La certification agile version PMI®, PMI-ACP®: Mon retour d’expérience, par Martial Bellec

8 Nov

La certification agile version PMI®,  PMI-ACP®: Mon retour d’expérience, par Martial Bellec PMP, PgMP, PMI-ACP, C2MPC

Martial Bellec

Martial Bellec

Hello,

Le 25 Octobre, j’ai passé avec succès la certification PMI-ACP®, en candidat libre, c’était ma première tentative.

Pourquoi ?

Ce qui m’a motivé au départ, c’est que PMI a opté, non pas pour créer une méthodologie agile de plus, mais pour favoriser l’acquisition d’une bonne connaissance générale des méthodologies et une connaissance approfondie du fameux « mindset agile ».

Pour la préparation, j’ai passé environ 50 heures entre le 19 août et le 25 octobre

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

Cours

J’ai suivi un cours Scrum de 3 jours mais je suis resté sur ma faim pour la certification car je connaissais déjà Scrum. Le bon point néanmoins est que cette formation ouvre droit aux 21 heures de formation nécessaires au dossier PMI.

Je n’ai pas suivi de cours de préparation PMI-ACP®, les dates étaient trop tardives par rapport à mon objectif de passer en 2 mois.

Dossier
Le livre sur AmazonConcernant le dossier d’éligibilité, étant déjà PMP®, cela a été facile à remplir en mentionnant mes 3 projets agiles au cours des 2 dernières années.

Comme je dirige un projet agile en même temps, j’étais toujours en interrogation entre la vraie vie et la théorie, c’est très efficace comme toujours !

 

Lectures
Révisions de dernière minute

J’ai passé le dimanche avant l’examen à faire des questions et à butiner toutes ces références qui se contredisent quelques fois…

L’examen

Il est moins important de bachoter que pour le PMP, car:

  • ACPPratiquement aucune question ne porte sur les définitions ou bonnes pratiques (les fameux ITTO « Inputs, Tools, Techniques and Outputs » du PMBOK Guide). Pour l’agile ça aurait pu être par exemple : dans une rétrospective, quel est l’agenda à suivre ? Data gathering, issues identification, prioritization and improvement plan. Mais rien de ça !
  • si vous voulez être testé sur vos connaissances des nombreux outils agiles : comment écrire un bon user story (INVEST), ou bien tenir votre backlog (DEEP), passez votre chemin ! Vous ne serez pas testé là-dessus non plus.

En revanche, pratiquement TOUTES les questions sont des questions situationnelles, ou les rôles sont (très habilement selon moi) intriqués.

Les situations décrivent n’importe qui concerné de près ou de loin par le projet agile
  • Agile 2Agile practitioner
  • Product owner
  • Sponsor
  • Stakeholder
  • Project manager, qui est, selon la question Scrum master ou relais avec les execs

Les « objets » agiles sont toujours les mêmes et assez basiques : product backlog, risk, priority, value, kanban, Ishikawa… attention cependant au risk-adjusted backlog.

Dans une situation particulière, cette personne concernée par le projet Agile doit choisir parmi 4 possibilités ce qui est le mieux à faire immédiatement.

entrepreneur globalComme tout est en anglais, chaque mot compte. Attention il faut avoir un bon niveau d’anglais, même si le vocabulaire est « globbish »… il faut savoir très rapidement en comprendre le sens.

Généralement, il reste 2 réponses entre lesquelles il est difficile de trancher mais en relisant patiemment, la bonne apparaît enfin et semble alors évidente.

J’ai répondu aux 120 questions en 2 heures 6. J’avais environ 30 questions marquées et j’ai pu également repasser en revue les 80 premières d’ici  la fin des 3 heures allouées.

Les facteurs clefs de succès

Selon moi, il faut très bien comprendre le Agile manifesto et l’agile mindset et l’avoir déjà pratiqué sur des projets difficiles est un plus.

Je me suis entraîné à un memory dump de 5 minutes (pour occuper utilement les 15 premières minutes de l’examen qui sont en fait une démonstration de l’interface utilisateur PROMETRIC):

  • writing notes learnmanifesto,
  • xp,
  • Kanban,
  • Scrum,
  • acronymes,
  • evm,
  • Dreyfus,
  • Shu ha ri,
  • lean principles

Mais ça a peu servi pendant l’examen, le seul avantage est que je vais désormais me servir de cette carte au quotidien !

En conclusion

Je recommande cette certification car elle complète très bien le PMP®. Elle est aussi plus exhaustive que la scrum alliance, car PMI a une approche GENERALISTE (très bonne culture agile et des méthodologies).

Je suis enfin intimement convaincu, dans un contexte client, que le chef de projet de demain devra fonctionner indifféremment en waterfall et/ou agile sans les opposer mais plutôt en comprenant finement les avantages et inconvénients des 2 dans la situation réelle.

Cette hybridation des méthodes est un vrai challenge pour notre profession et PMI-ACP® me semble être un incontournable sur cette route.

CertYou est partenaire de DantotsuPM

CertYou est partenaire de DantotsuPM

Note : PMI, PMP et PMI-ACP sont des marques déposées de Project Management Institute, Inc.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Une Réponse to “La certification agile version PMI®, PMI-ACP®: Mon retour d’expérience, par Martial Bellec”

  1. Lionel BOURCERET 8 novembre 2016 à 09:11 #

    Je vois là un retour d’expérience, de la part d’un élève appliqué, organisé, surtout menant et partageant ses expériences en équipe… parlons désormais d’un professeur praticien, dispensant ses conseils d’expert en la matière ! Bravo Martial !

    J'aime

déposer un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :