Tag Archives: confiance

estimations de temps optimistes (par rapport à honnêtes)

19 Avr

Optimistic time (vs. honest time)

http://sethgodin.typepad.com/seths_blog/2015/01/optimistic-time-vs-honest-time.html par Seth Godin

Les estimation de temps optimistes semblent être une bonne idée. « Nous expédierons en janvier. » « La conférence commencera midi. » « Je serai là dans dix minutes. »

L’espoir est que l’attente même de l’événement élèvera nos attentes et augmentera les chances que quelque chose se produise réellement.

courir après la montre - dernières minutesEn fait, il y a cependant des coûts énormes au temps optimiste. Quand vous annoncez des choses basées sur l’optimisme, le reste des personnes avec lesquelles vous vous engagez construit des plans autour de vous et de votre annonce. Et le coût de la personne qui n’a pas votre logiciel au moment promis ou qui reste assise dans une salle de réunion à vous attendre pendant des heures est élevé.

L’alternative est le temps honnête. Temps sans recours ni négociation. Le train part à 5h52 pas 5h55, peu importe combien vous voulez qu’il attende.

Le logiciel est délivré ou la conférence démarre précisément quand nous avons dit que nous allions le faire. Donc, tout le monde planifie pour cela et en dépend et l’efficacité augmente.

executive timeOn n’expédie pas parce que c’est prêt. On expédie parce que c’est promis.

(Étonnamment, cette règle fait que les choses soient prêtes à temps, bien plus souvent).

C’est une position et un contrat avec vous-même. J’expédie quand j’ai dit que le ferai.

April 20 – Webinar (PMI) – Building Trust for High Organizational Performance

6 Avr

High organizational performance is an outcome of a good fit of LEADERSHIP, supportive CULTURE and TRUST.

confianceGenerally organizational leadership is built upon either of the following: fear, obligation, or trust. However, only a foundation of trust results in the collaboration and goodwill necessary to achieve peak performance by the team and advancement in strategic direction.

The advancement for implementation of projects and programs demands peak performance by the teams, together and individually, for incremental success to reach the desired goal.

With the integrity of our business leaders under such a microscope these days, it’s valuable to take a moment for a refresher on trust in leadership. For integrity, though critical to trust, isn’t the only element of a trust-based management style. According to Seattle-based management expert Stephen Robbins, trust is based on four other distinct elements in your relationship with the people you lead.

In this session, participants will learn:

  • The impacts of trust or loss of it
  • Why trust is important for the team to function
  • How speed of trust impacts organizational performance

Register on line

Déclin du contact visuel : Comment vous pouvez vous corriger

9 Déc

Decline of Eye Contact – And How You Can Correct It

http://decker.com/blog/decline-of-eye-contact-and-how-you-can-correct-it/ par Ben Decker

« Regardez-moi juste dans les yeux! »

Ce fut un super titre de l’article du Wall Street Journal et l’entretien avec Sue Shellenbarger.

Voici l’article (en anglais). Et si vous voulez aller directement sur l’entretien, voici la vidéo.

brown eye (2)Sur les 10 à 15 dernières années, la communication les yeux dans les yeux s’est effondrée. Les gens ne regardent plus les autres personnes – ils parcourent une audience plutôt que regarder des personnes et il y a une épidémie, la grande majorité regarde leurs smartphones quand ils sont censés communiquer avec d’autres personnes. La connexion humaine devient le défi et cela commence par les yeux. Si vous n’avez pas communication par contact visuel, nous n’avez tout simplement pas de communication.

Beaucoup de buzz. Alors, qu’avez-vous besoin de savoir ?

Le contact visuel est une communication émotionnelle. Briser le contact visuel (en jetant un coup d’œil ailleurs ou laissant partir le regard, ou en regardant ailleurs par habitude) casse la connexion. Cela envoie des signaux à vos auditeurs que vous n’êtes pas intéressés par eux, que vous n’êtes pas engagés dans la conversation.

Pendant nos formations, nous utilisons plusieurs exercices pour permettre aux gens d’observer leurs habitudes. Après tout, comment nous regardons les gens, ou nos smartphones, est juste une habitude. Nous pouvons en changer. Des exercices de disparité enseignent la communication par contact visuel, peut-être la plus importante des compétences de communication. Mais la technique d’entraînement la plus puissante de toutes est le retour d’information par vidéo. La plupart des personnes ne savent pas comment elles communiquent en réalité avec leurs yeux.

J’ai un ami qui regarde toujours au loin quand il parle à quelqu’un, après à peine une seconde ou moins de connexion, son regard part loin à droite pendant quelques secondes et ensuite il revient. (Et ceci est juste une conversation normale, sans qu’aucun smartphone ne soit impliqué.) Déconcertant, c’est le moins qu’on puisse dire. Certainement inefficace. (Il a suivi Le Programme de Decker et a été stupéfié de ses habitudes de contact visuel !)

caméraEn visionnant une vidéo de vous-même, vous pouvez voir exactement quelles sont vos habitudes et quelles impressions elles donnent au public. (Si vous avez une faible communication visuelle, vous pouvez donner l’impression d’être incertain, pas bien informé et nerveux. Connaitre vos habitudes, et travailler pour éviter de retomber dans vos propres modèles de confort, vous aide à changer et vous pouvez ainsi VOUS CONNECTER à votre public. Et le bonus que la plupart des personnes ne réalisent pas : Vous pouvez être en contrôle.

Quelques astuces clés à se rappeler :

  • minuteurPensez « 5 secondes ». Dans une situation naturelle en tête-à-tête vous pourriez aller jusqu’à 7 ou même 10 secondes, jeter ensuite un coup d’œil au loin pour relâcher la pression. (Plus de 10 secondes et il pourrait y avoir là être plus d’intimité et de connexion émotionnelle que vous ne le souhaitez vraiment …)
  • Dans une configuration de groupe, pensez aussi « 5 secondes ». Ce pourrait être plus court (3 à 5 secondes), mais pas une seconde ou moins. Jeter un coup d’œil ne connecte pas. Et malheureusement, la plupart des personnes jettent juste un coup d’œil un peu partout, déplaçant leurs yeux chaque seconde ou fraction de seconde. Vous voulez regarder les gens, les personnes. Pas le vide. Un public n’est pas générique, c’est une collection d’individus.
  • Quand quelqu’un vous regarde, vous allez plus probablement vous connecter avec ce qu’il ou elle dit. Nous nous sentons tous plus impliqués avec quelqu’un qui se connecte avec le public et qui nous parle, pas qui discourt. Regardez-les bien. Et toutes les 5-7 secondes jettent un coup d’œil au loin puis revenez sur eux.
  • person-smartphone-office-table-mediumQuant aux smartphones, prenez conscience de vos habitudes. Le moins est le mieux. Personne ne se connecte avec vous quand vous vérifiez votre courrier électronique, pas de contact visuel, pas de communication.

Il y aurait plus à dire, mais assez pour ce billet, quelles sont vos expériences ? Qu’en pensez-vous ?

1 Décembre – Toulouse – l’art de coopération : construire une œuvre en commun

19 Nov

La Branche Midi-Pyrénées du PMI France a le plaisir de nous inviter à assister à la conférence de Michel PODOLAK sur « L’art de la Coopération », qui aura lieu le mardi 1er Décembre 2015, de 18H30 à 21H30, à l’Holiday Inn, Blagnac.

Ne manquez pas cette session exceptionnelle avec le non moins exceptionnel Michel Podolak auquel j’envoie toutes mes amitiés !

Comment vivre et travailler ensemble, quelle place pour un chef d’aujourd’hui, quel rapport entre le lien vertical et le lien horizontal ?

L’art de la coopération est probablement l’enjeu le plus fondamental pour ce XXIème siècle, celui auquel tout groupe social est confronté, qu’il soit entreprise, orchestre, association, famille, pays, Europe ….

Michel Podolak

Michel Podolak

En faisant entrer dans le monde de l’orchestre et du chef d’orchestre, Michel PODOLAK, par des méthodes interactives et une approche sensible, propose de réfléchir sur le lien, la confiance, l’écoute, la coresponsabilité, l’engagement, la vision, le leadership « flottant » ….

Michel PODOLAK, chef d’orchestre, a été formé au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris ainsi qu’aux États-Unis et en divers pays d’Europe lors de masterclass. Lauréat de la Fondation Menuhin, il a eu l’occasion de diriger de nombreux concerts en France et à l’étranger. Il a également travaillé à l’Opéra de Nice, au Grand Théâtre de Tours, à Saint Étienne … Il a été délégué artistique de l’Académie Européenne de musique / Festival International d’Aix en Provence en 1999 et directeur de l’Académie Gabriel Fauré de Louveciennes (1995/2004).

Actuellement, Michel PODOLAK partage sa vie entre les univers artistiques, entrepreneuriaux et ses engagements citoyens, en établissant des ponts et cassant les barrières. Son axe de vie :  bâtir ensemble des lendemains plus humains et durables grâce à la musique (les arts plus généralement), quitter l’antagonisme en changeant les regards, appeler à la confiance, la responsabilité, l’écoute, la souplesse…

Avec la compagnie « Artistes en Mouvement » (fondée en 2006), il propose des prestations originales et innovantes pour le monde de l’entreprise, crée des spectacles pluridisciplinaires et des concerts en ensemble vocal. (Prochain spectacle : « La symphonie des loups », une métaphore du monde qui change à travers la métamorphose d’un chef d’orchestre).

checklist pour booster votre confiance en vous-même

19 Nov

Confidence Checklist

http://www.beckyblalock.com/#!checklist/c8s9dare par Becky Blalock

La checklist de confiance DARE (osez)

Soyez reconnaissant.

Reconnaissez que la plupart de 7 milliards de personnes du monde n’auront jamais les opportunités dont vous bénéficiez. Profitez pleinement de celles-ci.

Agissez

Nous laissons fréquemment notre crainte de l’échec et de ses conséquences nous paralyser. Alors, construisez votre confiance en agissant, souvent.

"stretching" de vos compétences !

« stretching » de vos compétences !

Faites chaque jour quelque chose en dehors de votre zone de confort.

Si vous vous défiez constamment et cherchez à vous améliorer, vous deviendrez plus confortable à l’idée de faire de nouvelles choses. Assurez-vous de passer en revue vos progrès avant d’aller vous coucher, demandez-vous ce que vous avez fait différemment et ce que vous avez appris aujourd’hui.

Entourez-vous de modèles positifs.

Trouvez les mentors qui vous encouragent et des modèles à émuler qui vous inspirent.

"Image courtesy of pakorn / FreeDigitalPhotos.net"

« Image courtesy of pakorn / FreeDigitalPhotos.net »

Éliminez les gens négatifs de votre réseau.

Car les attitudes sont contagieuses, tant les bonnes que les mauvaises.

Vivez votre vie conformément à vos valeurs.

Cela signifie moins de conflit intérieur et davantage d’occasions de vous sentir confiant et à l’aise.

Gardez votre conversation interne positive.

Écoutez votre voix intérieure et comment vous vous parlez. Est-ce ainsi que vous parleriez à un ami ? Si ce n’est pas le cas, changez de ton. Vous seul êtes responsable de vos processus de pensée.

Mettez le focus sur les autres.

Ôtez le focus sur vous-même et déposez-le sur ceux qui vous entourent. Posez des questions. Faites un jeu de trouver un point de connexion avec l’autre personne.

Distribuez généreusement les compliments.

La recherche du meilleur chez les autres vous aidera à le voir en vous.

CSP Formation

Partenaire de DantotsuPM

Portez-vous volontaire pour aider les autres quand vous le pouvez.

Aider d’autres personnes vous donne un sens d’accomplissement et de raison d’être.

suitLa tenue et l’attitude.

Vous avez seulement 3 à 6 secondes pour faire une première impression, alors, assurez-vous que c’est la bonne. Tenez-vous bien droit, établissez un contact visuel en parlant à l’autre personne et rappelez-vous de sourire.

Récompensez-vous et reconnaissez quand vous faites quelque chose bien.

Donc, n’ignorez pas les retours d’information positifs ! Capturez ces paroles et revisitez-les quand vous aurez besoin de vous rebooster.

Faites vos devoirs.

Si vous avez une tâche difficile, préparez-la et pratiquez-la dans votre pensée. Rien ne construit autant la confiance que d’être préparé.

yoga pauseOccupez-vous de votre corps.

Prenez de l’exercice et suffisamment de repos. Vous êtes le seul à pouvoir vous assurer que votre corps est physiquement prêt à relever n’importe quel défi.

Respirez profondément et consciemment.

Quand confronté à un problème, prenez le contrôle de votre respiration. Cela vous remet dans l’instant présent et apporte le focus pour réaliser la tâche à faire.

Aimez-vous cette liste ?

Lisez DARE pour davantage de conseils pour booster votre confiance.

soyez courageux, demandez de l’aide

18 Juin

Be Brave Ask for Help

http://blog.melonicoaching.com/ask-for-help par Margaret Meloni

« Allez-y, donnez-moi les étapes que vous entreprendrez pour réussir cette mission. »

Ceci est la question qu’AUCUN de mes premiers managers ne m’a jamais posée sur mon travail. Et, étais-je soulagé qu’ils n’aient jamais posé cette question. Pourquoi ? Parce que je n’en avais aucune idée! Quand j’étais novice dans le monde du travail, j’avais eu peur de poser des questions ou d’admettre ce que je ne savais pas. Je me précipiterais dans mon bureau et cherchais frénétiquement les informations dont j’avais besoin pour mener à bien ma nouvelle mission.

Image courtesy of Sira Anamwong / FreeDigitalPhotos.net

Image courtesy of Sira Anamwong / FreeDigitalPhotos.net

Si n’importe lequel de mes premiers superviseurs m’avait demandé comment j’allais faire mon travail, ils auraient su que j’avais besoin d’un peu d’aide. S’ils m’avaient simplement demandé de leur répéter dans mes propres mots ce qu’ils venaient de dire, ils auraient su que j’avais un problème.

Qu’en est-il de ma responsabilité ? Qu’en est-il du fait que j’aurais pu et dû demander de l’aide et pourtant ne l’ai pas fait. Bien que je n’aie jamais sérieusement bousillé quoi que ce soit, mon incapacité à demander de l’aide a certainement coûté du temps et de l’argent à ma société. Bien sûr, je pourrais aussi avoir appris beaucoup plus rapidement en demandant de l’aide aux autres. Pourtant j’étais convaincu que si j’admettais que je ne savais pas faire quelque chose, j’aurais de gros ennuis. Idiot, j’ai laissé la peur mener la danse.

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

La vérité est que demander de l’aide est un signe de force, pas un signe de faiblesse.

help wanted

Cela demande du courage de demander de l’aide. Demander de l’aide signifiait surmonter ma crainte de sembler faible ou ignorant ou bête. Demander de l’aide nécessitait de surmonter ma crainte d’être dans l’embarras.

Un leader fort sait quand demander de l’aide. Il ne s’inquiète pas de paraitre faible ou ignorant. Il sait que ses forces viennent non pas seulement de son for intérieur, mais de l’intérieur de son équipe. S’il s’entoure de d’autres qui possèdent l’expertise dont il manque, il a alors un groupe plus important de compétences et de connaissances dans lequel puiser.

example positifUn leader qui demande de l’aide devient un excellent modèle à émuler pour les autres. Cela demande plus de force d’être vulnérable que de mener par l’ego. Nous pouvons nous rapprocher des autres en admettant que nous ne savons pas tout. En demandant de l’aide, nous pouvons devenir plus accessibles et au lieu du rejet, nous pourrions faire l’expérience de l’acceptation. Quand nous sommes assez intelligents pour reconnaître que nous avons besoin d’aide, nous prouvons que nous ne sommes pas ignorants.

Souvenez-vous en, reconnaissez quand vous avez besoin d’aide et sachez que quelqu’un attend seulement que vous demandiez.

  • Avez-vous jamais demandé de l’aide et été heureux de l’avoir fait ?
  • Avez-vous été demander de l’aide et avez ainsi développé une relation professionnelle plus forte ?

Accepteriez-vous de partager ici vos propres exemples?

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

pourquoi avoir la réputation d’être digne de confiance fait toute la différence

5 Mar

Why Having a Trustworthy Reputation is Everything

http://www.christopheravery.com/blog/why-having-a-trustworthy-reputation-is-everything/ par Christopher Avery

Il y a quelques semaines j’ai écrit un billet de blog sur Pourquoi construire la confiance est si important. Aujourd’hui je veux me concentrer pourquoi il est si important de conserver cette confiance – pourquoi la réputation d’être digne de confiance fait tout, dans votre vie privée comme dans vos relations d’affaires.

réputationPensez à deux personnes. Pour la première personne, imaginez quelqu’un en qui vous avez explicitement confiance, une personne à laquelle vous confieriez vos biens les plus précieux ou les informations les plus sensibles.

Si vous ne pouvez pas penser à une personne spécifique, inventez en une. Maintenant, pensez à quelqu’un en qui vous avez si peu confiance que vous ne lui prêteriez pas un stylo à bille.

Malheureusement cette personne est souvent plus facile à faire apparaître que quelqu’un en qui vous avez confiance. Mais si vous ne pouvez pas penser à un cas spécifique, inventez en un.

Vous avez ces deux personnes à l’esprit ? Maintenant, faites passer ce test à chaque personne :

  1. Dit-il ou elle sa vérité ?
  2. Tient-il ou elle sa parole ?
  3. Reste-t-il ou elle debout à vos côtés sous la pression ?

Je parierai que pour votre première personne, celle digne de confiance, vous avez répondu « Oui » à chaque question. Et pour votre deuxième personne la réponse était « Non » à chaque fois.

Ces trois questions sont d’excellents outils pour prévoir la fiabilité. Examinons pourquoi.

Pourquoi nous n’avons pas confiance en des menteurs ? Ce n’est pas seulement parce qu’ils mentent, c’est parce qu’ils mentent à Nous!

Quand quelqu’un me ment, je suppose qu’il le fait avec de bonnes raisons. Je suppose aussi que la raison est la manipulation – que sa raison de mentir est de rester en relation avec moi ainsi il peut se jouer de moi.

lyerDe tels personnes craignent que je ne reste pas dans leurs relations s’ils me disent la vérité. Dans certains cas, ils pourraient avoir raison.

Cette crainte nourrit une gamme entière de mensonges, du méchant mensonges (comme le disent les escrocs) aux pieux mensonges (comme dans, « j’ai juste voulu être agréable. Je n’ai pas voulu heurter vos sentiments. ») et bien d’autres sortes entre les extrêmes.

Pourquoi n’avons-nous pas confiance en des personnes qui rompent leur promesses ? Simple. Parce qu’ils nous laissent en carafe.

confianceQuand les personnes ne tiennent pas des accords, notre confiance en eux baisse. Nous cessons de les considérer comme des atouts et commençons à les voir comme des dettes.

Et, finalement, pourquoi nous n’avons pas confiance dans les personnes qui nous abandonnent quand la pression monte ? Facile – parce que c’est quand nous sommes sous pression que nous avons le plus besoin d’autres personnes ! Le test suprême d’intégrité est la congruence des mots d’une personne avec ses actes.

Ces trois questions sont un test décisif simple et fiable de confiance et d’intégrité. Appliquez-les maintenant à vous-même.

Commencez par cet exercice de 5 minutes cette semaine

regardez-vous honnêtement dans in miroir

regardez-vous honnêtement dans in miroir

Réfléchissez à la chose suivante :

  1. Dites-vous toujours votre vérité (ce qui veut dire : ce qui est vrai pour vous) ou essayez-vous de générer et contrôler ce que vous voulez que d’autres pensent ?
  2. Avant de donner un accord même minuscule, considérez-vous si vous avez vraiment l’intention de le tenir ? Agissez-vous par rapport à vos intentions ou les déniez-vous ? (Voir le point de réflexion numéro 1.)
  3. Voyez-vous les pressions de vos partenaires comme des opportunités de démontrer votre support ou comme des signaux de vous cacher ?

 

November 11 – Webinar (PMI) – The Emperor has no Clothe

5 Nov

Contigent Workers in Project Team by Jim Decker

Replanned for: 11 November • 12 PM – 1 PM EST (6PM CET)

logo_pmi hrWhen you have to assemble a team and get them working together to achieve a common goal, one thing stands between success and failure. That one thing, if removed, can destroy the most powerful government, the most successful business, the most thriving economy, the most influential leadership, the greatest friendship, the strongest character, and the deepest love.

On the other hand, if developed and leveraged, that one thing has the potential to create unparalleled success on your projects and in your organization.

That one thing is trust.

Join us for this webinar and learn:

1. Behaviors that help build trust quickly

2. Techniques you can use to achieve more with your team

3. How to be an effective leader by inspiring and extending trust

November 6 – Webinar (PMI) – “Trust, Risks and Ethics in Project Leadership”

1 Nov

“Risk Managment for Project Driven Organizations” with Andy Jordan, PMP

risk6 November • 1-2 PM EST

Organizations invest a lot of time, money, and energy into developing and utilizing risk management practices as part of their project management disciplines.

Yet, when you move beyond the project to the program, portfolio, PMO and even organizational level, that same level of risk command and control rarely exists.

With this in mind, well-known subject matter expert and author Andy Jordan starts where most leave off. He explores risk management at the portfolio, program, and PMO levels.


Genius Inside est partenaire de DantotsuPM

Genius Inside est partenaire de DantotsuPM

October 29 – Webinar (PMI) – Generating and sustaining trust in the project “moments of truth”

24 Oct

PMI’s Ethics in Project Management Community of Practice with Giusi Meloni, PMP

CSP Formation

Partenaire de DantotsuPM

« The Leader in the mirror: Trust, Dilemmas and Risks in Project Leadership »


29 October • 17:00 CET/France

Giusi Meloni

Giusi Meloni

There are people who are recognized as “born leaders”, others who stumble into leadership and others who become leaders because of their position. All leaders however are leaders because other people are willing to follow them, people who share theirs ideas and values and commit to their vision, their projects, and their decisions. People who trust them. Trust, or the absence of it, becomes particularly evident when the Project Leader must guide the team to face the unknown, to recognize their fears and/or their hopes and make a decision. Trust itself might hide an element of uncertainty and, at the same time, it creates an obligation. When defining uncertainty, leading by example will be more important than ever and shared values must be upheld to unleash the full power of trust, uncovering potential ethics dilemmas along side with threats and opportunities.

This presentation will explore the impact of ethics in generating and sustaining trust in the project “moments of truth” with particular reference to project risk management.

%d blogueurs aiment cette page :