Archive | leadership RSS feed for this section

Montrer par l’action par rapport à en parler

6 Avr

Showing vs. telling  par Seth Godin

Toutes les promesses et explications du monde restent bien pâles en rapport de ce que vous faites.

Trop souvent, nous oublions que les paroles et le récit existent pour aider à diriger nos actions, pas pour les remplacer.

Les mots continuent à coûter de moins en moins cher, ce qui donne à l’action plus de valeur que jamais.

NQI est Partenaire de DantotsuPM

Ce principe de base du leadership par l’exemple rappelé ci-dessus par Seth Godin est parfaitement applicable au transfert de connaissances et à la formation dans nos projets.

Des exemples concrets de l’usage de l’action plutôt que de mots se retrouvent dans bien des vidéos tutorielles comme celles que vous pouvez développer sur vos projets.

Par exemple, j’aurais probablement mieux compris et retenu le principe de l’algorithme « quick sort » pendant les études d’informatique à travers cette petite vidéo qu’en décortiquant l’explication théorique fournie par le professeur en amphi !

 

Qu’arriverait-il si nous choisissions de…

30 Mar

What would happen… par Seth Godin

demander la permission

Oser poser LA question qui brûle les les lèvres de chacun

Qu’arriverait-il si nous choisissons de :

  • Nous améliorer dans la mise en place et le fait d’honorer des délais
  • Aider une personne de plus, chaque jour
  • Nous asseoir au premier rang
  • Poser une question difficile à chaque fois nous allons à une réunion
  • Donner plus et prendre moins
  • Apprendre à maîtriser un nouvel outil
  • Demander pourquoi

Tous sont des choix, des choix qui ne nécessitent pas que quelqu’un nous choisisse ou nous en donne la permission.

Chaque fois je me trouve à espérer un événement externe, je me rends compte que je ferais mieux de me concentrer sur quelque chose que je peux contrôler au lieu d’attendre.

Selon Tim Urban, il existe deux types de procrastination.

Celui lié à une échéance, une date limite, et dans ce cas les effets de la procrastination sont contenus dans le court terme car en approchant de la date fatidique nous allons généralement paniquer et commencer à nous bouger pour atteindre un résultat. Mais il y a un second type de procrastination qui se manifeste dans les situations sans échéance. C’est de celui-ci que parle Seth dans l’article ci-dessus (ne pas faire de choix, ne pas s’engager, ne pas questionner le status quo…) et dont Tim parle dans son intervention TED: « Si vous voulez une carrière en tant qu’indépendant, quelque chose dans les arts ou l’entrepreneuriat, au début, il n’y a pas de date limite à ces choses car rien ne se passe, avant que vous ne commenciez le dur travail pour gagner de l’élan pour que les choses avancent. »

Genius Project est partenaire de DantotsuPM

 

Enregistrer

Enregistrer

Comment les chefs de projet peuvent-ils donner des retours d’information constructifs aux membres de leur équipe projet ?

14 Mar

How project managers can give constructive feedback par Shikha Menwa

L’importance des retours d’information constructifs

Il y a beaucoup de petits avantages à être chef de projet. Mais à l’inverse, vous avez à exécuter un travail souvent redouté : donner des retours d’information aux membres de l’équipe de temps en temps. Le travail peut être intimidant car personne ne souhaite particulièrement être le méchant !

Cependant, c’est un mal nécessaire et vous devrez le faire, peu importe combien vous essayerez d’y résister. Il est important de partager un retour d’information honnête, constructif et de manière saine, parce que c’est la seule façon pour les membres de l’équipe de connaître leurs défauts dans leur travail et de s’améliorer.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Voici comment vous pouvez donner un retour d’information de façon constructive sans une goutte de sueur.

Notez des faits concrets pour étayer vos observations

Donc, vous voulez partager quelque chose. Avez-vous suffisamment de données et d’informations pour soutenir vos remarques et étayer votre commentaire ? Assurez-vous de noter tous vos points avant d’entamer la discussion. Ceci est extrêmement important, parce que cette pratique évitera les désaccords inutiles lors de la rencontre. Vous devez avoir la preuve solide qu’une chose n’a pas été faite de la manière dont elle était supposée l’être.

Soignez le timing

Le timing du partage de votre retour d’information est crucial. Assurez-vous que c’est le bon moment. Il vaut mieux partager les choses avec les membres de l’équipe juste après qu’ils aient fait une erreur. La rapidité de votre réponse mettra l’auditeur dans une meilleure position pour améliorer les choses.

Faites prévaloir un esprit reposé et apaisé

Évitez de communiquer votre retour d’information généreux quand vous êtes déjà stressés ou ressentez de la frustration. Cela pourrait rendre les choses inutilement complexes. Assurez-vous aussi que la personne avec qui le retour d’information doit être partagé soit dans une bonne disposition d’esprit.

S’il y a quelques urgences qui sont déjà en cours de traitement, attendez que la chaleur retombe et entrez ensuite en action. Ne laissez pas l’urgence de marquer votre point dépasser votre sain état d’esprit. Attendez jusqu’à ce que le timing soit le bon !

Commencez la discussion sur des points positifs

Image courtesy of Stuart Miles at FreeDigitalPhotos.net

Ceci est probablement une des astuces les plus efficaces pour les fois où vous devez partager certains retours d’information défavorables Commencez la discussion d’abord avec des points positifs. Procéder ainsi a beaucoup d’implications psychologiques. Premièrement, ceci capte l’attention de l’auditeur et l’entraine dans la conversation. Parce que, soyons réalistes, tout le monde aime être apprécié. Une fois que vous avez mis en évidence toutes les bonnes choses, vous devriez déplacer la discussion sur les moins bonnes. Cela montre que pas tout son travail est critiqué et ça adoucit en même temps le coup. La personne prendra certainement la critique de façon plus saine et progressive.

Autre billet sur cet aspect: comment donner un sandwich de critique constructive

Ne tergiversez pas

suivre la bonne direction

allez-y sans détour

Pourquoi perdre votre temps et énergie à essayer de dire quelque chose qui nécessite en fait peu de votre temps ? Souvent les managers essayent de tourner autour du pot avant d’en venir au vrai point. Ne le faites pas. Venez-en simplement au fait. Tourner autour du pot peut laisser la personne perplexe. C’est pourquoi c’est plus sage de passer rapidement à ce que doit vraiment être dit.

Occupez-vous de la configuration physique

L’endroit où vous partagez le retour d’information est également important. Vous pourriez vouloir tenir une conversation en tête-à-tête pour un retour d’information et le faire en face à face. L’arrangement idéal est de féliciter la personne en public et de ne la critiquer qu’en quatre yeux. Respectez cette règle d’or si vous voulez éviter de passer pour le méchant. Il est tout à fait possible qu’après le partage de quelques points négatifs ou défauts dans le travail, la personne puisse se sentir mal à l’aise. Discutez des défauts et des erreurs en personne pour éviter que la personne se sente diminuée, ou humiliée devant d’autres.

Faites attention au ton de votre voix

Il est important que vous donniez le retour d’information d’un point de vue strictement professionnel. Évitez que vos sentiments personnels sur la personne interfèrent dans la discussion. Les expressions de votre visage et le ton de votre voix disent tout. Votre langage corporel, gestes, expressions du visage… toutes ces choses devraient être en harmonie. Parfois, vos mimiques ne correspondent pas avec les mots qui sortent de votre bouche. Cela arrive surtout quand nous laissons nos notions préconçues sur un individu affecter notre jugement sur leur travail. Ne le faites pas. Essayez de maintenir un ton professionnel pendant ce partage.

Relisez ce billet: améliorer sa communication en contrôlant le langage de son corps et le ton de sa voix

NQI est Partenaire de DantotsuPM

Les clés pour avoir une équipe qui réussit

Partager des retours d’information et communiquer de façon cohérente sont clés au sain fonctionnement des équipes qui réussissent. Commencez vraiment à incorporer ces astuces si vous voulez que votre équipe utilise tout son potentiel au plus haut niveau et tout le temps et  gardez-la motivée et productive.

Enregistrer

Enregistrer

7 et 8 Mars – Journées de l’égalité professionnelle : Savez-vous que l’Islande est le pays considéré comme étant le meilleur endroit du monde pour les femmes ?

6 Mar

Dans cette vidéo TED, Halla Tómasdóttir raconte son aventure lors de sa candidature à l’élection présidentielle de son pays.

En 1975, quand elle avait sept ans, les Islandaises ont fait la grève. Ce jour-là, elles n’ont pas travaillé, qu’elles aient un emploi professionnel ou qu’elles travaillent comme mères au foyer. Elles ont défilé jusqu’au centre de Reykjavik.

90% des femmes ont participé.

Elles ont manifesté dans le calme et la solidarité pour exiger l’égalité. Ce jour-là, rien n’a pu fonctionner en Islande.

Rien ne fonctionne quand les femmes ne sont pas au travail.

Le leadership exige que vous ayez des tripes !

2 Mar

Ce ne sont pas toujours les grands leaders qui gagnent, mais ceux qui ont le plus de tripes.

Your Leadership Requires You to Have Guts par lollydaskal

Le leadership n’est pas facile. Cela signifie prendre des décisions difficiles, sortir de votre zone de confort, aller aux limites de votre meilleur. Le leadership exige que vous ayez des tripes.

Beaucoup ont le titre de leader. Mais les seuls qui méritent vraiment ce titre sont ceux qui peuvent maîtriser et rester debout dans les tempêtes.

Parce que le vrai leadership exige de grands hommes et femmes pour apporter tout le courage, la hardiesse, la résistance, la détermination et l’audace auxquels ils peuvent faire appel.

Voici certaines des qualités d’un leader téméraire. Cultivez-les dès ce jour pour devenir tout ce que vous pouvez être :

tripesLe COURAGE de changer la direction quand les choses sont sur une mauvaise piste.

Quand quelque chose ne marche pas, vous avez besoin d’un leader qui ait le courage de voir le besoin de changement et de montrer les bénéfices à aller dans une autre direction. C’est la sorte de courage qui se révèle quand vous avez le plus besoin de bouleverser les choses et reprendre le chemin vers quelque chose de grand. Vous ne ferez jamais rien de valable dans ce monde sans courage.

La HARDIESSE pour faire face à la réalité quand les ressources sont tendues.

Quand l’argent ou une autre ressource essentielle manquent, vous devez tenir bon pour ne pas vous cacher derrière des tableaux Excel et faire état de la difficile vérité. Vous pouvez admettre que les choses ne sont pas comme elles devraient l’être, mais sans peur et d’une façon qui reste centrée sur les solutions, avec la foi en la capacité de votre équipe à se rassembler même à la dernière minute pour renverser les choses. Être hardi, c’est toujours faire face et regarder en avant.

La RÉSISTANCE pour être plus têtu que vos difficultés.

Quand vous faites face à de l’obstruction, des obstacles, des handicaps et des complications, vous devez être le leader qui dit “les temps sont durs mais nous sommes encore plus durs.”

La DÉTERMINATION de poursuivre de nouvelles opportunités face à l’opposition.

Généralement, les gens n’aiment pas le changement, donc il appartient au leader de pousser devant le statu quo et de faire se produire les choses. C’est un travail qui demande de la ténacité et de l’énergie. Quelques leaders réussissent parce qu’ils y sont prédestinés, mais le plus grand nombre réussissent parce qu’ils sont décidés.

 L’AUDACE de dire non sans s’excuser.

Certains leaders veulent dire oui à tout — mais quand ils le font, ils renient leur capacité à poser des priorités. Chaque grande avancée dans le leadership est venue de quelqu’un qui a osé simplement dire « Non » – comme une phrase complète, sans aucune justification ni explication ni excuse. Quand vous faites une utilisation judicieuse de “non”, vous instaurez les priorités qui vous permettent de dire un plus grand « oui » aux idées et à la vision les plus irrésistibles.

Si vous êtes sérieux sur votre leadership, rappelez-vous toujours qu’il doit venir du plus profond à l’intérieur de vous-même. Il demande courage, hardiesse, dureté, détermination et audace, comme on le dit : « pas de gloire sans audace ».

Ce ne sont pas toujours les grands leaders qui gagnent, mais ceux qui ont le plus de tripes.
CSP est partenaire de DantotsuPM

CSP est partenaire de DantotsuPM

Lectures complémentaires en Français sur ce blog et Anglais sur celui de Lolly Daskal:

Comment impliquez-vous les membres de votre équipe qui se trouvent à distance ?

24 Fév

Pas de doute, il y a de très forts avantages à être co-localisé avec votre équipe quand vous managez un projet difficile.

How do you engage remote team members? by Kiron Bondale

bonhom-teamMais les organisations cherchent à réduire leurs coûts immobiliers, à fournir à leurs collaborateurs les avantages du télétravail et tirer profit d’une journée de travail de vingt-quatre heures en ayant des équipes stratégiquement distribuées sur de multiples fuseaux horaires. Donc, si nous acceptons l’inévitable d’avoir à manager un projet avec certains membres de l’équipe à distance, comment réduisons-nous la probabilité que ceci impacte négativement l’efficacité de l’équipe ?

Contrôler le chaos est assez complexe à faire en personne, il est impossible de le réaliser quand les membres de l’équipe sont géographiquement dispersés. S’ils n’achètent pas la vision du projet, vous ferez face à une bataille sans fin pour les aligner. Si votre projet apporte du bon et du moins bon, ou même dommageable pour certains membres de l’équipe tandis qu’il en aide d’autres, vous pourriez devoir passer plus de temps en face à face avec les membres de l’équipe qui le plus négativement impactés.

Kick-off de projet en présentiel

Il est critique de se battre bec et ongles pour tenir une réunion de démarrage de projet à laquelle tous les membres de l’équipe et parties prenantes clés peuvent être présents en personne pour avoir l’opportunité pour vous et votre sponsor de les inspirer le plus possible.

Mais même si les membres de l’équipe sont bien alignés au départ, cela ne signifie pas qu’il n’y aura pas de dérive pour une variété de raisons. Peut-être ne voient-ils pas de progrès suffisant ou peut-être un nouveau projet plus sexy rivalise-t-il pour capturer leur attention ? Utilisez donc vos réunions régulières d’équipe comme une opportunité de les réengager.

NQI est Partenaire de DantotsuPM

NQI est Partenaire de DantotsuPM

« Loin des yeux, loin du cœur » est avéré.

bonhom-teamworkVous pouvez facilement négliger des membres de l’équipe à distance lorsqu’il s’agit de reconnaissance et de développement d’esprit d’équipe, particulièrement si la majorité de votre équipe est géographiquement proche de vous. Ajoutez une petite et simple activité de « team building » à intervalles réguliers dans vos réunions d’équipe. Il existe beaucoup d’exercices disponibles (faites une simple recherche Internet) qui se prêtent bien à être joués à distance. Encore mieux, faites de trouver un tel exercice une responsabilité tournante et donnez à chacun des membres de l’équipe une chance d’être au centre de la fête.

Il peut être tentant d’imposer une nécessité de rapports d’avancement ou de réunions de statut fréquentes pour apaiser vos craintes, mais ceci risque fort de devenir une prophétie autoréalisatrice d’échec quand votre équipe sera de plus en plus  désengagée ou irritée par votre micro-management.

CSP est partenaire de DantotsuPM

CSP est partenaire de DantotsuPM

Vous y gagnerez à avoir une conversation franche avec votre équipe qui permette de comprendre vos responsabilités et l’invite à développer un processus de remontée d’informations qui réponde à vos besoins sans la désengager.

confianceFaites confiance au professionnalisme des membres de votre équipe et ne leur donnez pas de raison de le pas l’être.

Enregistrer

Enregistrer

21 March – Basel #PMI® – Cultivating Your Creative Confidence

23 Fév

7 habits of Potential Creative Leaders

Creativity is not limited to art or science. We are all inherently creative.

Keynote speaker: Ms. Eli Fumoto

Keynote speaker: Ms. Eli Fumoto

Yet, creativity is the least exploited human resources and it is desperately demanded in all sectors, business, education and public administration to mention just few. Moreover, creativity is an essential quality of 21st century leadership to survive and thrive individually and collectively.

There has been an increasing number of books about ’how to be creative’. However, what is most important is not the how-to technics but a mindset to believe in one’s creative potential – creative confidence.

Without that self-belief, creativity cannot be nurtured. Creativity is like a muscle, we first need to recognize it, use it and develop it in a daily bases.

Toward the end of the presentation, Ms. Fumoto will share examples of creative habits that not only develop your creative muscle but also make your daily life more enjoyable.

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

Genius Project est partenaire de DantotsuPM

Genius Project est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

13 Mars – Montréal #PMI® – Les règles d’or du sens politique et de l’influence stratégique en gestion de projet

22 Fév

Il est essentiel pour les chefs de projets de développer leurs capacités d’influence au niveau stratégique.

Les organisations vivent des changements majeurs, se traduisant par une plus grande complexité dans les processus d’influence et de décision.

Dans ce contexte, il devient essentiel que les chefs de projet développent leurs habiletés d’influence stratégiques, pour décoder et satisfaire les enjeux des nombreuses parties prenantes dans leurs projets.

Ghislaine Clot

Ghislaine Clot

La conférence/atelier sera organisée de manière vivante et interactive, autour d’un dialogue entre une praticienne du leadership et un chef de projet chevronné, Jean Martel (SNC Lavallin). Ils échangeront autour des meilleures pratiques à mettre en place comme chef de projet pour asseoir son Leadership :

  • Bien évaluer le contexte pour prendre les bonnes décisions,
  • Observer la circulation du pouvoir et de l’influence indépendamment du pouvoir hiérarchique et des organigrammes,
  • Clarifier sa légitimité et son mandat
  • Décoder les messages informels et les enjeux des parties prenantes,
  • Bâtir une relation de complicité avec les acteurs clés
  • Communiquer stratégiquement

Session animée par Ghislaine Clot dont la passion est de soutenir le développement du Leadership dans l’action, que ce soit par la conception et l’animation d’activités de développement, la consultation stratégique, et le coaching individuel ou d’équipe.

S’inscrire à cet évènement

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

CSP est partenaire de DantotsuPM

CSP est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Points de bascule et d’inflexion dans le leadership

27 Jan

Si vous voulez le même résultat, continuez de faire la même chose.

Leadership Tipping Points  par Dan Rockwell

smp leadershipVous devez réaliser quelque chose de différent, vous cherchez de nouveaux points de bascule…

D’abord :

Montrez la voie en étant le premier à changer. Arrêtez de vous attendre à ce que d’autres changent et que vous ne changiez pas.

Le changement est facile quand c’est quelqu’un d’autre qui doit changer.

La marque d’un leadership réussi est l’ouverture au changement personnel. A quand remonte la dernière fois où vous avez changé votre façon de penser de vous-même, d’autres ou de votre organisation ?

Les crises comme déclencheurs

Image courtesy of Greenleaf Design at FreeDigitalPhotos.net

Image courtesy of Greenleaf Design at FreeDigitalPhotos.net

McDonald connait une reprise parce qu’ils ont eu une baisse. Ils avaient une crise parce qu’ils n’innovaient plus qu’en circuit fermé depuis trop longtemps.

Les crises et la perturbation provoquent l’innovation seulement si vous ouvrez votre esprit et vous y adaptez. Et le côté sombre de la persistance est un esprit fermé.

Admettez qu’un déclin perturbe votre pensée, mais ne le laissez pas la congeler.

Continuité ou inflexion ?

recruterLes mêmes personnes assises autour d’une même table produiront les mêmes résultats.

Promouvez de l’intérieur si vous voulez plus de la même chose. Recrutez à l’extérieur si le temps est venu de la transformation. De nouveaux leaders produisent de nouvelles directions, si vous écoutez leurs voix.

L’innovation radicale est toujours incorrecte au début.

N’attendez pas des personnes qui ont supervisé le déclin de le résoudre, à moins qu’ils ne soient enclins à embrasser des avis nouveaux, inconfortables.

5 astuces pour trouver des points de bascule au plan personnel

  1. Detailed agenda and registration - Click HereChangez les personnes que vous écoutez.
  2. Adoptez un nouveau langage quand vous vous parlez.
  3. Pensez au potentiel de votre équipe actuelle depuis une perspective différente.
  4. Ajoutez de nouvelles personnes à l’équipe.
  5. Essayez quelque chose de nouveau. Visitez de nouveaux endroits. Rien ne change jusqu’à ce que vous fassiez quelque chose de différent.
Genius Project est partenaire de DantotsuPM

Genius Project est partenaire de DantotsuPM

Les points de bascule rendent les leaders plus cruciaux.

Selon vous, comment les leaders pourraient-ils trouver des points d’inflexion personnels ?
Qu’est-ce qui peut aider les organisation à trouver des points d’inflexion ?

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

le danger mortel du « peut-être »

23 Jan

The Deadly Danger of Maybe  par Dan Freak

Vous n’aimez pas dire non, alors vous dites peut-être. Mais dire peut-être est plus dommageable que dire non.

Vous ne pouvez pas exécuter sur un peut-être.

Vous dites peut-être parce que vous croyez par erreur que c’est utile. En réalité, vous avez besoin d’être aimé.

« Peut-être » est un engagement inutile

  1. Si je peux.
  2. Je ferai de mon mieux.
  3. Je voudrais bien, mais je ne suis pas sûr …
  4. Si je n’arrive pas, avancez sans moi.

yes-no-maybeQue vos coéquipiers peuvent-ils faire de votre peut-être ? Seulement une chose, attendre ! Vous ne pouvez pas planifier ni avancer sur un peut-être.

Vous dites peut-être parce que vous voulez vous sentir inclus et important sans vous engager.

« Peut-être » est plus égoïste que non.

« Peut-être » est dommageable

Chaque fois vous dites peut-être, vous paralysez d’autres personnes. Devrions-nous trouver quelqu’un d’autre pour faire le travail, ou allez-vous le faire ? Vous sentirez-vous offensé si vous arrivez et que quelqu’un d’autre a pris votre rôle ?

Chaque fois que vous dites peut-être, vous vous limitez. Des activités significatives exigent de l’engagement, du focus et de l’énergie.

noSimplifiez

« Peut-être » distrait et consomme de l’énergie comme une démangeaison non grattée.

Oui ou non est plus simple que peut-être.

Garder toutes vos options ouvertes apporte de la confusion et cause de la stagnation.

Parvenir à oui ou non

  1. Exécutez sur la compassion. Quelle est la bonne chose à faire pour le bien de tous ?
  2. Mettez-vous dans une position inconfortable pour faire les choses qui importent. Vous ne changerez pas le monde depuis votre canapé.
  3. yesConnectez-vous avec votre but.
  4. Passez le plus clair de votre temps à construire sur vos talents.
  5. Suivez votre énergie. Engagez-vous dans des activités significatives qui vous donnent de l’énergie et font une différence pour les autres.
  6. Si vous êtes tenté de dire peut-être, dire juste non. Si vous avez besoin d’un peu de temps, dites que vous donnerez votre réponse en fin de journée, par exemple.
  7. Engagez-vous dans des activités « oui »; ne vous perdez pas dans des peut-être.
Comment « peut-être » vous a-t-il déjà gêné, vous-même ou votre organisation ?
Comment les leaders pourraient-ils arriver à dépasser le « peut-être ? »
CSP est partenaire de DantotsuPM

CSP est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

%d blogueurs aiment cette page :