus travailleur. Le point n’est pas de créer un rapport pour le ScrumMaster, le Propriétaire de Produit ou une partie prenante.

Au lieu de cela la réponse devrait seulement contenir les informations qui sont utiles à tous les membres de l’équipe et importantes pour le reste du sprint. De cette façon les informations sont intéressantes et de valeur pour tous les membres de l’équipe, tout le monde écoute et en bénéficie.

Que ferez-vous aujourd’hui ?

Today is a good daySouvent on répond cette question avec un simple "je continuerai à travailler sur …". Ceci n’a aucun rapport avec une approche tactique. Chaque membre de l’équipe devrait attentivement observer la réunion et considérer quelle est l’étape suivante raisonnable pour supporter l’équipe dans l’atteinte du but du sprint. En particulier, les membres de nouvelles équipes de Scrum ont tendance à penser à leurs propres tâches au lieu de penser et travailler comme une équipe.

Il n’est pas important de commencer à travailler sur toutes les tâches de l’Arriéré de Sprint, mais bosser ensemble sur les tâches une par une. Au mieux deux membres de l’équipe travaillent simultanément sur une tâche en utilisant des techniques comme la programmation de pairs. C’est pourquoi le Daily Scrum est aussi l’endroit parfait pour décider qui s’appariera avec qui. Le Daily Scrum est une petite réunion de planification et c’est pourquoi vous devriez l’utiliser comme tel.

Quels sont les obstacles ?

Cheval, ObstacleDe façon intéressante, ceci est la question la plus sans réponse des trois. À la fin, tous les problèmes cachés surgissent dans la Rétrospective de Sprint bien qu’ils auraient pu être résolus pendant le sprint. Mais pour pouvoir les résoudre quelqu’un doit les mentionner.

Les raisons de ce comportement sont variées. Quelques membres de l’équipe croient que leur ScrumMaster n’est pas capable de résoudre leur problème. Les autres membres de l’équipe sont habitués à résoudre leurs problèmes tout seuls. Mais ces problèmes et obstacles cachés sont souvent ceux qui sont la cause d’un but de sprint manqué. C’est seulement si tout le monde connaît tous les obstacles que l’équipe peut les balayer du chemin vers le but de sprint.

Ne vous comportez donc pas comme un zombie de Scrum. Le Daily Scrum Quotidien n’est pas un devoir ennuyeux, mais une chance de réussir la prochaine étape vers le but du sprint.
Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 085 autres abonnés

%d bloggers like this: