Archive | leadership RSS feed for this section

6 June – Webinar – Leadership Lessons from Lean: Being a learner, not a knower

24 Mai

Sakichi Toyoda

The early leaders of the Lean revolution faced massive challenges of competitiveness: as smaller, weaker Japanese auto manufacturers, they were attempting to challenge huge, established companies in the West.

To their immense credit, these leaders realised that they did not have ready answers to their problems, but they resolved to discover those answers through intense study of their situation and adopting a mindset of continuous learning.

Their attitude was captured beautifully in a few words by Toyota Chairman Fujio Cho:

“Go see, ask why, show respect.”

In this webinar in the continuing series exploring the Leadership Lessons from Lean, we’ll look at how Lean was founded on a leadership mindset of humility, curiosity and a hunger to learn.

Please join this interactive discussion: your shared experiences, your learning and your questions for the future will be central elements in the online conversation.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

1 June – Lausanne #PMI® – The Business Case for Ethical Leadership & Decision Making with Olivier Lazar

18 Mai

Olivier Lazar

In our current times, there’s not a single month, week, or even day without a new case of individuals or organizations disclosed as using the system or worst infringing it for their sole benefit, to the expenses of others. When infringing the system, the case is pretty clear, when you break the Law, you’ll get punished.

Organizations are facing a constant and growing challenge on most of the markets regarding their ethical practices, societal responsibility, the integration of sustainable development trends and their contribution to the overall welfare.

Millennials are choosing the organizations they will work for (or with in fact) based on their reputation.

Ethics, workplace situations, sustainable development and social responsibility are becoming the cutting-edge value differentiator in today’s market and having a clear strategy addressing these dimensions is the key success factor which will make the difference between surviving or disappearing.

As Simon Sinek says, “People do business with you, not because of What you do, but because of Why you do it.”

Develop and enhance the contributions you make to your organization by being able to:

• Understand the aspects of business ethics, corporate social and societal responsibility.
• Demonstrate capability to analyze and select organizational initiatives based on their ethical implications.
• Define a strategy integrating these aspects.
• Make decisions to realize strategic & business objectives by harnessing the benefits of and ethical business framework.
• Actively manage business value within an ethical and responsible governance framework.
• Enhance the reputation of your organization as an attractive workplace and a trusted partner for your employees, candidates and clients.
• Support the development of an ethical business framework and culture.

CSP est partenaire de DantotsuPM

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

31 May – Webinar #PMI® – Let’s Talk About REAL Project Risk Management

9 Mai

How to build an effective overall project and organizational risk management approach

Laszlo Retfalvi

In today’s environment with pressures for business value and growth, increased profit, and enhanced accountability, organizations must address the proper management of project risks in order to succeed.  In order to ensure this occurs, Project Managers and their staff must clearly understand industry risk management best practices, techniques, and critical success factors to achieve success.

Join Laszlo Retfalvi as he reviews proven critical success factors and understand how to incorporate these as part of an effective overall project and organizational risk management approach.

The book on Amazon

Details and registration

Lazlo is the author of The Power of Project Management Leadership: Your Guide on How to Achieve Outstanding Results

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

Méta Projets Management est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

découvrez la puissance de « pour VOUS » !

5 Mai

Tapping the Power of « For You »

https://leadershipfreak.wordpress.com/2016/04/05/tapping-the-power-of-for-you/Par Dan Rockwell

Image courtesy of stockimages at FreeDigitalPhotos.net

N’utilisez pas « Nous » quand vous voulez dire « Vous » .

« Nous » est au mieux faible et au pire trompeur quand vous voulez en fait dire « Vous ». Quand vous attendez de quelqu’un d’autre qu’il s’approprie l’action, dites « Vous ».

« pour VOUS »

Demander « quel est le réel défi, problème ou opportunité ? » invite les gens à chercher une réponse en dehors d’eux-mêmes. Vous pourriez entendre : « le problème réel est la façon dont mon patron dit une chose, mais en fait une autre. »

Demander, « quel est le réel défi ici pour VOUS ? » est personnel.

« Quelle est la réelle opportunité ici pour VOUS ? » invite à se l’approprier et suggère l’action. Ne dites pas, « qu’est le réel défi ici pour NOUS? » quand vous voulez vraiment dire: « pour VOUS ».

livre sur Amazon

Développement:

Le simple fait d’ajouter « pour VOUS » à la fin d’autant de questions que possible est une technique quotidienne pour rendre les conversations plus orientées sur le développement que sur la performance. Certes, les problèmes seront toujours traités. Mais avec « pour VOUS » il y a souvent une touche personnelle supplémentaire et avec cette touche personnelle viennent une croissance et des capacités accrues, selon Michael Bungay Stanier dans The Coaching Habit.

Invitez les autres à réfléchir sur leurs propres défis et opportunités en disant « pour VOUS ».

Comment les choses changent-elles « pour VOUS » quand vous ajoutez « pour VOUS » à la fin de vos questions ?

Billet inspire par The Coaching Habit: Say Less, Ask More & Change the Way You Lead Forever.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

18 Mai – Guyancourt #PMI® – Leadership : la posture de Manager Coach

3 Mai

Manager autrement en développant l’écoute active

Le PMI France, branche Paris Ile-de-France, pôle Yvelines vous invite à participer à sa prochaine soirée.

Manager Coach est un type de posture et d’accompagnement des équipes.

écoutez

Comment développer son écoute active ?

C’est une posture d’écoute vertueuse aux nombreux bénéfices :

  • renforcer la cohésion des équipes,
  • appréhender plus efficacement les conflits,
  • soutenir et développer le potentiel des membres de son équipe,
  • favoriser la prise d’autonomie,
  • etc.

Sybille Chevreuse

Au cours de cette conférence animée par Sybille Chevreuse, formatrice et coach auprès de managers de grandes entreprises sur les thèmes du management, du leadership et du développement personnel, nous aborderons plus en détails les modalités opérationnelles :

  1. De quoi s’agit-il ?
  2. Pourquoi l’utiliser?
  3. Quand ? A quelle occasion ?
  4. Comment ? De quelle manière?

Suivra un temps d’expérimentation où les participants seront invités à écouter activement…

Inscrivez-vous  sur le site du PMI France (Onglet Conférences)

CSP est partenaire de DantotsuPM

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

PROJET PROBONO du #PMI® France – Préinscriptions

3 Mai

Vous souhaitez mettre vos compétences de chef de projet au service d’associations de solidarité ?

Faites-le savoir à l’équipe en charge de ce projet et en 3 minutes en remplissant un rapide questionnaire !

Comme annoncé précédemment, PMI France met en place un programme de bénévolat de compétences à destination des associations et ONG.

Par ce questionnaire, aidez dès à présent l’équipe à établir une première base de bénévoles qui permettra de mieux vous connaitre, de vous envoyer des informations sur l’avancement du projet et de vous proposer les offres de missions.

Réservé aux membres de PMI

PMI is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

Enregistrer

11 Mai – Rennes (Cesson) – L’intuition n’est pas une option du leadership

30 Avr

Une étude de la Harvard Business School révèle que parmi les cadres supérieurs interrogés, 80% d’entre eux attribuent leur succès en affaires à l’intuition, mais seulement 50% d’entre eux sont prêts à l’admettre ouvertement !

Chercher à comprendre le phénomène intuitif nous dépasse peut être et n’apporterai pas forcement grand chose, par contre, il est régulièrement admis désormais que l’intuition est une des qualités du leadership.

Jung la voit comme une capacité naturelle de l’Homme, les neurosciences confirme son existence …

L’idée de ce meetup, sous forme de présentation et d’échanges est juste de la stimuler (si besoin !).

Un meetup « Osons le Leadership »

 

Enregistrer

6 perceptions toutes aussi fausses que communes sur le travail d’équipe !

27 Avr

Six Common Misperceptions about Teamwork par J. Richard Hackman

Ce billet fait partie du HBR Insight Center.

La collaboration et le travail d’équipe sont critiques à l’accomplissement de votre mission dans toute organisation qui doit répondre rapidement à des circonstances changeantes. Cette recherche de la communauté U.S. intelligence a non seulement confirmé cette idée mais a aussi fait remonter à la surface un certain nombre de croyances erronées sur le travail d’équipe qui peuvent gêner une collaboration productive.

En voici 6.

n°1 : L’harmonie aide.

L’interaction harmonieuse parmi les collaborateurs évite les pertes de temps en débats sur la meilleure façon de procéder.

En réalité : Tout au contraire, comme le démontre la recherche, le conflit bien géré et centré sur les objectifs d’une équipe, peut produire des solutions plus créatives que sans conflit de groupe. Quant au travail en lui-même, les désaccords peuvent être bons pour une équipe. En effet, nous avons constaté dans notre précédente recherche sur des orchestres symphoniques que des orchestres légèrement grognons ont joué un peu mieux ensemble que ceux dont les membres avaient travaillé particulièrement harmonieusement.

n°2 : Il est bon de mélanger.

Les nouveaux membres apportent de l’énergie et des idées fraîches à une équipe. Sans eux, les membres risquent de devenir suffisants, inattentifs aux changements dans l’environnement et pardonner trop facilement la mauvaise conduite de leurs collègues.

En réalité : Plus longtemps les membres restent ensemble comme un groupe intact, mieux ils travaillent. Aussi peu raisonnable que cela puisse sembler, l’évidence dans la recherche est sans équivoque: Que ce soit une équipe de basket-ball ou un quatuor d’instruments à cordes, les équipes qui restent ensemble plus longtemps jouent mieux ensemble.

NQI est Partenaire de DantotsuPM

n°3 : Plus c’est grand mieux c’est.

De plus grands groupes ont plus de ressources pour exécuter le travail. De plus, inclure des représentants de toutes les entités appropriées augmente les chances que tout ce qui est produit soit accepté et utilisé.

En réalité : La taille excessive est un des plus courants et aussi un des pires obstacles à un travail d’équipe efficace. Plus grand est le groupe, plus forte la probabilité d’une attitude de «touriste » de certains membres et plus d’efforts cela nécessite de garder les activités des membres bien coordonnées. De petites équipes sont plus efficaces et beaucoup moins irritantes.

n°4 : L’interaction en face à face est dépassée.

Maintenant que nous avons des techniques informatiques puissantes pour la communication et la coordination, les équipes peuvent faire leur travail beaucoup plus efficacement à distance.

En réalité : Les équipes travaillant à distance sont considérablement désavantagées. Il y a vraiment des bénéfices à juger de vos coéquipiers en face à face. Un certain nombre d’organisations qui comptent lourdement sur des équipes géographiquement distribuées ont constaté que cela vaut bien le temps et la dépense que de réunir les membres au lancement de l’équipe, puis vers le milieu du travail de l’équipe, et encore de nouveau quand le travail a été terminé.

n°5 : Tout repose sur le leader.

Pensez à une équipe que vous avez menée, ou dans laquelle vous avez servi, et qui a fonctionné superbement. Pensez maintenant à une autre qui a plutôt mal fonctionné. Qu’est-ce qui fait la différence entre elles ? Si vous êtes comme la plupart des gens, votre explication aura un rapport avec la personnalité, le comportement, ou le style des leaders de ces deux équipes.

En réalité : Les activités sur le terrain des leaders de groupe font vraiment une différence. Mais la chose la plus puissante qu’un leader puisse faire pour favoriser la collaboration efficace est de créer des conditions qui aident des membres à bien se manager eux-mêmes. La deuxième chose la plus importante est de bien lancer l’équipe. Et la troisième, est la formation sur le terrain et le coaching que les leaders réalisent après que le travail soit lancé. Notre recherche suggère que la création des bonnes conditions représente environ 60 % de la variation sur combien une équipe produit au final ; la qualité du lancement de l’équipe représente 30 %; et le coaching en temps réel seulement environ 10 %. Les leaders sont en effet importants dans le travail collaboratif mais pas de la manière dont nous le pensons habituellement.

n°6 : La collaboration, c’est magique !

Pour récolter de généreux bénéfices, tout ce qu’il faut faire est rassembler des personnes vraiment douées et leur dire en termes généraux ce qui est demandé. L’équipe mettra les détails au point.

En réalité : Cela demande une profonde réflexion et pas qu’un peu de travail pour préparer le succès. Les meilleurs leaders fournissent une définition claire de ce que l’équipe doit précisément accomplir et ils s’assurent que l’équipe a toutes les ressources et le support nécessaires pour réussir. Même si vous devez faire quelques manœuvres politiques pour obtenir ce qui est nécessaire pour la collaboration efficace de l’organisation, cela évite bien des ennuis.

CSP est partenaire de DantotsuPM

Mais, êtes-vous d’accord avec ce constat ? Cela correspond-il réellement à votre expérience et votre vécu ?

Par exemple pour ma part, le point 2 va à l’encontre de ce que je vis tous les jours. La mixité et la nécessité d’apporter régulièrement de nouvelles compétences, profils et points de vue dans une équipe est absolument critique pour les projets dans lesquels je suis impliqué.

Partagez vos propres avis et expérience dans les commentaires sur ce billet.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Montrer par l’action par rapport à en parler

6 Avr

Showing vs. telling  par Seth Godin

Toutes les promesses et explications du monde restent bien pâles en rapport de ce que vous faites.

Trop souvent, nous oublions que les paroles et le récit existent pour aider à diriger nos actions, pas pour les remplacer.

Les mots continuent à coûter de moins en moins cher, ce qui donne à l’action plus de valeur que jamais.

NQI est Partenaire de DantotsuPM

Ce principe de base du leadership par l’exemple rappelé ci-dessus par Seth Godin est parfaitement applicable au transfert de connaissances et à la formation dans nos projets.

Des exemples concrets de l’usage de l’action plutôt que de mots se retrouvent dans bien des vidéos tutorielles comme celles que vous pouvez développer sur vos projets.

Par exemple, j’aurais probablement mieux compris et retenu le principe de l’algorithme « quick sort » pendant les études d’informatique à travers cette petite vidéo qu’en décortiquant l’explication théorique fournie par le professeur en amphi !

 

Qu’arriverait-il si nous choisissions de…

30 Mar

What would happen… par Seth Godin

demander la permission

Oser poser LA question qui brûle les les lèvres de chacun

Qu’arriverait-il si nous choisissons de :

  • Nous améliorer dans la mise en place et le fait d’honorer des délais
  • Aider une personne de plus, chaque jour
  • Nous asseoir au premier rang
  • Poser une question difficile à chaque fois nous allons à une réunion
  • Donner plus et prendre moins
  • Apprendre à maîtriser un nouvel outil
  • Demander pourquoi

Tous sont des choix, des choix qui ne nécessitent pas que quelqu’un nous choisisse ou nous en donne la permission.

Chaque fois je me trouve à espérer un événement externe, je me rends compte que je ferais mieux de me concentrer sur quelque chose que je peux contrôler au lieu d’attendre.

Selon Tim Urban, il existe deux types de procrastination.

Celui lié à une échéance, une date limite, et dans ce cas les effets de la procrastination sont contenus dans le court terme car en approchant de la date fatidique nous allons généralement paniquer et commencer à nous bouger pour atteindre un résultat. Mais il y a un second type de procrastination qui se manifeste dans les situations sans échéance. C’est de celui-ci que parle Seth dans l’article ci-dessus (ne pas faire de choix, ne pas s’engager, ne pas questionner le status quo…) et dont Tim parle dans son intervention TED: « Si vous voulez une carrière en tant qu’indépendant, quelque chose dans les arts ou l’entrepreneuriat, au début, il n’y a pas de date limite à ces choses car rien ne se passe, avant que vous ne commenciez le dur travail pour gagner de l’élan pour que les choses avancent. »

Genius Project est partenaire de DantotsuPM

 

Enregistrer

Enregistrer

%d blogueurs aiment cette page :