Tag Archives: Soft Skills

Avoir raison ne suffit pas…

25 Août

Just because you’re right…

http://sethgodin.typepad.com/seths_blog/2016/07/just-because-youre-right.html  par Seth Godin

gagner attentionVous avez peut-être raison, mais cela ne signifie pas que les gens vont s’en soucier. Ni y prêter attention. Ni agir.

Le fait que vous ayez raison, ne signifie pas qu’ils vont écouter.

Gagner leur attention et leur action demande bien plus qu’avoir simplement raison.

Enregistrer

15 September – Webinar (PMI®) – 3 Keys to Increase Your Influence with Others

24 Août

Would you like to have more effective team members? Happier clients? Less friction on your project team? More cooperation?

Thomas Cooper

Thomas Cooper

Join us as we talk with Thomas Cooper about three « laws » of leadership you can apply in your projects to increase your influence – even without formal authority.

  • « The Law of the Lid » – Leadership ability determines a person’s effectiveness
  • « The Law of Influence » – The true measure of leadership is influence – nothing more, nothing less
  • « The Law of Process » – Leadership develops daily, not in a day.

You’ll walk away from this session (register here) with at least 3 actionable steps to help strengthen your leadership and develop a better team.

NQI est Partenaire de DantotsuPM

NQI est Partenaire de DantotsuPM

PMI® is a registered mark of Project Management Institute, Inc.

Enregistrer

Enregistrer

êtes-vous quelqu’un avec lequel les autres veulent travailler ?

9 Août

Persona de travail en équipe : êtes-vous quelqu’un avec lequel les autres veulent travailler ?

Teamwork Persona: Are You Someone Others Want to Work With?

http://katenasser.com/teamwork-persona-being-someone-others-want-work-with par Kate Nasser

Pamela Melroy

Pamela Melroy

La Colonel Pamela Melroy, l’ancien commandant de navette spatiale à la NASA, a récemment posé une question très révélatrice des compétences relationnelles pendant ses présentations sur le mentoring de carrière au space and science festival on the Intrepid Museum.

De jeunes adultes dans les écoles, de nouveaux entrants dans le milieu du travail, ou des travailleurs expérimentés changeant de carrière, laissent souvent cette question de côté. Ils se concentrent sur le développement des compétences professionnelles. Pourtant les compétences relationnelles et les compétences de travail en équipe sont les réponses à cette question du Colonel Melroy : « êtes-vous quelqu’un avec lequel les autres veulent travailler ? ». Il faut être plus qu’un brillant scientifique pour vivre dans l’espace avec d’autres.

Commencer à développer votre personæ de travail en équipe le plus tôt possible et ne vous arrêtez jamais. Vos compétences relationnelles et de travail d’équipe déterminent si d’autres veulent passer du temps avec vous.

teamworkVoici une liste de contrôle pour vous guider.

  1. Flexibilité et affabilité. Quels comportements exposez-vous qui rendent facile de bien s’entendre avec vous ? Quels traits ou comportements développerez-vous pour le rendre encore plus facile ?
  2. Fiabilité. Amenez-vous tous vos talents et capacités au travail chaque jour ? Brillez-vous ou vous retirez-vous dans les moments difficiles ?
  3. Honnêteté pas manque de tact. Communiquez-vous avec honnêteté et compassion ? Êtes-vous êtes direct sans être abrupt ? Votre personæ de travail en équipe attirera d’autres personnes à vous si vous êtes faciles à comprendre sans être blessant.
  4. Collaboration. Comment réagissez-vous à ce mot ? Voulez-vous crier : « je suis fortement Compétitif ! » Si vous l’avez fait, d’autres vous voudront-ils dans leur équipe ? Réfléchissez-y.
  5. Confiance pas arrogance. Quelle impression donnez-vous? Les coéquipiers veulent votre confiance. Elle allège la charge. Ils ne veulent pas votre arrogance. Elle augmente la charge. Faites une liste de comportements dont vous pensez qu’ils expriment de la confiance et de ceux qui dénote cette arrogance. Demandez à d’autres quelle impression fous faites. Travaillez sur la première liste et éliminez la deuxième ! Voici comment vous améliorerez votre personæ d’équipe.
  6. Modération des extrêmes. Presque tout le monde a quelques comportements extrêmes. Cela pourrait être des habitudes que vous avez développées ou des traits de caractère qui se sont développés. La question clé est : pouvez-vous les modérer pour qu’ils n’ennuient pas les autres ?
  7. Courage et humilité. Le travail exige les deux selon la situation. Quand la pression monte, comment réagissez-vous ? Quand les conditions exigent un peu de contrainte, pouvez-vous bien le supporter ?
  8. Respect. Démontrer du respect envers les autres est essentiel pour un excellent personæ de travail en équipe. Car c’est la base de tout travail d’équipe.
  9. Intégrité. Le facteur suprême pour déterminer si les gens voudront bosser avec vous. La confiance est tout.
NQI est Partenaire de DantotsuPM

NQI est Partenaire de DantotsuPM

Le développement de vos compétences professionnelles est le parcours professionnel normal. Le développement de votre personæ de travail en équipe amènera un succès de carrière incroyable. Commencez dès maintenant !

Qu’ajouteriez-vous à cette checklist de personæ de travail en équipe ?

Enregistrer

les articles les plus lus sur DantotsuPM en Janvier 2016

28 Juil

DantotsuPM Logo and tagline with http - smallpointeurs, compétences, retours d’expérience, conseils pour améliorer notre management de projet…

les pointeurs utiles, outils, livres…

NQI est Partenaire de DantotsuPM

NQI est Partenaire de DantotsuPM

les compétences du chef de projet

MPM est Partenaire de DantotsuPM

MPM est Partenaire de DantotsuPM

retours d’expérience en management de projet

portefeuilles de projets et PMOs

Partenaire de DantotsuPM

Partenaire de DantotsuPM

Agile

  • Toujours pas #Agile ? Avancez à petits pas ! Nous sommes en 2016 et vous n’êtes toujours pas Agile. Vous n’avez pas eu le luxe de bénéficier d’un leadership du management exécutif et vous ne voyez pas de signe de changement. Par où commencer avec Agile ?
Campana & Schott est partenaire de DantotsuPM

Campana & Schott est partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

Enregistrer

Image

20 Septembre – Paris – La force du leadership, le charisme et la voix au service du chef du projet

25 Juil
Détails et inscription

Détails et inscription

NQI est Partenaire de DantotsuPM

NQI est Partenaire de DantotsuPM

Les grands chefs de projet peuvent manager quoi que ce soit!

5 Juil

Est-ce vrai???Great Project Managers Can Manage Anything!

http://www.pmhut.com/great-project-managers-can-manage-anything de Michael L Young

Les bons chefs de projet ont des compétences qui s’appliquent dans chaque profession liée au management.

La plupart des personnes ont une vue traditionnelle du rôle des chefs de projet. Ils établissent la portée d’un projet, préparent des budgets et des échéanciers, planifient des communications, contrôlent et font un rapport sur toutes les tâches distinctes dont on a besoin pour atteindre les résultats.

Traditionnellement aussi, la mesure de succès repose fortement sur la mise en œuvre d’outils et de méthodologies. Les personnes qui gardent un œil sur l’évolution de l’industrie savent cependant que le management de projet actuel est bien plus que la simple exécution de tâches.

Les projets sont surtout faits d’êtres humains et des interactions entre eux.

Nous sommes des créatures complexes et ce sont les différences entre nous et les façons dont nous interagissons qui débloquent souvent les projets ou les mènent à l’excellence. Cela signifie que les chefs de projet ont besoin d’une gamme plus large de compétences business, particulièrement les compétences « relationnelles » pour s’assurer que les projets délivrent des résultats exceptionnels.

Il y a quatre domaines de compétence qui séparent ceux qui peuvent le faire de ceux qui peuvent seulement en parler :

1. Comprendre le monde changeant du management de projet

Cela signifie être au fait des dernières théories, méthodologies et études de cas. Une telle connaissance donne davantage d’outils au chef de projet pour pouvoir s’adapter à chaque situation unique quand elle surgit lors de la mise en œuvre du projet.

2. Être de bons leaders

Le leadership est à la croisée d’un certain nombre de domaines. Il commence par la définition de la vision, des buts et des objectifs et il établit des valeurs. Les meilleurs PMs peuvent engager les clients, les parties prenantes et les membres de l’équipe et motiver les gens et les maintenir en course quand les choses se corsent.

3. Savoir construire une équipe

Le développement de l’esprit d’équipe c’est savoir comment trouver les bonnes personnes pour le travail. Associer les tâches aux compétences et maximiser l’effet des membres de l’équipe. De bons PMs gèrent les conflits dans l’équipe. Ils sont des mentors et des coachs, transmettant la connaissance et construisant de l’autonomie dans le groupe pour qu’il puisse produire ses résultats sans compter sur le leader.

4. Bien communiquer est essentiel

Les chefs de projet qui gagnent sont ceux qui gèrent le mieux la communication. Il est difficile de réaliser de grands résultats à moins que tous les participants ne soient à bord et adhèrent à la direction stratégique et aux activités du projet. Des compétences de communication excellentes à l’écrit comme à l’oral sont essentielles tout autant que la capacité à écouter activement et à être ouvert à de nouvelles idées.

NQI est Partenaire de DantotsuPM

NQI est Partenaire de DantotsuPM

Les compétences se développent par une combinaison de formation, d’expérience professionnelle et le mentoring d’experts qui ont appliqué ces compétences dans le monde réel avec succès.

Image

20 Septembre – Paris – La force du leadership, le charisme et la voix au service du chef du projet

25 Juin
Détails et inscription

Détails et inscription

NQI est Partenaire de DantotsuPM

NQI est Partenaire de DantotsuPM

Enregistrer

le silence est un signe de leadership

31 Mai

Voici un sujet original et peu traité : la valeur du silence.

Mon expérience est que nous parlons souvent trop et trop vite.

Il semble toujours que les blancs doivent être comblés, que les silences sont des appels à la parole.

Pour obtenir une réponse difficile ou des éléments d’information supplémentaires, il est souvent plus efficace de se taire et de laisser son interlocuteur ressentir le besoin de remplir cet espace. Nous obtenons alors des informations et réponses qu’il n’aurait pas fournies sans cela. Cette technique du silence est bien connue des négociateurs et des vendeurs expérimentés.

Il existe aussi le silence qui n’engage pas sans pour autant approuver.

Celui-ci est certainement l’un des plus nocifs pour le chef de projet pressé qui considérerait trop vite que « qui ne dit mot consent ». Il découvrira rapidement qu’il vaut mieux sécuriser ce type d’accord, par exemple au travers du compte rendu de réunion qui décrira clairement les décisions prises et actions agréées. Enfin, il y a le silence de respiration et de réflexion que Samuel B. Bacharach a décrit sur son blog il y a déjà quelques années.

Le leadership implique l’action, le mouvement et, pour beaucoup, il implique le bruit.

smp leadershipNous pensons souvent que le leadership est une force constamment en mouvement sans danger d’être surjouée et usée. Le leadership se définit comme une série d’actions, de mouvements et de manœuvres. Rarement nous concentrons nous sur la réflexion, l’attention et la contemplation qui sont cruciales au leadership. Les moments introspectifs du leadership sont des outils clefs dans le soutien du mouvement.

Entre les mots, entre les actions, entre les stratégies politiques, les leaders doivent créer le silence. Le silence qui permet aux idées d’être absorbées. Le silence qui permet aux émotions de se poser. Le silence qui tient compte du besoin de récupération et de  guérison. Le silence qui permet aux personnes d’être assises sans menaces ni challenges.

Les leaders intelligents savent comment créer ces petits espaces tant pour eux que leurs collègues.

Le meilleur est que ce n’est pas difficile. Créer du silence exige simplement de s’éloigner des débats, des initiatives, des cours, des réunions, des ajustements et des plans. C’est une période emplie de conversations et d’interactions sans être absorbée par la pression des soucis et des problèmes. Au lieu de cela, ces conversations sont informelles et arrivent spontanément. Elles donnent aux gens la chance de se détendre, de réfléchir et de recharger leurs batteries.

ne rien direEmily Dickinson a dit: « Saying nothing… sometimes says the most. »

Le silence peut être un outil puissant. Les leaders qui prennent le temps de créer des périodes calmes peuvent donner aux gens un sentiment de sérénité et de confiance. C’est un exercice de réflexion personnelle et organisationnelle qui inspire une action bien pensée. Les leaders qui peuvent apprécier la valeur du silence peuvent avancer et supporter le mouvement en prenant cette pause.

Cependant, le silence et un environnement calme peuvent avoir ses inconvénients.

dormirIl y a toujours le danger qu’un répit organisationnel se métamorphose en une sieste prolongée. La réflexion et la contemplation constantes peuvent faire tourner en rond. Prendre du temps pour le silence peut mener à l’entropie. Le silence peut créer une période de réflexion, mais il peut aussi faire caler des organisations.

Prendre du temps pour créer le silence est crucial au leadership. Tandis que le leadership est à propos d’exécution, de réalisation de choses à faire et d’action, il exige du temps de pause et de réflexion. Il exige des conversations informelles et de l’espace pour créer des amitiés et des liens.

14 Juin – Lausanne – comment augmenter l’intelligence émotionnelle de vos équipes ?

30 Mai

Avec qui travaillez-vous ou comment augmenter l’intelligence émotionnelle de vos équipes ?

LogoSMPVous avez de la peine à motiver vos équipes ou plutôt de la peine à comprendre leur fonctionnement ?

Vous avez de la difficulté à identifier les différentes personnalités des parties prenantes de vos projets afin de les cerner et puis de les convaincre ?

« Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les Dieux ».

Patrick de Sépibus

Patrick de Sépibus

C’est le plus ancien des trois préceptes qui étaient gravés à l’entrée du temple de Delphes. Déjà depuis des millénaires l’être humain est conscient de l’importance de se connaître.

Pourtant, vous connaissez-vous vraiment ? Comprenez-vous pourquoi vous réagissez de telle ou telle autre façon face aux différentes situations ? Et surtout, comprenez-vous le fonctionnement des personnes avec qui vous devez ou voulez travailler ?

Lors de cette soirée débat vous apprendrez une méthode simple pour comprendre rapidement le fonctionnement des autres :

  • Vous découvrirez quel fonctionnement type vous utilisez en priorité
  • Vous apprendrez à découvrir le fonctionnement type d’une autre personne
  • Et utiliserez les 3 étapes indispensables pour améliorer l’efficacité individuelle et collective.

Lors de cette présentation organisée par SMP, Société Suisse de Management de Projet,  Patrick de Sépibus utilisera et partagera des méthodes d’apprentissage accéléré qui vous permettront d’intégrer l’information donnée rapidement et efficacement.

inscription

Image

20 Septembre – Paris – La force du leadership, le charisme et la voix au service du chef du projet

27 Mai
20 Sept 2016 - PMI France - Mai

Détails et inscriptions

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 570 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :