Archives de Tag: teams

April 30 – Webinar (PMI) – Leading Virtual Project Teams: Research and Technology

21 avr

Leading Virtual Project Teams: Research and Technology

Presenters: Shawn Boockoff and John Eisenschmidt

les communications dans l'équipeThere are inherent challenges with leading virtual teams such as time, distance, and technology. Culture, trust, and leadership create the environment for virtual teams to collaborate and be successful. However, bridging cultural differences, building trust, and accommodating different learning and leadership styles are all aspects of virtual teaming that can result in differing outcomes.

In this webinar, we will explore:

  • the academic research about leading virtual teams,
  • the challenges of effectively leading virtual teams, and
  • how technology and tools can bridge communication and relational gaps, as well as foster trust among virtual teams

Don’t be left out! Seats are limited.

Register now for this PMI Leadership in PM Community of Practice webinar at 8PM CET/France (http://bit.ly/lcop-apr2014)

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

comment maintenir le momentum ?

4 avr

Projectmanager.com

Au début d’un projet il y a normalement une bouffée massive d’énergie et vous pensez que vous faites des tas de progrès. Mais cela peut ralentir. Si vous voulez atteindre vos objectifs, vous avez besoin de savoir…

…comment garder le momentum

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

Gardez toute votre équipe efficace avec ces simples astuces.

Astuce #1 : Donnez des délais réalisables

dateAvoir tout fini d’ici à vendredi ? C’est beaucoup demander. Alors, donnez des délais aux membres de l’équipe qui soient réalisables. En fait, il est encore meilleur de les impliquer dans la détermination des délais. S’ils s’engagent à compléter une tâche par une date spécifique, ils vont plus probablement l’atteindre que si vous leur avez donné une date.

Découpez les grandes tâches en tâches plus petites pour que chaque sous-partie ait sa propre date de fin. Ceci rendra aussi les délais plus réalisables et plus faciles de contrôler.

Astuce #2 : Suivez la progression

ProgressVous pourrez voir dans quelle mesure que vous faites des progrès sur votre projet si vous contrôlez le statut de chaque tâche. Ce contrôle vous aidera aussi à voir si quoi que ce soit (ou quelqu’un) est en train de ralentir, vous permettant de leur parler de maintenir le momentum. Utilisez des informations en temps réel pour vérifier le progrès sur les tâches et vous assurer que tout avance.

Bien sûr, vous avez besoin d’un plan envers lequel mesurer le progrès, assurez-vous donc que vous avez toutes les tâches et des dates d’achèvement proposées annotées pour vous pour vérifier contre.

Astuce #3 : Partagez votre progrès avec d’autres

explainIl ne suffit pas que vous sachiez quels progrès sont réalisés. Pour que d’autres dans l’équipe  sentent qu’ils atteignent leurs objectifs de projet, tout le monde devrait être mis au courant de la progression du projet. Ceci est facile de faire avec ProjectManager.com. Vous pouvez rapidement produire des rapports pour montrer la progression par rapport à l’échéancier et les partager avec l’équipe entière en seulement quelques clics.

La capacité de voir que le projet avance est un excellent motivateur et aidera l’équipe à continuer à aller de l’avant vers ces buts finaux.

Astuce #4 : Célébrez les succès

success 2Ne faites pas attendre jusqu’à la fin du projet de célébrer les succès ! Trouvez quelques moments pendant le projet quand quelque chose a été réalisé qui vaut la peine d’être mentionné et célébrez ceci. Par exemple, la fin de la phase de test quand vous avez un produit qui est prêt pour la livraison, ou l’achèvement d’un gros morceau pendant la conception. Ce que vous célébrez n’a pas vraiment d’importance tant que c’est lié avec le projet d’une façon ou d’une autre et que vous pouvez utiliser cette opportunité pour démontrer quels progrès sont réalisés et ce qu’il reste à faire. Même de petites célébrations motivent les membres de l’équipe qui vous aideront à leur tour à piloter le projet vers sa réussite.

Astuce #5 : ne chargez pas trop la barque

un PM SurchargéUn projet massif peut intimider tout le monde sur l’équipe et vous pourriez constater que le travail ralentit parce que les gens se sentent écrasés. Divisez votre projet en phases plus petites et livrez-les un peu à la fois. Ceci peut aider à structurer le travail en composants réalisables et plus faciles à manager. Si c’est moins intimidant, l’équipe sera plus confiante de progresser.

Sur ce même sujet:

Méta Projets Management

Partenaire de DantotsuPM

15 Avril – Sophia Antipolis – Comment manager une équipe multiculturelle et virtuelle ?

3 avr

Le PMI France – Branche Côte d’Azur vous invite à assister au Tools & Tips sur le sujet "Comment manager une équipe multiculturelle et virtuelle".

france pmi côte d'azurCet événement aura lieu le Mardi 15 Avril 2014 de 18h30 à 20h30 chez Amadeus – Sophia Antipolis. Événement dispensé en Anglais.

  • Aujourd’hui, au sein des organisations internationales, tout manager ayant plus de 10 personnes sous sa responsabilité doit se préparer à diriger virtuellement des équipes multiculturelles constituées de membres dispersés dans différents pays.
  • Ces leaders font face à des défis très particuliers spécifiques à la direction d’équipes à distance.

fuseaux horairesDans cet exposé nous verrons :

  • Comment assurer une performance maximale de la part d’une équipe que vous rencontrez rarement ?
  • Comment faire naître et entretenir une véritable cohésion d’équipe lorsque les membres ne travaillent pas sur le même site ?
  • Comment maîtriser l’art de la communication virtuelle ?
  • Comment diriger à la fois des équipes internes à votre organisation, et des intervenants extérieurs ?
  • Comment faire face à tous ces défis lorsqu’il s’agit de motiver et de mener des personnes d’horizons culturels diverses et variés ?

PMI membres onlyCet Événement est réservé aux membres PMI uniquement.

Plus de détails et inscription : Article de l’Événement, Inscription

8 Avril – Paris – Manager les équipes multiculturelles à distance

21 mar
La branche Paris Ile de France du PMI France vous invite à participer à sa conférence sur le thème :

Manager les équipes multiculturelles à distance

Mardi 8 avril 2014 à 18h00 à la l’Espace Saint Martin –Salle Nicolas Roerich– Metro/RER Chatelet.

Fariba Tavakoli

Fariba Tavakoli

- 18h00 à 18h30: Accueil à l’espace Saint Martin.

- 18h30 à 20h30: Fariba Tavakoli: Manager les équipes multiculturelles à distance

Aujourd’hui, au sein des organisations internationales, tout manager ayant plus de 10 personnes sous sa responsabilité doit se préparer à diriger virtuellement des équipes multiculturelles constituées de membres dispersés dans différents pays.

CSP Formation

Partenaire de DantotsuPM

Ces leaders font face à des défis très particuliers spécifiques à la direction d’équipes à distance.

  •       Comment assurer une performance maximale de la part d’une équipe que vous rencontrez rarement?
  •       Comment faire naître et entretenir une véritable cohésion d’équipe lorsque les membres ne travaillent pas sur le même site?
  •       Comment maîtriser l’art de la communication virtuelle?
  •       Comment diriger à la fois des équipes internes à votre organisation, et des intervenants extérieurs?
  •       Comment faire face à tous ces défis lorsqu’il s’agit de motiver et de mener des personnes d’horizons culturels diverses et variés?

Note : Cette soirée rapportera 2 PDU aux certifiés PMI.

 

13 Mars – Sophia Antipolis – Lorsque l’équipe de projet a des ailes : le Bioteaming au service de la gestion de projet Agile

7 mar

Attention, nombre de places très limité, inscription obligatoire !

L’Ecole d’Ingénieur EI CESI Nice-Sophia Antipolis a le plaisir de vous inviter à cette conférence animée par Charlotte GOUDREAULT, MBA, Maître praticienne en PNL et Claude EMONDMEng, MBA, PMP®

cesiPrésentation de la complémentarité entre les valeurs, principes et techniques du management Agile et  le Bioteaming, un modèle de gestion d’équipe qui s’inspire des stratégies collaboratives développées et utilisées par les autres espèces animales au cours de leur évolution. A la suite de cette conférence vous serez en mesure de :

collaborate 41.      Explorer et tirer avantage des similitudes entre les stratégies comportementales utilisées dans le Bioteaming et les principes et meilleures pratiques de la gestion de projet Agile

2.      Améliorer la performance de vos équipes de projet en appliquant des stratégies collaboratives gagnantes qu’on retrouve dans la nature

Jeudi 13 Mars à 18h, dans les locaux du CESI, 1240 Route des Dolines – Buropolis 1 – Sophia Antipolis

 INSCRIPTION OBLIGATOIRE: Merci de confirmer votre présence par retour de mail.

13 March – Brussels – Vital Management Skills/Team Leadership

19 fév

PMI BELGIUM is pleased to invite you to its Chapter Meeting:

Vital Management Skills/Team Leadership

Thursday March 13th, 2014

PMI BelgiqueThe session will start at 6:00PM and it’ll be led by Ed Tate, 2000 World Champion of Public Speaking,  an internationally known and respected speaker, trainer, author, business executive and motivator, Ed Tate & Associates is dedicated to raising the bar on the goals, results and overall success of all of its clients and audience members.

If you are a manager, you well know your two most major responsibilities: Get the work done and develop your people/team. You know you will be judged not by how you do the work, but by how well you are able to get things done through other people.

to register: follow this link

6 étapes pour éviter la pensée de groupe dans vote équipe

8 nov

6 Steps for Avoiding Groupthink on Your Team

http://www.pmhut.com/6-steps-for-avoiding-groupthink-on-your-team par Art Petty

La pensée de groupe est une des erreurs de prise de décision d’équipes les plus pernicieuses et un piège dont ont été victimes beaucoup de personnes et de groupes intelligents dans toute l’histoire.

La pensée de groupe mérite une place en vue dans notre culture.

une armée de suiveursDes exemples classiques sont cités dans presque chaque discussion sur la prise de décision:

  • Le fiasco de Baie des Cochons de l’administration Kennedy
  • Le lancement par Ford de l’Edsel
  • Le cercle fermé de Neville Chamberlain qui a cru que la paix avec Hitler était à portée de main

Et même si vous n’aurez pas à planifier une invasion ou une négociation avec des dictateurs ou ne pas lancer une automobile laide, les chances sont fortes que la pensée de groupe montre son nez de temps en temps dans votre environnement professionnel.

La pensée de groupe en œuvre sur le lieu de travail

L’essence même de ce piège dans la prise de décision est la poursuite irrationnelle de consensus par-dessus toutes autres priorités. En chemin, les personnes qui ont étudié la dynamique de groupe ont identifié un certain nombre de caractéristiques techniques de la pensée de groupe. Elles incluent la suppression de tests de réalisme, la censure des doutes, l’ignorance d’informations extérieures, la suffisance et l’émergence d’un sentiment d’invulnérabilité. Bien que certains de ces termes aient des aspects techniques distincts, ils sont assez descriptifs pour suggérer une culture d’équipe fermée, insulaire et ayant perdu le contact avec la réalité.

crime de lèse majesté que de remettre en cause la pensée de groupe

crime de lèse majesté que de remettre en cause la pensée de groupe

Je vois régulièrement la pensée de groupe à l’œuvre dans les équipes de direction qui se sont convaincues que leur stratégie est la seule voie. Elles dépensent des mois à définir un univers qui soit adapté à leur système de référence collectif et ensuite construisent des plans pour opérer dans cet univers. Bien que ces plans soient souvent élégants, l’équipe les construit sur une vue du monde externe et des clients qui résultent autant de fiction que de faits, garantissant l’échec. Après une longue période de temps investi dans le cadrage de cette stratégie, le cousin de la pensée de groupe, l’Escalade d’Engagement, se joint à la fête, et ensemble ils travaillent à éliminer l’évidence du contraire et empêcher l’équipe de reconnaître le besoin de tout reprendre à zéro.

Les groupes fonctionnels sont enclins à une sorte de pensée de groupe, quand la culture et la structure de l’organisation soulignent des frontières rigides et des fortes pénalités à sortir de son pré carré et marcher sur les plates-bandes d’autres personnes. Le groupe isolé commence alors à définir le monde interne et externe depuis son propre point de vue. Presque comme une stratégie de survie, il se ferme aux avis externes et bloque des idées qui menacent potentiellement leurs opinions et les frontières de leur silo.

Et peut-être plus banal, les équipes de projets de tous types s’efforcent de croire que l’atteinte du consensus est la seule façon d’avancer sur un problème. Souvent, si vous revenez sur ce qui pousse vers le consensus, il est piloté en grande mesure d’une préoccupation irrationnelle envers les sentiments des autres. “Nous voulons

Mike Clayton

Mike Clayton

que les gens se sentent investis,” ou, “je ne veux pas marcher sur les orteils de quiconque”.

Sottises ! La poursuite de consensus provoque la tyrannie de la médiocrité. Ou pire.

Relisez l’article de Mike Clayton "pensée de groupe et dérive risquée".

6 Étapes pour éviter la pensée de groupe dans les équipes

1. Anticipez la pensée de groupe dans votre plan de management des risques.

Bien que cela puisse sembler à prévoir d’échouer, ignorer le potentiel de la pensée de groupe est un échec à anticiper un risque très réel. Et comme n’importe quel plan de risque, il doit y avoir des processus pour contrôler et atténuer l’apparition de la pensée de groupe.

2. La taille importe

Limitez la taille d’une équipe typique à moins de 10 personnes et assurez-vous qu’il y a des frontières bien définies pour l’inclusion. Des frontières d’équipe poreuses et une participation occasionnelle fréquente dans les équipes augmentent le dysfonctionnement, y compris la pression vers le consensus pour de mauvaises raisons.

different3. Invitez des perspectives externes à diverses étapes du processus.

Bien sûr, vous devez avoir les procédures en place pour à la fois vous protéger des points de vue externes et trouver des façons de les incorporer dans la pensée du groupe et dans les plans.

4. Allongez la phase de discussion …utilisez la discussion structurée pour vous concentrer sur la vérification des problèmes.

6 thinking hatsRetardez la ruée vers un jugement. Encouragez les groupes à incorporer des processus de discussion atypiques comme « Six Hats Thinking », la méthode des six chapeaux, pour améliorer radicalement la qualité de la discussion.

5. Développez une deuxième solution.

Mettez votre équipe au défi de supposer que la direction rejettera leur première solution. Développez une deuxième solution alternative très différente et soyez prêts à la défendre.

6. Invitez l’Avocat du Diable.

Bien qu’un Avocat du Diable désigné soit un rôle inventé et que chacun le sache, au moins quelqu’un jettera des pierres sur la belle image projetée par le groupe. Les règles en matière de respect et de vérification de la perspective de l’Avocat du Diable sont critiques pour bénéficier de cette approche.

Au bout du compte pour le moment

Un homme averti en vaut deux. La prise de décision est suffisamment difficile et elle croît en complexité quand des groupes sont impliqués. Ne supposez pas naïvement que votre groupe de personnes intelligentes est immunisé aux nombreux pièges et fautes qui pavent le chemin vers une décision. La pensée de groupe ressemble au rhume et même s’il peut ne pas y avoir de remède, il y a certainement quelques mesures préventives qui peuvent aider à le garder à distance.

CSP Formation

Partenaire de DantotsuPM

les meilleurs membres de l’équipe

5 sept

The Best Team Members

http://www.ginaabudi.com/the-best-team-members par Gina Abudi

Les meilleurs membres de l’équipe sur votre projet seront ces individus qui :

  • teamNe pensent pas la même façon que vous : ils approchent les problèmes et les situations de façon différente en fonction de leurs propres expériences et perspectives
  • Ont une variété d’expériences et de compétences :  leurs forces et faiblesses devraient être différentes des vôtres
  • Partageront leurs avis, idées et ne seront pas toujours d’accord avec vous : ils ne sont pas des « béni-oui-oui »

Recherchez une variété dans les individus pour rejoindre l’équipe :

  • teamingCréatifs : des individus qui inventent de grandes idées et sont novateurs dans leur approche
  • Exécutants : des individus désirant qui retrousseront leurs manches pour faire le boulot
  • Avocats du diable : des individus désirant challenger et voir les deux faces d’une situation
  • Constructeur de relationnel : des individus qui savent bien nouer des relations et établir des rapports avec d’autres, des personnes qui peuvent calmer le jeu
  • Chef d’orchestre : des individus pour garder des réunions sur les rails et des personnes concentrées sur l’objectif et la progression

Il est important d’avoir de la diversité dans toute équipe. La diversité permet une innovation et une créativité accrues et donne en général un meilleur résultat de projet. Cela peut nécessiter plus de compétences pour manager une équipe diverse, mais ça vaut le coup étant donné les livrables produits par les équipes projet diversifiées et bien-managées.

Leaders, êtes-vous des Générateurs d’Énergie, ou des Consommateurs d’Énergie ?

19 juil

Leaders, Are You an Energy Generator, or an Energy Consumer?

http://kelly-waters.me/are-you-an-energy-generator-or-an-energy-consumer/ par

energizeUn des aspects les plus importants du leadership est d’inspirer et d’engager les personnes d’une façon qui produise une énergie positive.

Selon mon expérience, la plupart des leaders ont certainement une abondance d’énergie. Mais certains sont des générateurs d’énergie et d’autres sont des consommateurs d’énergie.

Qu’entends-je par-là ? Laissez-moi m’expliquer.

Quand vous interagissez avec une autre personne, en général vous quittez l’interaction avec plus d’énergie que quand vous aviez commencé la conversation, ou bien moins.

énergiserLa capacité de certaines personnes à transférer une énergie positive et vous dynamiser est meilleure que d’autres. Certaines personnes vous parlent pour vous laisser vous sentir positifs et sous tension, prêt et excité de continuer et d’aborder les défis qui vous font face. Et d’autres zappent toute votre énergie. Elles repartent en vous sentant incertain, déçu, manquant de confiance, ou tout simplement moins heureux et motivé que vous ne l’étiez auparavant. Et bien sûr certains n’ont aucun impact du tout, c’est juste une conversation agréable et ensuite vous passez à autre chose.

Même une personne avec une énergie positive illimitée peut parfois être une consommatrice d’énergie. Parfois leur énergie est juste trop forte et cela pompe toute votre énergie juste pour essayer de vous maintenir à leur niveau.

Alors, quelles sont les qualités d’un générateur d’énergie ?

Si vous êtes un générateur d’énergie :

  • énergiséVous montrez votre énergie, optimisme et enthousiasme (tant dans votre style de communication que dans ce que vous dites)
  • Vous managez efficacement vos émotions, ne montrant pas de signes de panique, de frustration ou de stress
  • Vous démontrez de la résistance, rebondissant sur des erreurs ou des échecs
  • Vous avez un sens de l’humour approprié, y compris humilité ou auto-dénigrement
  • Vous aidez l’autre personne à voir ses forces et lui donnez un encouragement positif
  • Vous écoutez soigneusement et faites preuve de respect
  • Vous les aidez à imaginer les possibilités
  • Vous leur donnez des idées et les aidez à produire leurs propres idées
  • Vous transmettez l’optimisme et l’excitation envers l’avenir

Les personnes qui démontrent ces comportements de manière consistante peuvent être littéralement inspirantes.  Particulièrement si ces qualités persistent, même en temps de difficulté ou d’adversité.

Vous pouvez vous aussi être source d’inspiration et motivation. Réalisez quelques-uns de ces simples comportements chaque fois que vous communiquez avec d’autres, et vous pouvez complètement changer le niveau auquel vous les inspirez et les engagez.

Alors, qu’êtes-vous ? Un consommateur d’énergie, ou un générateur d’énergie ?

quelle est la bonne façon de donner un retour d’information négatif ?

3 juil

Leadership Coaching: What Is The Right Way To Give Negative Feedback?

http://www.pmhut.com/leadership-coaching-what-is-the-right-way-to-give-negative-feedback par Mike Krutza

Tout le monde ne pense pas de la même façon. Chacun d’entre nous a des vues différentes, des avis et des perceptions des problèmes, des questions et des situations. Donc les désaccords arrivent et très fréquemment. Néanmoins, ne pas être d’accord ne doit pas signifier le conflit ou le chaos. Vous et les personnes avec lesquelles vous travaillez pouvez ne pas être d’accord l’un avec l’autre convenablement en tenant vos positions. Si quelqu’un a dit quelque chose que vous n’aimez pas, vous pouvez, par exemple, ne pas être d’accord avec ce qu’ils ont dit plutôt qu’avec la personne. Vous ne devez pas être hostiles ou antagoniques vers lui ou elle. Dans ces sortes de circonstances, vous devez connaître la bonne manière de donner un retour d’information négatif.

CSP Formation

Partenaire de DantotsuPM

Quelle est la bonne façon de donner un retour d’information négatif ?

  • Gardez vos émotions sous contrôle.

Man Meditating on a Rock at the BeachC’est-à-dire ne devenez pas trop émotionnel. Autant que possible, empêchez-vous de dire quelque chose de négatif quand vous êtes fâché ou bouleversé. Vous allez probablement réagir de manière excessive dans votre communication quand vos émotions sont très fortes.

  • Commentez l’acte, pas la personne qui a fait l’action.

Dans le management, quand vous devez optimiser la performance de vos subalternes, concentrez-vous particulièrement sur comment ils font leur travail, pas les personnes le faisant. Vous finirez par créer des barrières si vous êtes trop critiques des personnes travaillant pour vous.

  • Discutez dans un endroit privé.

Personne ne veut être critiqué ou humilié tandis que d’autres personnes observent, donc évitez de le faire. Donnez le retour d’information négatif sur le lieu de travail en présence d’autres collaborateurs seulement quand cela est nécessaire ou en dernier recours. En tant que manager, vous pouvez appeler le collaborateur pour une réunion dans votre bureau, ou peut-être la salle de déjeuner ou la salle de conférences si elles sont vides.

  • Soyez clair et spécifique dans votre message.

Ne dites pas simplement "je n’aime pas votre mauvais comportement et attitude au bureau". Au lieu de cela, soyez spécifique sur l’action erronée ou irrespectueuse du collaborateur et commentez en conséquence. Spécifiquement, qu’est-ce qui rend leur attitude et comportement mauvais ?

  • Soyez calme en donnant le retour d’information négatif.

ne pas écouter
Aucun besoin de crier ni être hystérique, sinon l’autre personne deviendra défensive et antagonique à tout ce que vous dites. Essentiellement, elle n’écoutera pas.

  • Connaissez le timing approprié.

Exprimez votre mécontentement directement après que quelqu’un ait fait quelque chose de répréhensible. Avez-vous manifestement attrapé un collaborateur en train d’être grossier ou maltraitant un client ? Réprimandez tout de suite leur action pour que pouvoir immédiatement corriger leur comportement.

  • Finissez la conversation positivement.

critiques
Dites au collaborateur que vous avez toujours confiance en lui/elle malgré l’erreur. Vous vous attendez manifestement à ce qu’il/elle ne la pas fassent de nouveau. Quelles étapes positives le collaborateur peut-il prendre pour améliorer sa performance ? Expliquez. De même, donnez à votre subalterne une chance d’expliquer leur acte et écoutez. Clôturez la conversation quand tout a été clarifié et passez à autre chose.

Et si vous recevez une critique négative, suivez le conseil de Gérard Perron: "Respirez par le nez!"

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 504 followers

%d bloggers like this: